Skip to main content
Mamie dans les orties

Mamie dans les orties

By Mamie dans les orties
Mamie dans les orties est un podcast qui recueille les récits de nos grands-mères ou comment se nourrir des histoires dans l'Histoire. Parce qu’il est nécessaire de comprendre d’où l’on vient pour savoir où l’on va.

Ici, on découvre ce que veut dire être une femme dans la seconde moitié du XXème siècle et comment l’évolution des droits des femmes a transformé la vie de nos grands-mères.

Ici, on écoute les premières qui ont eu le droit de voter, d’avoir un chéquier à leur nom, de divorcer, d’avorter, finalement de vivre de plus en plus librement.
Where to listen
Amazon Music Logo

Amazon Music

Apple Podcasts Logo

Apple Podcasts

Google Podcasts Logo

Google Podcasts

Overcast Logo

Overcast

Pocket Casts Logo

Pocket Casts

PodBean Logo

PodBean

RadioPublic Logo

RadioPublic

Spotify Logo

Spotify

#42 Lucienne - Entre terre et mer
Lucienne est une insulaire. Elle a grandi dès 1934 à Noirmoutier, cette île reliée à la terre par une unique route recouverte à marée haute par la mer et appelée le Gois. Cette enfance à part, Lucienne l’a vécue entourée de ses quatre sœurs à une époque marquée par l’Occupation, puis le développement du tourisme estival. Avant de quitter pour toujours cette vie isolée, pour vivre sa vie de femme. Comme beaucoup de femmes de sa génération, et plus encore celles qui ont connu l’Occupation allemande, Lucienne a été fortement marquée par la guerre. Des petits boulots à la ville, une longue relation épistolaire, la guerre d’Algérie et un mariage entre l’île et la terre, la vie de jeune femme de Lucienne n’a pas été de tout repos ! Les souvenirs de Lucienne sont précieux, ils racontent avec précision une vie quotidienne un peu différente, au milieu du XXème siècle en France. Au fil de ses aventures, Lucienne aura finalement préféré la terre ferme à son île natale. Merci Lucienne pour ce temps si riche consacré et ce témoignage fort. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
51:10
August 29, 2022
#41 Nana - La criée dans la peau
Cette interview, cela fait 2 ans que je la rêve. J’achète mon poisson chez Nana, à la criée, depuis longtemps. J’aime la regarder vendre ses yeux de Ste Lucie, sa manière de crier l'arrivée des bateaux, de m’expliquer comment cuisiner le poulpe… mais surtout Nana m’impressionne, du haut de ses 93 ans, elle est toujours là, sur le port de Marseille, à vendre le poisson. Nous voulions connaître sa vie mais malheureusement ce ne sera pas pour cette fois ! Cette interview sera courte, impossible de s’asseoir avec nana pour un café, quand on lui demande, on va chez toi pour l’interview, elle nous dit “c’est ici chez moi” en montrant ce port. Alors voici un aperçu de Nana, un avant goût de vacances, un petit cadeau salé que nous voulions vous offrir. Nana respire Marseille, elle est Marseille. A elle seule, elle raconte l’histoire de cette ville et de ses habitants. Son parler, son sourire, tout rappelle Marseille. Nana c’est aussi l’histoire de ces femmes qui ont tant travaillé et qui ne s’arrêtent pas, car travailler c’est leur manière de vivre. Merci Nana d’être toi et d’illuminer la criée chaque matin ! A vous chers auditeurices, si vous passez à Marseille, allez donc acheter un oeil de Ste Lucie à Nana. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
07:24
July 26, 2022
#40 Suzanne - Fille des champs
Suzanne est bourguignonne, son fort accent ne peut pas nous tromper. La Bourgogne, elle y est née en 1934 et ne l’a jamais quittée, c’est tout juste si elle a déménagé de quelques kilomètres. En plein cœur du mois d'août, elle nous a raconté une vie à l’écart de la ville, très marquée par la ruralité et par la guerre. Près de 88 ans après sa naissance, Suzanne aura vécu uniquement dans les fermes dans lesquelles elle a travaillé. Il est toujours très riche de rencontrer des femmes aux profils différents. Suzanne illustre très justement la vie de celles qui, à l’époque de la guerre et après, ont grandi et vécu dans des conditions de confort bien différentes des filles de la ville. Merci Suzanne d’avoir partagé avec nous ton histoire, ce morceau de notre histoire. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
