Skip to main content
Les Idées Libres avec Yasser Louati

Les Idées Libres avec Yasser Louati

By Yasser Louati
Des idées pour soi. Zéro censure, zéro filtre pour décrypter l'actualité et les coulisses de l'info. Depuis l'angle opposé, nous partageons les investigations du Comité Justice & Libertés (CJL.ONG). C'est ici que nous donnons la parole à ceux qui font l'actu, activistes, penseurs, artistes et toutes celles et ceux qui contribuent à faire émerger un monde meilleur.
Listen on
Where to listen
Apple Podcasts Logo

Apple Podcasts

Breaker Logo

Breaker

Castbox Logo

Castbox

Overcast Logo

Overcast

Pocket Casts Logo

Pocket Casts

RadioPublic Logo

RadioPublic

Spotify Logo

Spotify

Drones français au Mali: Retour sur le massacre de Bounti
Drones français au #Mali19 civils tués lors d'un mariage  Retour sur le massacre de #Bounti avec Dougoukolo Ba Konaré, fondateur de l'Observatoire Kissal et chargé de cours sur les langues et sociétés Peuls à l'Inalco.
01:02:22
September 12, 2021
"Quand nous étions arabes": Être juif, arabe et presque oublié avec Massoud Hayoun
Invité: Massoud Hayoun, journaliste, auteur du livre "When we were Arabs" Auteur du livre "When we were Arabs" (The New Press), le journaliste Massoud Hayoun livre un poignant témoignage sur l'histoire de sa famille, juive, arabe, déracinée et établie aux États Unis. "Je suis fier d'être arabe" dit il dans cet entretien pour présenter son livre et raconter son retour en Tunisie et en Égypte sur les traces de ses grands parents Daida et Oscars. Cette quête identitaire nous emmène en Tunisie, en Égypte, en Palestine puis en France et aux États-Unis. S'inscrivant en totale opposition avec toute forme de colonialisme, Massoud Hayoun explique comment pour lui "être arabe c'est être pour la libération de tous les peuples" et donc "pour la libération de la pPalestine". Massoud Hayoun s'était déjà livré dans le podcast Le Breakdown with Yasser Louati en anglais et a accepté de le refaire en français pour que le public francophone se rende que la prépondérance du sionisme sur le communautés juives françaises n’est pas une fatalité. S’adressant tout autant à l’immigration post coloniale, l’auteur démonte l’idée que l’arabisé est quelque chose qu’il faudrait abandonner pour plaire aux anciens colons et pour pouvoir aspirer à une « intégration réussie ».
01:59:19
August 18, 2021
Un État "que pour les juifs"...Possible? Acceptable?
si le sionisme a réussi son coup de naitre sur une terre déjà peuplée, au détriment de la population indigène et au bénéfice de colons européens, quel genre de société a t il bâti et ce projet est il réellement viable sur le long terme? Israel est le fruit d’un projet colonial et comme tout projet colonial, il s’agit de créer une entité réservée à un groupe, au détriment d’un autre. Et comme toute entreprise de colonisation, il faut une idéologie qui établi un groupe supérieur et lui donne des droits sur un groupe inférieur. Pour la France, c’était la mission civilisatrice, pour israel, c’est le sionisme. Cette idéologie politique est née à la fin du XIXè siècle et prônait la création d’un État réservé aux juifs en Palestine. Son théoricien le plus connu c’est l’autrichien Théodor Herzl, fondateur du Congrès Sioniste Mondial en 1897 à Basle en Suisse.  L’idéologie émerge en Europe en réaction à la montée de l’antisémitisme européen. L’idée centrale de ce mouvement, malgré ses débats internes, c’est que la Palestine devait être colonisée pour devenir la terre d’un futur État juif: « Eretz Israel ». Pour que les choses soient claires, le sionisme n’est pas une école du judaïsme. La religion juive interdit même aux juifs d’avoir un État jusqu’à que le « Messi ne revienne ». Ce n’est pas pour rien que les religieux juifs ne font même pas leur service militaire dans l’armée israélienne. Pour le rabbin Dovid Weiss, lui même juif polonais dont la famille a été décimée par l’holocaust. Le rabbin Covid Weiss qui déclarait récemment au micro d’Al Jaze era « Le sionisme a crée des rivières de sang. C’est une rebellion envers Dieu que de créer cet État d’Israel ».
52:49
May 31, 2021
Poser la question "Israel a t il le droit d'exister?"
Alors que la dernière campagne de bombardements israéliens contre les  civils palestiniens a encore été justifiée aussi bien par Emmanuel  Macron que par le président américain Joe Biden au nom du "droit  d'Israel d'exister" et/ou de "se défendre", Yasser Louati reprend ces  arguments avancés pour faire taire toute critique d'un État apartheid né  de crimes contre l'humanité. Faut il voir dans toute critique d'Israel  ou du sionisme une affirmation antisémite? La réponse est bien  naturellement non mais si bien des antisémite se parent de l'habit de  l'antisionisme pour rendre leurs idées légitimes -Dieudonné et Alain  Soral l'ont bien démontré-, on ne peut réduire une partie marginale pour  discréditer le tout. Ce podcast est un produit du Comité Justice & Libertés. Organisation française de défense des droits humains et des libertés publiques. Nous sommes entièrement autonomes grâce à nos donateurs et si vous estimez que ce podcast mérite votre soutien, pensez à adhérer ou à un faire un don sur: https://www.cjl.ong/adhesion/ 
45:36
May 31, 2021
Paris-Stalingrad: Avec les réfugiés au coeur du Paris invisible
Entretien avec Hind Meddeb, réalisatrice du film documentaire "Paris Stalingrad" qui sera diffusé à partir du 26 Mai au cinéma. Ce film est un portrait de Paris vu par Souleymane, 18 ans, réfugié du  Darfour. Arrivé en France après un périple traumatisant de cinq longues  années, la " ville lumière " dont il avait rêvé, loin de répondre à ses  attentes, lui inflige de nouvelles épreuves. À la dureté des situations,  répond sa poésie douce- amère. En suivant Souleymane, le film retrace  le parcours des migrants dans Paris : les campements de rue, les  interminables files d'attente devant les administrations, les descentes  de police et la mobilisation des habitants du quartier pour venir en  aide aux réfugiés. La caméra témoigne d'une métamorphose d'une ville et  nous montre l'émergence de nouvelles frontières intérieures : des  kilomètres de grillages pour rendre inaccessibles les allées sous le  pont du métro aérien, des pierres pour empêcher les migrants de  s'allonger, des rondes de vigiles pour les déloger.
01:08:53
May 24, 2021
Cessez le feu avec Gaza: Quel bilan pour Israel? Invité Dr. Sai Englert
"Les Idées Libres avec Yasser Louati" est un produit du Comité Justice & Libertés. Nous sommes indépendants et autonomes grâce à nos donateurs et ne recevons aucune subvention. Si vous pensez que ce podcast mérite votre soutien, merci pour le don que vous ferez! Alors qu'un accord de cessez le feu a été décrété dans la nuit du 21 au 22 Mai entre Israel et la résistance palestinienne, beaucoup de questions sur les conséquences de la campagne de bombardements israéliens sur les civils palestiniens, la politique d'épuration ethnique de Jérusalem Est avec les expulsions en cours des familles arabes, les manifestations et grèves décrétées par les palestiniens. Le bilan humain lui est désastreux. Les bombardements israéliens contre les civils de Gaza ont certes cessé mais le coût humain est lui, est exorbitant. Plus de 230 civils civils palestiniens ont été tués, dont 65 enfants, 39 femmes et 17 personnes âgées. Plus de 1300 blessés sont à dénombrer alors qu’Israel a assassiné deux figures majeures du personnel médical à Gaza, les Dr Ayman Abu al-Ouf et le Dr  Mooein Ahmad al-Aloul. Côté israélien une dizaine de victimes au moins sont à déplorer et le coût social risque d'être bien lourd comparé aux gains politiques de Benyamin Netanyahu qui sauve sa peau politiquement évite les enquêtes pour corruption qui le ciblent.         Le projet colonial sioniste est il en train d'échouer ou de montrer ses limites? Faut il questionner le modèle de société bâti selon cette idéologie? Si la solution à deux États n'est plus qu'un rêve lointain, quel État viable peut bien émerger en retour? Pour évaluer la situation et répondre à ce questions, Dr. Sai Englert, professeur d'économie politique au Moyen-Orient et spécialiste des mouvements sionistes, est l'invité de ce podcast.
49:56
May 21, 2021
Vivre et mourir à Gaza
