Skip to main content
African Voice for Health

African Voice for Health

By African Voice for Health
Welcome to the AFRICAN VOICE for Health, A podcast of the African Constituency Bureau for The Global Fund.
AFRICAN VOICE for Health it’s a platform where we will discuss health issues with various stakeholders in Africa. What are the emerging issues ? What is the position of African Constituencies? What are the solutions we are bringing on table? Take a seat and let’s talk frankly…
Café virtuel sur le VIH pédiatrique
L'Afrique de l'Ouest et du Centre compte 6,1 millions de personnes vivant avec le VIH. Comparé à l'Afrique de l'Est et australe, les pays d'Afrique de l'Ouest et du Centre ont un faible taux de prévalence du VIH. Cependant, les pays de la région ont enregistré, en moyenne, une réduction plus lente des infections par le VIH que les autres pays du continent et la prévalence du VIH chez les femmes est nettement plus élevée que chez les hommes. En 2020, 73 % des personnes vivant avec le VIH ont bénéficié de l'accès au dépistage et au traitement, contre 38 % en 2015, mais ce résultat reste inférieur à l'objectif de 81 % fixé pour 2020. La région compte le plus grand nombre de femmes enceintes séropositives au monde toujours en attente d'un traitement, et seuls 24 % des enfants vivant avec le VIH avaient atteint une suppression de la charge virale.1 La couverture de la région en matière de thérapie antirétrovirale vitale chez les enfants vivant avec le VIH est la plus faible au monde, car de nombreux pays n'ont qu'une capacité limitée à réaliser les tests nécessaires au diagnostic précoce du VIH chez les nourrissons. En 2016, pour accélérer les efforts visant à mettre fin au sida parallèlement à l'initiative Start Free, Stay Free, AIDS Free, l'ONUSIDA et ses partenaires avaient lancé un "plan de rattrapage" pour aider les pays de la région de l'Afrique de l'Ouest et du Centre à faire tripler le taux d'utilisation de la thérapie antirétrovirale d'ici 2020. Un certain nombre de pays de cette région ont mis en oeuvre divers éléments de leur plan de rattrapage. Récemment, le sommet de Dakar, qui s'est tenu du 31 octobre au 1er novembre 2021, a débouché sur un appel à réinventer la réponse à la pandémie de VIH en Afrique de l'Ouest et du Centre. Cet appel traduisait l'engagement des dirigeants de la région à se rapprocher de l'objectif mondial de 2025, notamment: 95 % des personnes connaissent leur statut sérologique VIH, 95 % des personnes connaissant leur statut sérologique ont accès à un traitement et 95 % des personnes sous traitement ont une charge virale indétectablee (objectifs 95-95-95). Malgré les progrès et le fort engagement politique en faveur de la lutte contre le VIH pédiatrique, la couverture de la thérapie antirétrovirale chez les enfants en Afrique de l'Ouest et du Centre reste faible. Trop peu d'enfants sont diagnostiqués dans la région, avec seulement 27 % des nourrissons exposés au VIH qui ont subi un test de dépistage de l'infection à VIH dans les huit semaines suivant leur naissance en 2018. La session de café virtuel sur le VIH pédiatrique qui sera organisée dans le cadre de la journée de l'enfant africain constitue donc une occasion de procéder à un suivi des initiatives et des engagements freinant la réalisation des objectifs 95-95-95 et l'élimination du SIDA chez les enfants.  Objectifs La session de café virtuel sur le SIDA pédiatrique vise à:  • Relancer les discussions sur les actions mises en oeuvre, notamment l'allocation des ressources dans les pays pour lutter contre le VIH pédiatrique.  • Partager les meilleures pratiques, notamment en matière de diagnostic précoce chez le nourrisson et de traitement du VIH pédiatrique.  • Identifier les goulots d'étranglement qui empêchent la réalisation de l'objectif 95-95-95.  • Identifier les politiques qui pourraient être mises en avant au sein du Fonds mondial et d'autres forums mondiaux sur les politiques de santé.
01:09:55
June 17, 2022
Celebrating World Tb Day
In 2020, approximately 2 460 000 TB profile (shinyapps.io) were diagnosed with TB in the the WHO African region. Data from the WHO global lists of high burden countries for tuberculosis (TB), included in the TB/HIV and multidrug/rifampicin-resistant TB (MDR/RR-TB), 2021–2025 report showcases that 17 of the 30 high TB burden countries are in Africa and 14 out of 20 countries with high TB/HIV co-infection are in Africa. The COVID-19 pandemic which exacerbated the situation has reversed years of global progress in tackling tuberculosis and for the first time in over a decade, TB deaths have increased, according to the World Health Organization’s 2021 Global TB report. The increase in the number of TB deaths occurred mainly in the 30 countries with the highest burden of TB. Challenges include disruption in access to TB services and a reduction in resources. In many countries, human, financial and other resources have been reallocated from tackling TB to the COVID-19 response, limiting the availability of essential services. In addition, People have struggled to seek care in the context of lockdowns. It has also been troubling to note that , the number of people treated for the worst cases of drug-resistant TB strains declined by 37%. In terms of TB financing, the 2021 Global TB report also notes a fall in global spending on TB diagnostic, treatment and prevention services, from US$ 5.8 billion to US$ 5.3 billion, which is less than half of the global target for fully funding the TB response of US$ 13 billion annually by 2022.  Meanwhile, although there is progress in the development of new TB diagnostics, drugs and vaccines, this is constrained by the overall level of R&D investment,  which at US$ 0.9 billion in 2019 falls far short of the global target of US$ 2 billion per year.  Concerning domestic funding for TB In the WHO Afro region, as shown in the below matrix only 22% of the national budget is allocated to TB with a concerning funding gap of 44% . Objectives Cognizant of the current TB performance landscape, the 2022 World TB day (which theme is : “ Invest to End TB. Save Lives” ) presents an opportunity to reflect on the prevailing challenges and opportunities with respect to TB in the continent in order to get performance back on track . Specifically, the session aims : · To share knowledge on the current trends, challenges and identify ways forward with regards to TB in the continent · To identify key policy priorities that Africa needs to advance  in light of the new Global Fund Strategy (2023-2028)
59:16
March 25, 2022