31:44
June 27, 2022
#39 Hélène - Jamais seule
Hélène compte parmi nos doyennes. A 95 ans, elle vit en EHPAD dans les Deux-Sèvres, ce qui a rendu notre échange avec elle tout particulier. La voix d’Hélène elle aussi, est particulière : malicieuse et remplie d’émotion, elle la rend très attachante. Hélène a une vie qui incarne parfaitement celle d’une femme née en 1926. Elle a connu la guerre, l’orphelinat, le mariage parce qu’il fallait, la maternité et ses tragédies. A la fin de notre rencontre, deux femmes attendaient à la porte de pouvoir passer un moment avec Hélène. Hélène est et a donc été toute sa vie, bien entourée. La pudeur de son récit ne nous empêche pas pour autant de deviner l’émotion encore présente à l’évocation des différentes épreuves qui ont jalonné son parcours. Certaines dont on ne se remet jamais vraiment. Merci Hélène d’avoir accepté de te confier à notre micro. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
32:52
April 25, 2022
#38 Christa - Deux vies en une
Christa est née en 1942, en Hongrie. Elle a connu l’histoire avec un grand H, celle de la grande guerre et de l’ancien bloc de l’Est. Christa est de toutes les cultures, de toutes les langues. Sa vie de réfugiée, en fuite d’un pays à l’autre, résonne fort avec l’actualité et nous questionne sur les secondes chances à donner à ceux qui doivent tout quitter pour recommencer ailleurs. Ainsi donc, en 1953, Christa et ses parents quittent l’Europe et disent adieu à leurs racines, pour tout recommencer sur un autre continent. Une rencontre à la Rose et Jack pour Christa ! Quoi de plus romantique que de rencontrer son mari par hasard, sur un paquebot… En faisant la connaissance de Christa, il était difficile pour nous d’imaginer que cette femme élégante, assise dans son grand salon au bord de la mer, puisse avoir traversé de telles aventures au cours de sa vie. Christa est une preuve vivante de la résilience, de la force de la vie et de la capacité humaine à repartir à zéro, dans des pays dont on ne connaît pas la culture. Merci Christa pour ton récit et l’envie de le partager. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
26:19
March 28, 2022
#37 Colette - 108 ans d'aventures
Colette est née en 1914, elle a 108 ans cette année. 108, oui vous avez bien lu. Colette c’est cette boule d'énergie et de douceur, cette grande pianiste qui parle des notes de musique comme on parle d’amour. Sa vie est un roman rempli de sagesse et de péripéties. En bref, Colette force le respect et l’admiration. Elle nous apprend que l’amour est certe un risque que l’on prend dans la vie, mais que ce risque peut se transformer en une grande force. Nous avons rencontré Colette. L’incroyable Colette. Notre première centenaire… et quelle femme ! Merci Fabrice d’avoir permis cette rencontre et de nous avoir accueilli avec une telle gentillesse, merci Colette d’avoir partagé un bout de votre vie avec nous, merci de nous avoir offert une fenêtre sur les 108 dernières années, merci d’avoir rendu nos cours d’histoires plus vrais, plus féminins, plus emprunt de vous. Nous ne l’oublierons pas. Avant de vous laisser avec Colette, sachez que chaque morceau de piano que vous entendrez durant ces 30 prochaines minutes est joué par Colette et disponible dans ses différents albums, sortis il y a quelques années. --> Cet épisode est réalisé en collaboration avec NEVEO. En utilisant le code MAMIEORTIES, vous bénéficiez de 10€ de réduction sur le coffret cadeau, qui comprend notamment 6 mois d’abonnement et une boîte de rangement. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
37:12
February 28, 2022
#36 Arlette - La guerre au coeur