"La résistance palestinienne, ce n’est pas seulement le Hamas" déclare Ahmed Kraira, étudiant Palestinien de Gaza établi en France.  Alors que le bilan des massacres perpétrés par l'armée israélienne s'élève à plus de 1300 blessés et 200 morts dont 59 enfants et 35 femmes, la France ne semble pas être perturbée au point de remettre en question son soutien indéfectible à Israel. Les récentes images de bâtiments résidentiels détruits dont celui qui abritait les locaux d'Al Jazeera et de l'Associated Press s'expliquent dans la plupart des médias français comme des dommages collatéraux en raison de "présence du Hamas" dans ce bâtiments, même si le secrétaire d'État américain lui même déclare ne pas avoir vu de preuves. Dans la description des évènements, la plupart renvoient dos à dos le Hamas et Israel ou bien les violences parvenant des "deux camps" et presque personne personne ne rappelle qu'Israel est la puissance qui occupe la Palestine et que les palestiniens ne font que résister. Lorsque ces derniers manifestent pacifiquement comme lors de la marche du retour qui s'est déroulée du 30 Mars 2018 au 27 décembre 2019, ce sont les tirs nourris des snipers qui les ont accueillis. Lorsqu'ils prennent les armes, ils sont accusés de terrorisme. Cet argument du terrorisme palestinien tourne en boucle depuis des années sans jamais remettre les choses dans leur contexte pour une meilleure compréhension des évènements: le colonialisme israéliens remonte à 1948, date de la Naqba ou "catastrophe" qui a vu près d'un million de palestiniens être chassés de leurs terres et de leurs maisons au profit de colons juifs venus d'Europe de l'Est puis de toute l'Europe, de Russie et d'Amérique du Nord. Concernant la bande de Gaza, avant même que les bombardements israéliens débutent, cette dernière est depuis 2007 sous blocus terrestre, maritime et aérien avec des conséquences désastreuses pour les civils. Deux millions de personnes vivent dans la bande de Gaza sans aucun moyen d'en sortir, d'accèder à de l'eau propre, à l'électricite sans coupure arbitraires d'Israel. Le blocus est tel que même des produits comme les biberons, les matières plastiques, les équipements de piscine pour enfants, appareils électroniques, jouets, robes de mariage, produits cosmétiques ou les matériaux de construction de base sont interdits. Le Comité international de la Croix-Rouge note également que 90% des 4000 pêcheurs de Gaza sont passés sous le seuil de pauvreté » car l’accès aux eux profondes leur est interdit. La solution à deux états est même devenue impossible tant israel l'a rendu imposisble par son expansion coloniale, son mur de séparation et sa politique d'épuration ethnique. Dans cet entretien, Ahmed Kraira, jeune étudiant gazaoui basé à Paris,  est venu nous parler du quotidien à Gaza, de sa famille sur place et  comment sa génération a vécu plusieurs guerres en moins de 15 ans.
55:08
May 17, 2021
LES PALESTINIENS ONT LE DROIT DE SE DÉFENDRE ET LA FRANCE DOIT LES SOUTENIR
Depuis quand est il devenu tabou en France, pays fier de sa Résistance, de soutenir le droit à la résistance des palestiniens? Ce n'est pas à l'occupé de garantir le confort de l'occupant mais à ce dernier de mettre un terme à l'occupation. On ne peut renvoyer dos à dos l'occupant et l'occupé ni rester "neutre", le faire c'est prendre le parti de l'occupant. Les événements en cours ont été déclenchés par les menaces d’expulsions forcées de familles palestiniennes résidentes du quartier de cheikh Jarrah, à Jérusalem Est, au bénéfice de colons juifs israéliens. Des menaces accompagnées de manifestations de haine, organisées par des colons extrémistes, scandant « mort aux arabes » et appelant au nettoyage ethnique.  De véritables expéditions punitives qualifiées par une partie de la presse israélienne de « ratonnades ». Simultanément, Israël a intensifié son offensive militaire contre la bande de Gaza, massant des troupes le long de la frontière et bombardant sans relâche l’enclave densément peuplée. A l’heure où nous rédigeons ce communiqué plus de 100 palestiniens ont déjà été tués, dont un tiers d’enfants et plusieurs centaines ont été blessées. Parmi les cibles des avions de chasse de l’armée israélienne figurent plusieurs immeubles d’habitations, laissant de nombreuses familles sans abri. Un habitant de Gaza qui a survécu à trois campagnes de bombardements menées par les forces israéliennes au cours des 15 dernières années, a déclaré au CJL que celle de la nuit du 11 mai était de loin « la plus brutale et la plus agressive» qu’il ait jamais connue. Le CJL soutient pleinement les revendications du peuple palestinien. Qu’il s’agisse du droit inaliénable au retour des réfugiés comme de leur droit à résister et à se défendre contre toutes ces agressions qui rythment le quotidien d’un peuple vivant sous occupation. Le CJL appelle toutes les organisations de la société civile, les communautés concernées et les individus à: –Rejoindre les manifestations du samedi 15 mai qui se déroulent dans toute la France (lien) –Renouveler le soutien au mouvement BDS (Boycott Désinvestissement et Sanctions) appelé par la société civile palestinienne. -Appeler tous les représentants de l’État à mettre fin à tout accord bilatéral avec Israël jusqu’à ce que l’occupation et le blocus soient levés et que les réfugiés aient été autorisés à rentrer chez eux. Le CJL appelle le gouvernement français à: -Appeler à une réunion urgente du Conseil de Sécurité des Nations Unis pour exiger un embargo international sur les armes contre Israël. -Envoyer la marine française en mission humanitaire pour briser le blocus illégal de Gaza. -Interdire à tout citoyen français de rejoindre l’armée israélienne et poursuivre en justice quiconque est impliqué dans les crimes de guerre en cours contre les Palestiniens.
42:24
May 14, 2021
Tribunes Militaires et Policières: Entre rêves de guerre civile et checkpoints israéliens
Que penser de cette tribune d'anciens militaires qui préviennent d'une guerre civile, suivie par une autre tribune de militaires actifs cette fois ci et qui les soutiennent? Que dire lorsqu'une lettre ouverte de policiers appelle à l'application des checkpoints israéliens en Banlieue? "il faut procéder au bouclage des 600 territoires perdus de la  République, y compris avec le renfort de l’Armée, en contrôlant et en  limitant les entrées et sorties de ces zones par des checkpoints sur le  modèle israélien de séparation mis en place avec les territoires  palestiniens." Les Idées Libres avec Yasser Louati" est un podcast offert par le Comité Justice & Libertés. Nous sommes indépendants et ne recevons aucune subvention (interdites dans nos status) grâce à nos donateurs et à nos adhérents. Si vous souhaitez soutenir notre travail d'enquête, d'éducation politique et de mobilisation, n'hésitez pas à faire un don à partir de 1€ sans engagement sur https://www.cjl.ong/adhesion/ 
51:31
May 14, 2021
Changer d'air avec "Musulmanes du Monde" de Elise Saint Jullian
Pour contraster avec l'obsession orchestrée autour des musulmans et plus particulièrement des femmes de confession musulmane, la journaliste Elise Saint Jullian est venue sur "Les Idées Libres" pour présenter son livre "Musulmanes du monde"(ed.Faces Cachées)  qui retrace le parcours d'une trentaine de femmes qui ont marqué l'histoire. De la britannique Nur Inayat Khan, résistante déportée à  Hawa Abdi médecin et humanitaire somalienne en passant par  Touria Chaoui, première femme pilote du Maroc et du Monde Arabe, l'autrice nous fait découvrir des femmes peu ou pas connues et qui mériteraient d'être célébrées. "Les Idées Libres avec Yasser Louati" est un podcast du Comité Justice & Libertés Pour Tous. Nous sommes radicalement indépendants grâce à vos dons, pensez à nous soutenir à partir de 1€ sans engagement: www.cjl.ong
26:49
May 2, 2021
Rwanda, Génocide des Tutsi: Pourquoi le rapport Duclerc exonère la France
Bruno Boudiguet, journaliste d'investigation et auteur; spécialiste de  la région des "Grands Lacs", expose la responsabilité de la France et  analyse le rapport Duclerc rédigé par "des historiens, pas des  juristes". "Les Idées Libres avec Yasser Louati" est un podcast du Comité Justice & Libertés Pour Tous. Nous sommes radicalement indépendants grâce à vos dons, pensez à nous soutenir à partir de 1€ sans engagement: www.cjl.ong/adhesion 
01:04:13
April 14, 2021
Islamogauchisme: l'Université française vue des États-Unis
Peut on encore penser librement en France? Invitée Mélyssa Haffaf Pour soutenir ce podcast et préserver son indépendance, n'hésitez pas à faire un don à partir de 1€ sans engagement sur www.cjl.ong/adhesion En pleine dérive, le gouvernement Macron continue d’ouvrir les vannes des idéologies d’extrême avec le projet de loi séparatisme. Ce dernier ayant été voté à la majorité à l’Assemblée Nationale, la Ministre de l’enseignement supérieur n’a cessé de marteler que l’islamogauchisme “gangrène la société française”. Non satisfaite de s’être fait connaitre pour avoir défendu l’idée fallacieuse et maintes fois “débunkée”- que ce qu’on appelle “l’islam politique” se serait allié avec les gauchistes pour renverser le capitalisme, Frédérique Vidal est reparti en croisade contre le syndicat étudiant UNEF pour ses réunions non mixtes. Ce dernier n’a cessé d’essuyer les invectives du gouvernement Macron et avant cela du gouvernement Hollande avec en toile de fond la diabolisation de sa représentante Mariem Pougetoux. À un an des élections présidentielle et législatives et en pleine débâcle face à la pandémie de Covid19, Emmanuel Macron est le premier normalisateur de l’extrême droite mais surtout une menace directe envers la pierre angulaire de toute démocratie: la liberté d’expression. Pour disséquer la situation actuelle en Française, Melyssa Haffaf, professeure à l’Université de Georgetown a pris la parole sur le podcast Les Idées Libres et a partagé son regard sur le pays où elle est née et son Enseignement supérieur duquel elle est diplômée. Regarder l'interview sur youtube
01:10:25
April 2, 2021
Journalisme: couvrir l'actualité quand on n'est pas blanche
Concentration des médias, précarité, racisme, sexisme, légitimité: exercer la fonction de journaliste en 2021 est un défis quotidien. Non seulement la nature du métier a évolué mais les conditions de son exercice se sont empirées à en croire les dernières études. La profession est pourtant vitale pour toute démocratie. Comment peut on réellement choisir ses représentants politiques sans être informé et comment éviter le despotisme sans contre pouvoir citoyen? Qu’en est il lorsqu’on est une femme issue de l’immigration post-coloniale et qu’on tente de faire valoir une vision plus large de l’information? Le secteur est il devenu plus “ouvert” à celles et ceux qui n’appartiennent pas au groupe majoritaire? Pour cet entretien, nous nous sommes entretenus avec Nadia Bouchenni, journaliste fondatrice du média DIALNA.FR et qui se décrit comme “militante littéraire”. Écoutez et abonnez vous au podcast Les Idées Libres sur: iTunes, Google Podcasts, Spotify, Deezer, Podbean, Stitcher et toutes les principales plateformes.
01:53:10
March 22, 2021
“L’islamophobie est un moyen de gestion de crise” Said Bouamama
Alors que la loi séparatisme a reçu une majorité de voix à l'Assemblée Nationale, le sociologue Saïd Bouamama est venu analyser le continuum historique de cette loi et, en tant que spécialiste des mouvements  d’organisation issus de l’immigration post-coloniale, réaffirmer la  nécessité de faire front Écoutez et abonnez vous au podcast Les Idées Libres sur: iTunes, Google Podcasts, Spotify, Deezer, Podbean, Stitcher et toutes les principales plateformes.
43:09
March 19, 2021
"En tant que femme, je m'inquiète pour la France" Chaima Elbialy, journaliste
Journaliste française basée à l'étranger, Chaima Elbialy est venue sur  Les Idées Libres à l'occasion de la Journée internationale des droits  des femmes. Elle y évoque ses inquiétudes au sujet de la situation des  femmes en France et comment elle perçoit l'évolution depuis les dix  dernières années. Chaima Elbialy a aussi évoqué son propre parcours pour devenir  journaliste. Malgré un parcours scolaire brillant, elle décrit les  obstacles surmontés et surtout l'hostilité vécue en tant que femme  musulmane.
01:02:53
March 9, 2021
"L'islamophobie est un moyen de gestion de crise" Saïd Bouamama, sociologue
Après l'appel "Non à la loi islamophobe et liberticide !" (https://blogs.mediapart.fr/front-contre-lislamophobie/blog/110221/non-la-loi-islamophobe-et-liberticide)  signé entre autres par le CJL (CJL.ONG), le sociologue Saïd Bouamama  est venu analyser le continuum historique de la loi séparatisme et, en tant que spécialiste des mouvements d'organisation issus de  l'immigration post-coloniale, réaffirmer la nécessité de faire front
43:09
March 8, 2021
Du judéo-bolchévisme à l'islamo-gauchisme: fabrique de l'ennemi intérieur, invité: Dr. Saï Englert
Du judéobolchévisme à l’islamogauchisme: fabrique de l’ennemi intérieur et censure des universitaires À la question “l’islamo-gauchisme gangrène t il les Université françaises” posée par Jean Pierre El Kabache sur CNEWS, la Ministre de l’Enseignement Supérieur avait répondu que “l’islamo-gauchisme gangrène la société française”. Écoutez et abonnez vous au podcast Les Idées Libres sur: iTunes, Google Podcasts, Spotify, Deezer, Podbean, Stitcher et toutes les principales plateformes. Dans un contexte de surenchère identitaire avec le vote à l’assemblée de la loi séparatisme, une tribune fut publiée avec un appel à la démission de Mm Vidal signé par 600 membres du corps professoral. Pour décrypter la polémique suscitée par ces  propos, leurs conséquences et leurs relents historiques, Saï Englert est l’invité de cet épisode. Professeur d’économie politique à l’Université de Leiden et spécialiste des mouvements ouvriers, Dr Englert fait le lien avec la création du concept de “judéo-bolchévisme” durant le siècle dernier. Dans les deux cas, il s’agit pour les élites dominantes de faire le lien entre leurs adversaires de gauche et les populations dominées qui seraient leur alliées naturelles.
01:05:08
February 28, 2021
De Darmanin à Mélenchon: le consensus islamophobe
Si le Ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin estime que Marine Le Pen est "trop molle face à l'Islam" et si Mélenchon, Philippe Martinez (CGT) ou le PCF hurlent avec les loups à chaque polémique islamophobe, faut il conclure qu'il y a un consensus français sur l'islamophobie?
39:03
February 14, 2021
3/3 Mémoires et futur des quartiers populaires: L'héritage du M.I.B
Part. 1/3: Entretien avec Samir Baalouj, militant historique des quartiers populaires et ancien membre du M.I.B Aujourd'hui co-architecte du Comité Adama, Samir Baalouj revient sur les 25 dernières années de lutte contre les violences policières, le racisme et la rénovation urbaine. Années 1980 et la Marche Années 90: le hiphop, les banlieues, la double peine, les violences policières et le M.I.B Années 2000, organisations musulmanes et Tariq Ramadan, le mouvement des indigènes Héritage du M.I.B: le local, le collectif, la bienveillance. Ce que le Comité Adama dit du M.I.B et de son héritage. Crédits musique: Pyerroman Beat Provided By https://freebeats.ioProduced By White Hot Prod. OP
01:14:37
February 7, 2021
2/3 Mémoires et futur des quartiers populaires: L'héritage du M.I.B
Part. 2/3: Entretien avec Samir Baalouj, militant historique des quartiers populaires et ancien membre du M.I.B Aujourd'hui co-architecte du Comité Adama, Samir Baalouj revient sur les 25 dernières années de lutte contre les violences policières, le racisme et la rénovation urbaine.  Années 1980 et la Marche Années 90: le hip hop, les banlieues, la double peine, les violences policières et le M.I.B  Années 2000, organisations musulmanes et Tariq Ramadan, le mouvement des indigènes  Héritage du M.I.B: le local, le collectif, la bienveillance. Ce que le Comité Adama dit du M.I.B  Crédits musique: Pyerroman  Beat Provided By https://freebeats.io  Produced By White Hot Prod. OP
01:14:37
February 7, 2021
1/3 Mémoires et futur des quartiers populaires: L'héritage du M.I.B
Part. 1/3: Entretien avec Samir Baalouj, militant historique des quartiers populaires et ancien membre du M.I.B Aujourd'hui co-architecte du Comité Adama, Samir Baalouj revient sur les 25 dernières années de lutte contre les violences policières, le racisme et la rénovation urbaine. Années 1980 et la Marche Années 90: le hiphop, les banlieues, la double peine, les violences policières et le M.I.B Années 2000, organisations musulmanes et Tariq Ramadan, le mouvement des indigènes Héritage du M.I.B: le local, le collectif, la bienveillance. Ce que le Comité Adama dit du M.I.B et de son héritage. Crédits musique: Pyerroman Beat Provided By https://freebeats.ioProduced By White Hot Prod. OP
58:40
February 6, 2021
Sahara Occidental, Palestine. Même combat? Invité: Bachir Moutik
Alors que le roi du Maroc Mohammed a décidé de normaliser les relations de son pays avec Israel en obtenant la reconnaissance unilatérale par Donald Trump d'une souveraineté marocaine sur le Sahara Occidental, nous avons invité Bachir Moutik, militant associatif et représentant en France de l Association des Familles des Disparus et Prisonniers Sahraouis(AFAPREDESA). Le conflit au Sahara Occidental a depuis toujours été occulté de la presse française et le soutient de la France au Maroc n'y est pas pour rien. Au lendemain de la décolonisation, les gouvernements français successifs ont apporté un soutien diplomatique et militaire à Hassan II dans sa quête d'agrandir la superficie du Maroc en annexant le territoire aujourd’hui contesté par les sahraouis eux mêmes.  Depuis 1991 date du cessez le feu, un référendum attend toujours d'être organisé. Le régime marocain refuse depuis lors que ce dernier tenu depuis maintenant trois décennies. Entre temps, un mouvement de population a été organisé afin d'affecter durablement la démographie de la région. Deplus, le "mur des sables", mur le plus long de la planète bâtit durant l'ère contemporaine se situe au Sahara Occidental et est doublé par le plus vaste champs de mines antipersonnels au monde.  Le statut quo a donc été rompu par Mohammed VI d'abord avec un mouvement troupes initié au mois de Novembre 2020 en violant la zone tampon puis avec la signature de cet accord avec Donald Trump qui, comme l'indique le journal israélien Haaretz "ne fait que légitimer une occupation par une autre". Bachir Moutik est venu expliquer les raisons du combat mené par les Sahraoui contre une souveraineté marocaine. L'aide de la France apportée au Maroc dans les bombardements civils en 1976 durant lesquels le phosphore blanc et le napalme fut utilisé contre les civils. Comment depuis le roi Hassan II, le Sahara Occidental a été utilisé comme terrain de consolidation de son pouvoir en y envoyant l'armée et construisant une unité nationale autour de la "marocanité" du Sahara Occidental.  Peut on comparer le Sahara Occidental et la Palestine? Selon notre invité, les deux occupations sont similaires. Bachir Moutik a expliqué le rôle d'israel dans son soutien au Maroc dans la construction du mur des sables par l'envoie d'ingénieurs et de conseillers militaires. Comment cette muraille joue le même rôle que mur bâtit par Ariel Sharon sur les territoires palestiniens et le rôle des colonies illégales pour morceler le territoire et rendre toute émergence d'un État palestinien impossible. Selon Mr Moutik, bien que les Sahraouis se sont toujours déclarés être de farouches soutiens à la cause palestinienne, le leadership palestinien lui, qu'il soit nationaliste arabe (Fatah) ou issu des Frères Musulmans (Hamas) a toujours refusé de soutenir la cause sahraoui. Pour les premiers, il ne fallait pas froissé l'allié arabe marocain, pour les derniers, il ne fallait pas diviser la "oumma" ou communauté des croyants.  Alors que la Palestine a été bradée au profit d'un accord qui n'a aucune valeur légale et que les 3 milliards d'investissements iront dans des entreprises détenues par le roi Mohammed VI, l'heure est au bilan pour le leadership palestinien mais aussi pour le leadership sahraoui.