Arlette est la deuxième du nom que nous rencontrons. Pour autant, elle n’a rien à voir avec notre Arlette de la saison 1 ! Arlette n’est pas de Marseille, elle vit dans la campagne près d’Angers. La campagne au sens propre du terme, puisqu’elle habite dans un ancien corps de ferme au milieu des champs. Arlette a le corps robuste des femmes qui ont beaucoup travaillé et le sourire discret et chaleureux. Nous la rencontrons ce matin d’août autour d’un café chaud, en compagnie de sa petite-fille Emilie. Elle nous dévoile alors une vie fortement marquée par la guerre. Arlette nous livre un témoignage puissant sur la guerre et sur la résistance. On ne peut qu’imaginer la douleur familiale suite à cette disparition. Après ces souvenirs difficiles, Arlette se confie sur sa vie de jeune fille et la rencontre avec son mari. Arlette semble avoir une idée bien à elle de ce que sont les relations avec les hommes ! Elle nous raconte ensuite son quotidien de femme et de mère de famille, à la ferme. Arlette marque pour nous une immersion dans la campagne angevine. On découvre avec elle, comme avec beaucoup de nos mamies, des souvenirs très forts de la guerre. On sent aussi combien les cadres de vie sont différents, de la ville à la campagne. Merci Emilie pour cette belle rencontre avec ta mamie. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
38:35
January 31, 2022
#35 Ziz - Du champ à la ville
Mamie Ziz est une de ces belles rencontres. Nous devions la rencontrer en mars 2020 à Lyon, le COVID aura repoussé d’un an et demi notre déplacement, mais ça valait le coup d’attendre. Elle nous reçoit avec des gâteaux et du thé et nous nous installons. Mamie Ziz a une vie différente des femmes que nous avons écoutées jusqu’ici. Une enfance dans un pays et un canton bien loin de ce que nous connaissons aujourd’hui. Son enfance à la campagne est dure, elle le dit et le redit souvent, et pourtant, la joie dans sa voix nous rappelle que le plus beau dans la vie, c’est la vie elle-même. La rapidité et l’énergie de sa voix ainsi que les histoires qu’elle raconte nous captivent. Difficile de ne pas se projeter dans cette ferme avec ses sœurs et ses frères. Elle continue son récit avec ses souvenirs de la guerre en pleine campagne française. Même lorsqu’elle raconte les moments difficiles, mamie Ziz ne calme pas le rythme de son récit. Toutes les 2 nous tentons de suivre le flot de sa vie sans l’interrompre des mille questions qui nous viennent. Alors que parfois nous sommes déstabilisés par la dureté de ses souvenirs, elle continue à nous raconter chaque anecdote et moment important de sa vie. Mamie Ziz aura été la première mamie de notre tour de France. Et quel démarrage ! Une rencontre fleuve avec une personnalité si vive et atypique. Un cadeau qui nous a donné l’impulsion et l’énergie pour la suite de notre itinéraire si riche. Un grand merci à Carole et à Rodolphe pour avoir permis ce moment.
49:37
December 27, 2021
#34 Annick - Ouvrir la voie
Annick nous reçoit dans son petit appartement de la banlieue de Bordeaux, un matin d’août. A 76 ans, elle vit seule depuis quelques temps, des suites d’une vie sentimentale parfois compliquée. Au fil de notre conversation, elle nous surprend par la force de ses engagements et la modernité de son chemin de vie. Tout en buvant notre thé et dégustant des canelés, on se laisse emporter par le récit d’une vie des plus atypiques... Prise entre éducation et désir d’envol, Annick peine à trouver la voie qui pourra l’épanouir en tant que femme. Elle reproduit donc le schéma familial, avant de faire prendre à sa vie un tournant radical, dans une quête d’indépendance et de bien-être personnel. L’engagement est l’une des grandes lignes qui dirigent la vie d’Annick : des radios libres aux cercles de femmes lesbiennes, elle ouvre la voie pour les femmes des générations futures, en tentant du mieux qu’elle peut de trouver un équilibre, dans une France où toutes les cartes sont en train d’être rebattues. On quitte Annick le cœur un peu serré, un peu léger. La laisser seule dans cet appartement dans ce moment plus difficile de sa vie nous peine, pourtant son histoire nous donne des ailes. On comprend combien il est difficile de faire des choix de vie qui dénotent et parfois dérangent et on se sent de tout coeur avec Annick qui a porté haut ses combats. Et surtout on la remercie infiniment pour la brèche qu’elle a ouverte. Alors Annick, au nom de toutes, on te dit merci. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