01:17:37
January 18, 2021
Surenchère islamophobe et incompétence du CFCM: Parole d'un Imam perquisitionné. Invité Farid Slim
Imam et responsable associatif connu dans sa ville, Mr Farid Slim a fait  l’actualité locale après avoir été perquisitionné par la Police suite  aux déclarations du Ministre de l’Intérieur. Comme les milliers d’autres  perquisitions ordonnées pendant l’état d’urgence (2015–2017), la  perquisition de Mr Slim n’a rien donné. Cela était tellement prévisible  que même les agents en charge n’ont pas pu cacher leur gêne. La parole  de Mr Slim est extrêmement rare car peu refusent de se taire face aux  intimidations de l’État. SOUTENEZ LES IDÉES LIBRES SUR CJL.ONG/ADHESION Alors que Chems Eddine Hafiz, recteur de la Grande Mosquée de Paris, annoncé son retrait du projet de charte des imams et d'un conseil national des imams, Les Idées Libres a reçu Farid Slim pour décrypter les dynamiques internes à ce qu'on appelle "Islam de France" ou "Islam en France".  Mr Slim a fait l'actualité locale après avoir été perquisitionné à tort par la Police à la demande du Préfet de Savoie Pascal Bolot, lui même derrière la décision de perquisitionner et de mettre en garde à vue 4 enfants de moins de 10 ans suite à des accusations de "radicalisation". Notre invité est revenu sur les circonstances de sa perquisition, les raisons avancées et l'absence d'éléments factuels ayant pu justifier qu'on viennent "lever un doute" pour reprendre les termes de la préfecture. Acteur de terrain connu de toutes les associations, il a pu bénéficier du soutien de ses confrères et est venu prendre la parole pour démystifier la fonction d'Imam, ses responsabilités et pourquoi les gouvernements successifs s'inscrivent dans une gestion coloniale de l'Islam de France.  Écoutez et abonnez vous au podcast Les Idées Libres sur: iTunes, Google Podcasts, Spotify, Deezer, Podbean, Stitcher et toutes les principales plateformes. Alors qu'Emmanuel Macron a exprimé sa volonté d'en finir avec "l'Islam consulaire", à savoir un Islam téléguidé par les consulats étrangers et en premier lieux ceux du Maroc et de l'Algérie, l'exécutif est resté silencieux suite aux déclarations de l'Ambassadeur d'Algérie: "La Grande Mosquée de Paris appartient d'abord à l'Algérie". Farid Slim explique dans son intervention que cette gestion empêche l'émergence d'un Islam "citoyen" mais aussi maintient les musulmans, via leurs mosquées, dans la position d'entités étrangères.  Quels sont les défis rencontrés par les musulmans? Pourquoi Macron fait il fausse route avec son projet de lutte contre le "séparatisme" qu'il se refuse à définir? Les fidèles ont ils une responsabilité dans la prise en otage de leur religion? Faut il séparer vie religieuse et vie citoyenne? Parole rare parmi les responsables religieux, Farid Slim a répondu à nos questions et brisé bien des mythes quant à la place de l'Islam et des musulmans en France et de que l'opposition entre Islam et citoyenneté, est purement idéologique.
01:07:28
January 11, 2021
Occupation du Capitol: L'Amérique mise à nu. Invitée: Lindsey Tramuta
Complicités dans la police, ambiguïté des républicains, pourquoi les supporters de Trump ont déjà gagné. Lindsey Tramuta, journaliste américaine basée à Paris (New York Times, Fortune Magazine...) auteure du Livre "THE NEW PARIS & THE NEW PARISIENNE" et animatrice du podcast "The New Paris"  est venue donner un regard plus que critique sur les émeutes sur le Capitol, centre de la démocratie américaine. Malgré le discours de Trump ayant invité ses supporters à marcher sur le Capitol, les réservations d'hôtel en avance et la convergence de centaines de manifestants depuis toutes les contrées des États-Unis, la police de Washington DC a été totalement débordée. Quelques heures à peine après les premières arrestations, il s'est avéré que la police de Washington DC avait refusé toute aide, que le Gouverneur du Maryland Larry Hogan, lui même républicain, avait passé plusieurs heures à attendre l'autorisation de déployer la garde nationale. Le Secrétaire à la Défense lui était injoignable pendant que les manifestants prenaient des photos avec la police.  Les répercussions de cette émeutes déjà qualifiée de "tentative de coup d"État" dépasseront de loin le mandat de Biden et c'est là que la démocratie américaine montrera ses limites. Écoutez et abonnez vous au podcast Les Idées Libres sur: iTunes, Google Podcasts, Spotify, Deezer, Podbean, Stitcher et toutes les principales plateformes.
47:37
January 9, 2021
Banlieues, immigration et tentatives d'organisation. Invité Dr Karim Taharount
Histoire des tentatives d’organisation politique de l’immigration et des quartiers populaires.  Avec Dr Karim Tahanout, Chercheur associé, Professeur d’Histoire-Géographie dans l’enseignement secondaire PENSEZ À FAIRE UN DON POUR NOUS AIDER: CJL.ONG/ADHESION  Par l'éditeur: "Depuis presque quarante ans, des militants tentent de mettre en place  une organisation nationale capable de lutter contre les inégalités de  droit et de traitement vécues par des populations essentiellement issues  de l’immigration et des quartiers populaires. Cette organisation aurait  une dimension politique, dans le sens où elle serait capable d’obtenir  de la part des autorités des décisions qui lui sont favorables, voire  une part du pouvoir législatif et exécutif. Elle serait constituée par  les individus directement concernés par les inégalités qu’il s’agirait  de combattre. Et elle fonctionnerait de façon « autonome », c’est-à-dire  indépendamment de l’État et de toutes les organisations partisanes,  syndicales ou associatives, françaises ou étrangères, qui voudraient  l’absorber ou s’associer à elle, sans lui laisser la direction pleine et  entière de son fonctionnement et de ses objectifs. Pourquoi cette  organisation n’existe-t-elle toujours pas aujourd’hui ? C’est à cette  question que répond notamment cet ouvrage. Et ce, en revenant sur  l’histoire de la mouvance associative qui a porté ce projet durant les  années 1980, et en suivant quelques jeunes qui ont commencé leur  parcours militant en s’engageant dans cette même mouvance."
01:34:41
January 4, 2021
"Séparatisme", Grande Mosquée de Paris et charte des Imams: Macron a t il déjà perdu?
Écoutez et abonnez vous au podcast Les Idées Libres sur: iTunes, Google Podcasts, Spotify, Deezer, Podbean, Stitcher et toutes les principales plateformes. si vous estimez que ce podcast mérite votre soutien, n'hésitez à faire un don sur CJL.ONG/ADHESION à partir de 1€ sans engagement!
39:51
December 28, 2020
"Normalisation Maroc-Israel, la Palestine et le Sahara Occidental. Nouveau départ?"
#Podcast #Maroc #Palestine #israel #Gaza #Islamophobie  Alors que le roi du Maroc a officialisé ses relations avec israel en  échange d'une reconnaissance de sa souveraineté sur le Sahara  Occidental, l'heure de la solidarité entre palestiniens et sahraouis a t  elle sonné?   Dans ce nouvel épisode du podcast "Les Idées Libres Avec Yasser Louati",  l'avocate palestinienne Lara Elborno est venue donner son analyse sur  la récente vague de normalisations entre pays arabes et israel menée par  les Émirats Arabes Unis.   Écoutez et abonnez vous au podcast Les Idées Libres sur: iTunes, Google  Podcasts, Spotify, Deezer, Podbean, Stitcher et toutes les principales  plateformes.   Surnommés "les Accords Abraham" Lara Elborno rejette aussi bien l'idée  d'une quelconque idée de normalisation car il ne s'agit pour elle que  d'une officialisation de relations déjà existantes, que l'idée d'accords  avec un référentiel religieux. Malgré la déception qui fait suite à ces  annonces, la collaboration entre israel et nombre de pays arabes est un  secret de polichinelle.   Dans le cas du Maroc, le défunt roi Hassan II s'était mis au service  service d'Israel, plus spécifiquement au service de Meit Amir, directeur  du Mossad, auquel il livra tous les documents relatifs à la réunion  ainsi que les enregistrements.  En retour de cet acte d'espionnage, le  roi du Maroc bénéficia de l'aide du Mossad dans l'assassinat de son  opposant Mehdi Ben Barak dont le corps ne fut jamais retrouvé.   Mohammed VI de son côté, en échange de l'officialisation des relations  de son pays avec Israel, s'est vu reconnaitre de manière unilatérale sa  souveraineté sur le Sahara Occidental. Ce dernier fait pourtant l'objet  d'un contentieux historique avec les populations locales qui se battent  pour leur indépendance et refusent toute souveraineté du Maroc sur leur  territoire.    Alors que la Palestine a été bradée par la plupart des pays arabes et  que la communauté internationale, si elle existe, continue d'être un  "fournisseur de chèques en blancs" à Israel et qu'en plus, ce dernier se  voit conforté sans aucune concession de sa part, est il temps de porter  la question palestinienne au même titre que la question sahraoui?
01:02:23
December 28, 2020
Macron aux Mureaux: Séparatismes, islamodiversion et présidentielles
Écoutez et abonnez vous au podcast Les Idées Libres sur: iTunes, Google Podcasts, Spotify, Deezer, Podbean, Stitcher et toutes les principales plateformes. Le terme de “séparatisme” est apparu dans le débat public en réaction aux manifestations contre le racisme et les violences policières qui s’étaient déroulées en Juin 2020. Au lieu d’entendre les demandes des quartiers populaires portant sur une police hors de contrôle et minée par les idéologies racistes, le président a fait le choix de se braquer et de s’engager dans une surenchère identitaire et portant le mythe d’une nation assiégée par ses propres citoyens Arabes, Noirs et/ou musulmans. Quelques jours après les déclarations du président sur un “séparatisme” qu’il dit reconnaitre, son Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a enfoncé le clou en parlant d’ensauvagement d’une partie de la société en parlant des habitants des quartiers populaires. De ce fait, cette surenchère ne faisait que préparer le terrain et alimenter une attente au sujet des décisions à venir du président. Après avoir tenu son discours des Mureaux sur le “séparatisme islamiste”, Emmanuel Macron a réussi son pari de faire parler de lui mais probablement pas de la meilleure manière. À près de dix huit mois des présidentielles de 2022, le président sortant a planté le décors des thématiques de la campagne à venir qui graviteront probablement autour des crispations identitaires. Sans jamais définir le terme, Emmanuel Macron n’a cessé de marteler la menace du “séparatisme islamiste” et d’évoquer le besoin de réviser la laïcité pour permettre à l’État de s’ingérer dans les affaires internes du culte musulman, de dissoudre toute association accusée de séparatisme, d’intervenir lors des élections au sein des associations et même de faire émerger un “islam des lumières” en référence au siècle des lumières qui a peut être libéré l’Europe de l’autorité de l’Église mais n’a pas empêché la colonisation, l’esclavage, le pillage des terres colonisées et le massacre de millions de personnes non blanches. Dans ce podcast décrypte bien entendu le discours et ses mesures phares, les objectifs avoués et non avoués mais aussi le timing d’un tel discours. En contraste avec le discours du président, les réels séparatismes de classe, de race et géographiques seront analysés à l’aune de l’aveuglement d’un gouvernement qui fait tout pour ne pas rendre de compte sur ses échecs politiques, économiques, sociaux et institutionnels. Crédits musique:  Oxmo Puccino “Le Mensongeur”, EMI Music France  Funkmasterflex  Sevenwordz Production  Carma 90’s Beats “Still rollin”
54:23
October 10, 2020
Normalisation entre Israel et les Émirats: Fin de la cause palestinienne? Invité Dr Sai Englert
Invité Dr Sai Englert, chercheur en sciences politiques Alors que l’officialisation de la normalisation entre les Émirats Arabes Unis et Israel a été annoncée en grande pompe par les premiers concernés sous le regard de Trump, l’autorité palestinienne et plus largement les palestiniens ont été exclus du processus ni même conviés le jour de la signature d’un accord qui les concerne directement. Bien que présenté comme un accord de paix “historique”, ce dernier ne fait que formaliser des relations commerciales et une coopération sécuritaires qui est loin d’être nouvelle. Quelles sont les implications d’un tel accord pour les palestiniens, pour Israel mais aussi pour l’Iran et l’Arabie Saoudite qui pour le moment reste en retrait sans pour autant cacher sa volonté de liquider la question palestinienne? Quel est l’avenir de la ligue arabe qui a refusé de condamner cet accord? Plus crucial encore, alors que plusieurs pays sont en passe de rejoindre les efforts du prince Mohammed Bin Zayed, alias MBZ, dans sa politique étrangère, les accords du 15 Septembre préparent la liquidation de la lutte des palestiniens déjà acculés sous l’occupation israélienne avec le soutien de l’Europe et des États-Unis? Pour répondre à ces questions, le Dr Sai Englert, professeur en sciences politiques et chercheur sur l’économie politique israélienne et les mouvements ouvriers sionistes, intervient dans ce nouvel épisode du podcast “Les Idées Libres” pour décrypter les dessous de l’accord et ce qu’il signifie pour la Palestine occupée. Crédits instrus Prod. sketchmyname
01:31:28
September 23, 2020
Violences Policières: "Mon frère est mort torturé dans un commissariat"
Entretien avec Farid El Yamni, porte parole du collectif  Justice Et Vérité Pour Wissam “La police semble être le dernier rempart entre la colère populaire et un régime impopulaire” Écoutez et abonnez vous au podcast Les Idées Libres sur: iTunes, Google Podcasts, Spotify, Deezer, Podbean, Stitcher et toutes les principales plateformes. Arrêté par une brigade de police la nuit du 31 Décembre 2011 suite à un jet de pierre, Wissem El Yamni fut retrouvé inconscient dans un couloir du commissariat de Clermont-Ferrand. Transporté à l’hôpital dans un état critique, il décèdera dix jours plus tard. Malgré les hématomes et les multiples fractures observés sur le corps et constatés par l’équipe médicale, la version officielle avancée par l’IGPN (Inspection Générale de la Police Nationale) avait tenté de laisser croire que Wissam était mort à cause de la technique du pliage (lorsqu’un policier maintient une personne assise, la tête appuyée sur les genoux, afin de l’empêcher de bouger). Puis cette version ne prenant pas, la mort fut attribuée à la consommation de stupéfiants -afin de démobiliser les soutiens-, ce qui fut encore contredit par les expertises toxicologiques. “Trois témoins ont entendu mon frère se faire torturer” Farid El Yamni Le combat mené par Farid El Yamni est aujourd’hui suspendu à la volonté de la juge d’instruction d’auditionner les trois témoins clés qui pourraient expliquer la présence de trace de coups portés et les hurlements entendus dans le commissariat. Depuis huit ans, la juge refuse obstinément de les entendre. Le cas Wissem El Yamni comme les cas Babacar Gueye, Adama Traoré, Liamine Dieng, Dédric Chouviat  parmi tant d’autres, mettent en lumière le combat inégal mené par les familles de victimes des violences policières en France et le cynisme de la machine administrative qui est prête à tout pour disculper la Police. Cette discussion avec Farid El Yamni a aussi porté sur les stratégies de lutte, les solidarités manquantes et la réforme possible ou non de la police.
01:22:54
June 23, 2020
Soulèvements Aux États-Unis: Quels Parallèles Avec La France?
Invitée: Mira Kamdar, Auteure franco-américaine et ancienne membre du Comité Éditorial du New York Times “Un deuxième mandat de Trump signifierait la fin de la démocratie américaine” Mira Kamdar, quid de Macron et de la Cinquième République? Écoutez et abonnez vous au podcast Les Idées Libres sur: iTunes, Google Podcasts, Spotify, Deezer, Podbean, Stitcher et toutes les principales plateformes.
01:10:32
June 14, 2020
Négrophobie au Maghreb, Être Noir en Tunisie
Entretien avec Saadia Mosbah, militante antiraciste tunisienne Alors que la question raciale secoue le débat public, la question du racisme entre racisés est toujours taboue. Mais pour combien de temps? Pour ce premier épisode d’une série d’entretiens sur le racisme entre racisés, l'invitée de cet épisode est la militante antiraciste Saadia Mosbah qui a porté le projet de loi contre les discriminations raciales en Tunisie. Bien qu’ayant connu une révolution en 2011 et malgré un avant-gardisme sur la promotion de l’égalité dans le monde arabo-musulman, la Tunisie est loin d’être en paix avec elle même. Avec 15% de sa population qui est Noire, la Tunisie a jusqu’à présent envoyé le signal que ses propres enfants ne sont pas égaux et que la couleur de peau peut exposer à une discrimination systémique, à des violences quotidiennes qui sont malgré tout passées sous silence.
28:01
June 11, 2020
Canicule de 2003: une catastrophe pour rien? avec Jean Stern