37:41
December 01, 2021
#33 Marinette - Entre les lignes
Marinette nous accueille dans sa maison, nos chemins se sont croisés presque par hasard, et sur un coup de fil de sa petite-fille, elle a accepté de nous rencontrer. Nous l’avons un peu prise de court ! Cette rencontre nous a touché par sa spontanéité et surtout par la richesse des thèmes que nous avons abordés ensemble. Marinette a un amour pour la vie, la jeunesse et les autres. Elle a une vraie pudeur lorsqu’elle nous raconte les moments difficiles de sa vie, mais parfois les silences parlent plus que les mots. Merci Marinette pour ce moment et ce partage. Tu n’as pas cessé de nous dire que personne n’allait t’écouter et que ton histoire n’intéressait que toi, et bien après avoir monté cet épisode nous te le répétons : t’écouter nous a fait du bien et nous en a appris un peu plus sur la vie, celle d’avant et sur notre futur, à nous aussi. Alors pour tout cela, merci. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
22:36
October 26, 2021
#32 Yvette - Envers et contre tout
Yvette est la grand-mère de Jean-Baptiste. Vous l’avez déjà entendue au cours de la saison 2, au micro de son petit-fils. Parce que Jean-Baptiste et Yvette ont une relation à part, quasi filiale, Jean-Baptiste nous a proposé de faire connaissance pour de vrai avec sa mamie, dans sa maison près de Grenoble. Après avoir rencontré Yvette, nous avons été suspendue à ses lèvres pendant plus de deux heures. Non seulement Yvette a une vie passionnante, mais elle nous a aussi profondément touchées. Les souvenirs de la guerre sont riches et très précis, chez Yvette. On comprend alors le lien sororal qui s’est développé face aux épreuves de l’enfance et surtout le sens du sacrifice qui anime Yvette depuis toujours. L’école vient ensuite consolider cette éducation. Finalement, la force des valeurs comme l’engagement ont un rôle décisif dans la suite de sa vie. A demi-mot, on comprend au fil de notre conversation qu’Yvette a dû faire face à bien des épreuves pour faire tenir sa vie de couple et de famille. Alors elle nous raconte, avec ses silences et ses rires, la suite de son histoire. Ce qui nous touche chez Yvette, c’est la grande résilience dont elle fait preuve face aux obstacles qui jalonnent sa vie. L’envie de vivre et de partager son histoire nous ont transmis une force rare, qui nous porte encore aujourd’hui. Un immense merci Jean-Baptiste pour cette si belle rencontre. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
48:03
September 27, 2021
#31 Mimi - Que la montagne est belle
Vous écoutez la saison 3, financée sur Ulule grâce à vous chers auditeurs et auditrices. Merci encore et belle écoute !  Mimi est née à Courchevel, tout près de la maison où elle habite toujours. Nous l’avons rencontrée un peu par hasard, alors qu’elle faisait une balade dans le village enneigé. Fière et belle, du haut de ses 91 ans, elle nous a accueilli pour un thé. Les villages de son enfance ont bien changé depuis l’arrivée des remontées mécaniques.  Avec ses mots, sa pudeur et son rire, elle nous emmène découvrir ce coin de France et nous embarque dans l’aventure de sa vie. Mimi est accueillante et a ce regard taquin qui nous désarçonne.  L’épisode est court car Mimi n’aime pas trop s’étendre sur sa vie et pourtant cette heure passée ensemble nous a tant appris sur Courchevel et les femmes qui y ont grandi. Merci Mimi pour ta générosité et merci Alexia de nous avoir fait vivre ces instants avec ta grand-mère.  Crédits  Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
18:54
August 30, 2021