Les Idées Libres avec Yasser Louati: Entretien avec Jean Stern auteur de “Canicule, en souvenir de l’été 2003” La catastrophe sanitaire de 2003 avait tué 19 000 personnes, pour celle de 2020 était elle évitable et ce pourquoi ce gouvernement est responsable? Alors que le journaliste Jean Stern publie son livre témoignage “Canicule, en souvenir de l’été 2003”, disponible en ligne gratuitement aux éditions Libertalia, l’actualité post confinement nous oblige à faire un constat alarmant quant à la gestion des services publics par l’État depuis au moins une vingtaine d’année. Nous parlerons aujourd’hui des hôpitaux, austérité et crise sanitaires au pluriel pour faire le parallèle entre celle liée à la canicule de 2003 et celle que nous vivons aujourd’hui avec le coronavirus. Ces deux catastrophes, l’une ayant fait 19 000 morts et l’autre se rapprochant du macabre record de 30 000 victimes, démontrent par le tragique, que la soumission des services publics aux lois du marché et la gestion managériale, particulièrement des hôpitaux publics, n’a jamais été une solution viable. Nous verrons comment la catastrophe de 2003 était déjà évitable à l’époque et comment celle que nous vivons aujourd’hui relève de l’aveuglement criminel. Côté budget alloué à la santé publique, les 12 milliards de coupes budgétaires dans les services hospitaliers sur dix ans vont finalement nous coûter beaucoup plus cher. Nous en sommes à presque 30 000 morts liés aux coronavirus selon les chiffres officiels, et la crise économique qui s’annonce, risque de provoquer encore plus de morts malgré les milliards injectés pour tenter de freiner le tsunami qui arrive. Comme je le disais dans mon précédent podcast « Fallait il déconfiner le 11 Mai », cette crise sanitaire n’aurait jamais pris une telle ampleur si non seulement les spécialistes avaient été écoutés mais surtout si les hôpitaux n’avaient pas été gérés comme de simple centres de profits. En 2003 déjà, les hôpitaux publics avaient montré leurs limites face à la canicule de la même année. Dix neuf mille morts! Sans même que le gouvernement Raffarin, présidé par Jacques Chirac, ne daigne mettre un terme à ses vacances, alors que les hôpitaux étaient en détresse. Ce que nous vivons aujourd’hui avec la Covid19 est tout simplement impardonnable. Nous connaissons tous quelqu’un qui a été atteint par le virus et l’irresponsabilité de ce gouvernement et son cynisme, nous le payons de notre chaire. Pour parler des leçons non retenues de la canicule de 2003, je reçois aujourd’hui le journaliste Jean Stern qui publie un livre témoignage « Canicule, en souvenir de l’été 2003 » dans lequel il revient sur son passage à l’hôpital pendant cet été là, ce qu’il a vécu de l’intérieur, la détresse du personnel hospitalier, le cynisme criminel du gouvernement de l’époque et nous expliquera selon sa propre expérience, pourquoi la crise actuelle était évitable et pourquoi le gouvernement Macron-Philippe est impardonnable. Jean Stern Les patrons de la presse nationale, tous mauvais; ed. La Fabrique
01:09:03
May 30, 2020
INCONFINABLE RACISME
LES IDÉES LIBRES saison 1, épisode 3 La période de confinement qui s'est étendue du 17 Mars au 11 Mai 2020 ont démontré l'enracinement de la détestation de l'Islam et des musulmans en France. L'épidémie de coronavirus qui avoisine les 30 000 morts n'a mis aucun frein aux déclarations racistes de personnalité politiques et médiatique.  Lorsque le secrétaire d'État auprès du Ministre de l'Intérieur déclare que "faire respecter le confinement dans certains quartiers n'est pas une priorité", le message sur la non importance des vies humaines dans ces quartiers est rendue explicite au plus haut sommet de l'État. Pourtant, cela n'a pas empêché la police française de commettre plusieurs agressions gratuites, agressions racistes ou de harceler les jeunes de ces quartiers. Les musulmans ont été érigés comme le groupe incapable de respecter les normes d'hygiène ou le confinement. Pourtant, les violations du confinement dans des quartiers à majorité blanche ou les pressions de l'épiscopat catholique pour y mettre un terme n'ont choqué personne. C'est parce que les responsables politiques et influenceurs s'identifient à celles et ceux qui ont volontairement refusé de respecter le confinement, qu'il a fallu faire une projection sur les musulmans et les tenir pour responsables, soit par l'accusation, soit par l'infantilisation. La responsabilité des médias est encore une fois engagée. Certes, des années d'islamodiversion ont rendu cette pratique quasi normale en temps de crise. Mais que les musulmans soient désignés comme les seuls à même de ne pas respecter le confinement illustre combien les tenants du discours majoritaire transposent sur "les autres" toutes leurs obsessions. Pourtant, le non respect du confinement par des personnes blanches et habitants les quartiers huppés de Paris ou de Nice ont été largement documentés. Des messes clandestines, les pressions de l'épiscopat catholique sur le Premier Ministre, après midi dansants dans le 18ème, des personnes en train de bronzer dans les parcs ou au bord des plages et même l'émergence de collectifs refusant le confinement n'ont pas remis en question les procès faits à celles et ceux qu'on appelle les musulmans. Le rôle de l'extrême droite et sa convergence avec les principaux médias ne peut absolument pas être minimisé tant la fachosphère a été capable de déclencher la polémique ou de propager des fake news, de mettre à contribution journalistes, chroniqueurs et polémistes pour l'amplifier au point que Ministres et préfets se retrouvent à devoir se justifier. Quelle est la réalité sur le terrain? Quels sont les mécanismes d'un tel parti pris et quelles en sont les conséquences alors que l'épidémie est loin d'être contenue?  Dans cet épisode, je reprends les faits et les analyse pour donner une lecture à la lumière du discrédit jeté sur l'exécutif et l'implication des musulmans dans la lutte contre le coronavirus.
37:12
May 15, 2020
MUSULMANS FACE AU COVID19: FAUT IL REPENSER "LA COMMUNAUTÉ" OU "REPENSER" L'ISLAM?
MUSULMANS FACE AU COVID19: FAUT IL REPENSER “LA COMMUNAUTÉ” OU “REPENSER” L’ISLAM? Entretien avec l’Imam Shakeel Siddiq Abonnez vous au podcast Les Idées Libres sur Apple Podcasts, Google Play, Spotify, Deezer, Breaker, Stitcher, Radio Public, Podtail,  Podbean et autres. Dans ce hors série du podcast “Les Idées Libres”, je reçois l’Imam Shakeel Siddiq, diplômé de l’IESH et l’EHESS en islamologie. L’imam livre un bilan sans concession du “monde d’avant” la pandémie du coronavirus et regrette que l’être humain n’ait pas été placé au centre de ce monde. Il regrette aussi la “société de spectacle” à laquelle ont adhéré beaucoup trop de musulmans selon lui et appelé à une révision des priorités. S’appuyant son expérience terrain, Shakeel Siddiq a expliqué les mécanismes de politisation de la religion, l’influence néfaste des consulats des “pays d’origine” les dysfonctionnements au sein des mosquées régie selon le modèle traditionnel des associations cultuelles. Selon Mr Siddiq, la préparation de l’après COVID19 aurait dû se faire “hier” alors que les défaillances de la société capitaliste et individualiste étaient flagrantes depuis des années. Cet entretien sans concession s’est terminé sur sa vision de “l’après” et des responsabilités individuelles des fidèles dans le “vivre musulman” au lieu de le “paraître seulement”, l’application de solidarités plus efficaces, leurs rapports avec les tenants des lieux de culte (exigence de transparence, redéfinition du rôle de la mosquée, rapport aux textes…) mais aussi avec l’État français.
01:04:34
May 5, 2020
Désobéissance civile et modération
Faire preuve de "modération" par temps d'injustice radicale voir de danger vital, ne rendra service à personne. Reprenons les travaux d’Erica Chenoweth, professeur à l’Université de  Denver. Entre 1900 et 2006, 60 % des mouvements de désobéissance civiles  non violents ont abouti. Entre 1940 et 2006, 70 % des luttes populaires  étaient non violentes. Par ailleurs, il suffit que 3,5 % de la  population se mobilise pour faire tomber un régime selon les mêmes  travaux. Ces chiffres sont à prendre avec des pincettes et ne peuvent servir de vérité absolue, mais de l'autre côté, le message envoyé par les révoltes tunisiennes, c'est que n'importe quel régime ne se maintient au pouvoir qu'avec la volonté de la majorité.
06:52
April 30, 2020
Droits humains, justice sociale: De l'urgence de désobéir
Quant à celui ou celle qui viendra prôner le respect de la loi, je lui  rappellerai que les lois sont votées par des hommes et des femmes comme  nous et qu’ils ne sont pas infaillibles ou incorruptibles. Si ces  personnes se mettent au service de ceux qui, comme le disait si bien  Hollande, n’ont “pas de nom, pas de visage, pas de parti, ne  présenteront  jamais leur candidature et qui pourtant gouvernent”, alors  la désobéissance civile n’est plus qu’une obligation morale pour sauver  cette république que des bien escrocs ont prise en otage.