La Saison 3 a besoin de vous !
Pour réaliser la saison 3 nous avons besoin de vous, sur Ulule, jusqu'au 24 juin. Chaque euro nous permettra de financer les transports pour aller enregistrer 10 mamies aux 4 coins de la France ♥️ https://fr.ulule.com/mamie-dans-les-orties/
03:09
May 31, 2021
#30 Colette - J'aimais le dimanche car on buvait du chocolat chaud
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants !  Colette est née en 1929, à Dampierre dans le Jura. Elle s’est confiée à sa petite-fille Marielle, qui lui rend visite toutes les semaines depuis les périodes de confinement.  De cet enregistrement, nous retenons surtout la grande complicité qui s’est créée entre ces deux générations de femmes. Mamie Coco raconte avec une très grande précision ses souvenirs de la guerre et surtout la relation avec les Allemands dans une France occupée. Elle nous rappelle que même en temps de guerre, l’humanité prend toujours le dessus.  Ensemble, Marielle et Mamie Coco ont ensuite pris le temps de regarder les photos de jeunesse de Colette. Au fil des albums, elles ont évoqué la passion de Colette pour son métier d’institutrice, ses années d’études à l’Ecole Normale et ses relations très riches avec ses élèves. Elles ont aussi parlé de voyages et notamment de la Roumanie, où Colette a découvert le communisme dans les années 1950.  Malheureusement, pour des raisons techniques liées à l’enregistrement, nous avons dû couper son récit ici.  Pour nous soutenir, vous pouvez parler du podcast autour de vous, mettre 5 étoiles sur Apple podcast et nous suivre sur les réseaux sociaux @mamiepodcast !  Crédits  Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
15:02
May 24, 2021
#29 Paulette - Les éboueurs m’appellent tout le temps madame la patronne
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! Paulette a 86 ans et un rire qui reste en mémoire.  Elle a été enregistrée par sa petite-fille Horthense. Les moments de sa vie, que Paulette décide de partager avec nous, nous font voyager dans un siècle où la guerre fait rage, l'élection de Miss France est une sortie guindée et où les couches sont forcément lavables ! Merci Horthense de nous offrir ce témoignage aussi drôle qu’intense. Pour nous soutenir, vous pouvez parler du podcast autour de vous, mettre 5 étoiles sur Apple podcast et nous suivre sur les réseaux sociaux @mamiepodcast ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Héloïse Pierre et Marion de Boüard
16:59
May 03, 2021
#28 Janine - Pour moi, c'était le premier grand voyage
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! Janine est notre première mamie belge ! Elle a 90 ans et a été enregistrée par sa petite-fille Sophie. La vie de Janine nous plonge dans de multiples réflexions relatives à la condition des femmes de son époque : mémoire vive de la guerre, tabou de la sexualité, allaitement ou encore désir d’indépendance. Merci Sophie de nous offrir ce témoignage. Janine confie à Sophie des souvenirs de la guerre d’une rare précision. Ses descriptions sont si claires qu’on parvient sans mal à se projeter à cette époque et à imaginer une enfance ballottée entre tragédie de la guerre et insouciance due à l’innocence de la jeunesse. Sophie interroge ensuite sa grand-mère sur sa vie de femme, de mère et d’épouse. Pour nous soutenir, vous pouvez parler du podcast autour de vous, mettre 5 étoiles sur Apple podcast et nous suivre sur les réseaux sociaux @mamiepodcast ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
24:35
April 19, 2021
#27 Marie-Thérèse - Tout a été une découverte
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! Marie-Thérèse a été enregistrée par sa petite-fille. Ce moment d’intimité est l’occasion pour Marie-Thérèse de partager des souvenirs forts de la guerre, notamment celui du grand exode de 1940. Elle se confie aussi sur sa découverte tardive de la sexualité et surtout sur un grand moment de fierté pas si courant pour une femme de sa génération. Merci de nous offrir ce témoignage. Pour nous soutenir, vous pouvez parler du podcast autour de vous, mettre 5 étoiles sur Apple Podcast et nous suivre sur les réseaux sociaux @mamiepodcast ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