Un signal  nous a été envoyé à travers le monde avec les manifestations en défiance  à Donald Trump et à son discours fascisant. 
Ironie de l’histoire,  au même moment, Marine Le Pen faisait son discours sur le retour aux  état nations, prouvant de fait qu’elle est prête au retour des génocides  commis par les état nation européen. Comme le disait l’historien Howard Zinn: “les  pires choses, qu’il s’agisse des guerres, des génocides ou de  l’esclavage- n’ont pas été les fruits de la désobeissance, mais de  l’obéissance”.
05:57
April 27, 2020
Déconfinement: Macron et Blanquer jouent avec la vie de nos enfants
Extrait du podcast "DÉCONFINEMENT COVID19: HORS DE QUESTION D'ENVOYER NOS ENFANTS EN CLASSE LE 11 MAI":  "Bien sûr, il s’est montré prudent en parlant de “déconfinement progressif” et des classes réduites à 15 élèves. Mais alors, il aura fallu attendre une pandémie et 20 000 morts pour qu’on se décide enfin à réduire le nombre d’élèves par classe?"  Lien direct: https://anchor.fm/yasser-louati/episodes/DCONFINEMENT-COVID19-HORS-DE-QUESTION-DENVOYER-NOS-ENFANTS-EN-CLASSE-LE-11-MAI-LesIdesLibres-ed44ku/a-a20gsqp  Lire l'article sur le site du CJL: https://www.cjl.ong/2020/04/23/podcast-retour-en-classe-le-11-mai-blanquer-joue-avec-nos-vies-les-idees-libres-de-yasser-louati/
01:43
April 26, 2020
Pourquoi je ne vais pas boire de thé avec le Maire ou ses opposants?
À chaque élection ses manoeuvres clientélistes et l'impression que les partis et leurs candidats vivent dans un autre monde ou viennent d'un autre temps. Entre celui qui tape à ma porte pour me parler alors que je ne le connais pas ou celle qui m'invite à boire le thé et pense qu'en faisant des allusions sur le complot juif, je n'ai rencontré aucun candidat qui se donne la peine de prendre au sérieux les habitants de sa circonscription et qui en retour vaut la peine d'être pris au sérieux. Retour sur des années de terrain et des leçons apprises sur le tard. 
05:10
April 24, 2020
Confinement et violences policières: souvenez vous de Théo
Les violences policières en France n'ont cessé de révulser l'opinion publique particulièrement depuis le lancement du mouvement des gilets jaunes. Mais ce que ce mouvement a enduré, n'a été que l'application d'une poltique de répression systématique des quartiers populaires et particulièrement de la jeunesse noire et arabe ou ceux qu'on appelle "les musulmans". La publication de plusieurs vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux n'ont fait que mettre en lumière ce qui se vit hors caméra. Alors que les badauds parisiens ne cessent de violer le confinement, la police ne s'y prend pas avec cette population de la même manière qu'elle le fait en banlieue. L'affaire Théo, de part sa brutalité et la perversité des pratiques infligées au jeune homme, remettent en question la police en tant qu'institution et comment l'État français définit son rôle.
05:08
April 24, 2020
Retour sur la présidentielle 2017 et la prise en otage de notre vote
La fabrication du phénomène Macron a fait éclater la scène politique française. Or, alors que sa gestion du pays a été problématique depuis le début (virage autoritaire avec l'instauration de l'état d'urgence permanent (loi SILT 2017), polémiques identitaires, mouvements de gilets jaunes, violences policières, affaire Richard Ferrand, démissions en cascade...), ce que nous vivons aujourdh'ui avec la crise du coronavirus n'a été que prévisible.
05:58
April 24, 2020
"Islam de France" et formation des imams
Pourquoi ce sujet ne peut être traité que par les musulmans eux mêmes et pourquoi l'ingérence de l'État français, en violation totale de la laïcité pose de sérieux problèmes.
06:47
April 24, 2020
Problème musulman: réponse à Gilles Kepel et Alain Jakubowicz
Alors que le Dieu s'est plus fait connaitre pour leurs discours complotistes envers celles qu'on appell "les musulmans", une mise au point s'imposait quant à la dangerosité d'un discours qui s'est normalisé.
06:33
April 24, 2020
COVID19 Et ViePrivée: Souvenez Des Fichiers biométriques T.E.S
Les ministres de l'intérieur et de la justice français ont discrètement  fait passer une mesure instaurant un fichier biométrique pour chaque  français, une première depuis 1940.   La semaine dernière je vous parlais de la militarisation de la police et  de son impunité augmentée, voilà qu’un nouveau chapitre s’écrit en  terme de libertés publiques et d’émergence d’un état policier.   Pendant que chacun prenait ses vacances de la Toussaint, notre joyeux  tandem tandem Jean Jacques Urvoas et Bernard Cazeneuve ont fait passer  en douce une mesure qui met en place un nouveau fichier biométrique pour  toute la population.  Alors, jusqu’ici on avait le fichier des délinquants et leurs délits,  maintenant on va avoir un fichier des gens honnêtes et puisqu’on a rien à  leur reprocher, qu’est ce qu’on va mettre dans ce fichier TES « Titres  électroniques sécurisés »   L’état civil  Couleur des yeux  Taille  Adresse  Filiation des parents  Image numérisée du visage  Empreintes digitales  Signature numérisée   Adresse mail  Numéro de téléphone  Tarif du timbre payé  Et même le code de connexion internet lorsqu’on fait la demande de  passeport ou de CNI en ligne.  Et qui pourra utiliser ces fichiers TES? Le Ministère de l’intérieur, la  police nationale, la gendarmerie, les services de renseignement, les  préfectures, la direction central de  la police judiciaire et donc par  conséquent Interpol et le système d’information de l’espace Schengen.  Quand on combine ce fichier TES avec la loi sur la surveillance passée  en Juillet 2015 pour enregistrer toutes nos conversations téléphoniques  ou en ligne, les sites que nous visitons, les livres que nous achetons,  nos messages sur les réseaux sociaux, les films que nous regardons, les  personnes que nous contactons et à quelle fréquence, l’installation de  micros dans n’importe quel domicile sans passer par le juge; on ne peut  plus dire que nous vivons dans un  état de droit et de libertés mais  sous l’autorité d’un état libre de toute contrainte.  Pour info, la seule fois où la France a établi un fichier général de la  population, c’était sous Vichy, en 1940.   Avec le projet de déchéance de nationalité voilà une deuxième mesure  sous un gouvernement de gauche qui nous renvoie à la collaboration.  Pour les naifs qui voudraient croire qu’une telle base de données serait  inviolable, je rappelle qu’en   2006, une base de données similaire  avait été volée au gouvernement Israélien et…et… mis en ligne, rien que  ça. De leur côté, le Conseil national du numérique (CNNum) et dans une  moindre mesure la Commission Nationale Informatique et Libertés ont  étrillé le projet  Mais comme toujours, le problème ne vient pas des hauts fonctionnaire  mais de nous même.  Qui ne s’est jamais dit: “je m’en fiche, je n’ai rien à cacher” Et oui personne n’a tellement rien à cacher que personne ne met de  verrous à sa porte, de rideaux à sa fenêtre, de codes à ses comptes  Facebook, twitter ou à sa carte de crédit.  Est ce qu’on a le même comportement dans notre intimité et en public? Et  si je vous dis qu’avec cette surveillance de masse, on risque de ne  plus avoir d’intimité?  Donc quand on combine, loi de surveillance, fichage de la population,  surarmement de la police et opacité de l’état avec en plus la répression  de l’état d’urgence, je me pose une question;    Mais au fait, si l’Etat nous surveille qui surveille l’Etat?
03:15
April 24, 2020
#Covid19 Fallait il déconfiner le 11 Mai?
Pourquoi les déclarations de Jean Michel Blanquer qui veut renvoyer les  élèves en cours dès le 11 Mai coûtera la vie à des milliers de  personnes. Le gouvernement fait le pari d'un "déconfinement progressif"  qui permettrait d'obtenir une immunité de groupe. Mais pour reprendre  les paroles de plusieurs que je cite dans ce podcast, l'immunité de  groupe n'est qu'une hypothèse.    S'il faut que 60 à 70%  de la population soit exposé au coronavirus pour  obtenir développer cette immunité de groupe, rien ne garantit que cela  arrivera, mais en plus, les pays qui ont déclaré avoir vaincu le covid19  comme la Corée du Sud reviennent sur leurs déclarations à cause des  patiens qui ont fait une rechute et son à nouveau infectés.   D'autres pays comme la Grande Bretagne ou les Pays Bas avaient déjà été  tentés par l'immunité collective mais se sont vites ravisés à cause des  risques de voir plusieurs centaines de milliers de personnes mourir.   Jean Michel Blanquer et le reste du gouvernement sont en train de jouer  avec nos vies et celles de nos enfants comme l'affirment plusieurs  virologues que je cite.      Suivez moi sur twitter: twitter.com/yasserlouati Pensez à vous abonner à ce podcast!  Disponible sur les principales plateformes de streaming audio.
19:60
April 22, 2020
"Elles Toutes" une enquête sur les féminicides par Hassna Aalouach
Alors que le confinement en cours suite à la crise du COVID19 a fait exploser les violences conjugales, le livre "Elles Toutes" tombe à point nommé pour mettre en lumière l'ampleur des violences conjugales et le refus de l'État de prendre la question plus au sérieux. L'auteure Hassna Aalouach, journaliste d'investigation (déjà auteure du livre "Les fruits de la hogra" sur la révolution tunisienne) a épluché plus de 152 cas de femmes tuées par leurs compagnons ou ex-compagnons, en France depuis 2019. Ce livre raconte leurs histoires et leur rend hommage. Le livre est disponible ici en auto-édition pour que les recettes soient intégralement reversées au Centre Flora Tristan qui vient en aide aux femmes victimes de violences conjugales. Le livre se distingue par la rigueur de la méthode employée et pour être accompagné d'un site en ligne et un moteur de recherche qui recense les cas de féminicides, chose qui n'existait pas jusque là.
06:48
April 18, 2020
Les échecs du "monde d'avant", c'est aussi l'échec de ses opposants
Dans ce deuxième extrait de l'épisode "COVID19: LEUR monde d'après ou le NÔTRE?", je reviens sur la mise à nu de toutes les idéologies néolibérales et leurs mythes, de l'incompétence aux négligences criminelles, le discours de Macron qui tente de se disculper des erreurs de son propre gouvernement, les limites du capitalisme moderne basé sur une croissance infinie en exploitant des ressources naturelles limitées, mais aussi de la gauche. Lorsque je parle de gauche, je parle autant des partis politiques que des réseaux de la gauche contestataire qui n'a pas sur faire évoluer sa grille de lecture et ses outils de lutte. Les échecs de la gauche, sont autant dus à des aveuglements idéologiques qu'à une incapacité à voir le monde tel qu'il est au lieu de le regarde avec les lentilles de Marx ou Trotsky. Ces derniers ont fait de leur mieux à leur époque et même si leurs analyses étaient révolutionnaires à bien des égards, il faudrait être fou pour faire du "copier coller" comme nous continuons de le voir aujourd'hui. Quarante ans d'opposition de la gauche n'ont ni freiné l'avancée du rouleau compresseur néolibéral ni réussi à inclure les premières victimes de ces politiques. On pense à leur place, on parle en leur nom mais on n'agit jamais avec eux. On aime les pauvres mais de loin. Qu'il s'agisse de partis, de syndicats, de personnalités influentes ou de médias, la gauche adopte le même mode de fonctionnement du "haut vers le bas" avec un mépris pour les acteurs de terrain. Enfermée dans sa tour d'ivoire intellectuelle et moralisatrice , elle ne sait toujours pas faire le lien entre réflexion et action, ni appliquer les pratiques d'une ère nouvelle qui serait faite de solidarité et de bienveillance. Entre impostures et course à la notoriété, les pratiques au sein de la frange contestataire, n'ont rien à envier aux pratiques au sein des arcanes de pouvoir.  Si le monde d'avant arrive à échéance, peu importe la durée de ses soubresauts, son opposition est aussi périmée et ne mérite qu'une place dans les livres d'histoire.
12:05
April 18, 2020
Qu'est ce que le CJL?
Cette introduction est un extrait du premier épisode des Idées Libres "COVID19: LEUR monde d'après ou le NÔTRE?". Il s'agit de la parti qui présente la genèse du CJL, ses méthodes (recherche/investigation, éducation populaire, actions collectives) et ses objectifs. 
06:19
April 18, 2020
COVID-19: LEUR "monde d'après" ou le NÔTRE?
#COVID19: LEUR “monde d’après” ou le NÔTRE? #LesIdéesLibres Les multiples discours discours du président Emmanuel Macron se sont distingués par leur ton martial, guerrier mais profondément creux. Alors que nous sommes confinés depuis maintenant plusieurs semaines, l’idée d’un “monde d’après” se répand de plus en plus sans trop savoir si notre situation sera pire demain ou non. Tandis que le MEDEF et le gouvernement parlent de remettre les français au travail quitte à leur mettre des “coups de collier”, les incompétences d’aujourd’hui et les choix politiques pris depuis trente ans ont fini de mettre à nu tous les dysfonctionnements du capitalisme moderne. Mais s’il faut questionner ces dysfonctionnements, quelle “autre société” pouvons nous réellement porter? Les idées libres présentera aussi le livre enquête de Hassna Aalouach “Elles Toutes” qui met en lumière l’ampleur des féminicides en France et les dysfonctionnements du système judiciaire qui les rendent possibles. Le livre a été auto-édité afin que les gains soient intégralement reversés au Centre Flora Tristan qui vient en aide aux femmes victimes de violences conjugales. Le livre est disponible à la commande ici: https://www.amazon.fr/Elles-toutes-leurs-histoires-cherchaient-ebook/dp/B086MFMLWY
24:42
April 14, 2020