11:58
March 15, 2021
#26 Jeanine 0 - C'était la misère sexuelle
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! Jeanine O est née en 1930. Le jour de son anniversaire, sa petite fille Anaïs a décidé de l’enregistrer. Jeanine nous parle de sexualité, d’amour maternel et des relations entre générations. Son discours est frais et doux ; on en oublie qu’elle fête, déjà, ses 91 printemps. Merci Anaïs de nous offrir ce témoignage. Pour nous soutenir, vous pouvez parler du podcast autour de vous, mettre 5 étoiles sur Apple podcast et nous suivre sur les réseaux sociaux @mamiepodcast ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
15:12
March 08, 2021
#25 Clémence - J'ai eu le coup de foudre pour lui
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! Clémence est née en 1929, elle était donc enfant pendant la guerre et l’Occupation, au sein d’une famille monoparentale. Ici, elle raconte à sa petite-fille Fanny ses souvenirs de cette époque, mais aussi le coup de foudre pour son mari et comment, de femme elle est devenue mère. Merci Fanny pour ce partage, et bonne écoute ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
08:18
March 01, 2021
#24 Dominique - Me marier tout de suite, c’était une fuite
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! Dominique est née en 1951 en Ile de France. Ici, elle raconte à sa petite-fille Emma ses aventures sentimentales sans tabou. Elle nous surprend par sa franchise et ses anecdotes nous font rire. Merci Emma pour ce partage, et bonne écoute ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
14:25
February 22, 2021
#23 Mauricette - C'est pas au vieux singe qu'on apprend à faire la grimace
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! Mauricette est née en 1936 dans la Sarthe. Elle a aujourd’hui 84 ans et son petit-fils Rémy et elle se sont amusés à répondre aux questions que nous avons proposées. Mauricette nous raconte avec un peu de timidité sa vie à grands traits : la guerre, l’amour et l’apprentissage de la sexualité. Merci Rémy de nous offrir ce témoignage. “Vos mamies à vos micros” vous invite à interviewer vos mamies et à nous envoyer les enregistrements de vos échanges avec elles. Nous travaillons ensuite sur ces extraits pour les offrir à l’écoute à tous nos auditrices et auditeurs. N’attendez plus pour enregistrer votre grand-mère et nous envoyer leurs récits au 06 14 61 83 09 ou à bonjour@mamiedanslesorties.co ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
10:24
January 26, 2021
#22 Claudine - Moi, c'est Mamie Coco
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! Claudine est née en 1945 à Paris. Elle a 75 ans et dans son village, tout le monde l’appelle Mamie Coco. C’est la mamie de cœur de tous les enfants. Elle les guette à sa fenêtre, leur offre des sucreries et discute avec eux… tous les jours ! Mamie Coco est touchante et impressionnante. Merci Camille et Ariane de nous offrir ce témoignage.  “Vos mamies à vos micros” vous invite à interviewer vos mamies et à nous envoyer les enregistrements de vos échanges avec elles. Nous travaillons ensuite sur ces extraits pour les offrir à l’écoute à tous nos auditrices et auditeurs. N’attendez plus pour enregistrer votre grand-mère et nous envoyer leurs récits au 06 14 61 83 09 ou à bonjour@mamiedanslesorties.co ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
26:20
January 18, 2021
#21 Lucienne - La dernière danse a duré deux heures
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! Lucienne est née en 1932 en Lorraine. Elle a 88 ans et dans sa famille, tout le monde l’appelle Leleu. C’est la grand-mère d’Anouk. Un jour d’hiver, Anouk a pris son micro et lui a rendu visite, bien décidée à enregistrer son témoignage. Ensemble, elles ont parlé de la guerre, d’une très belle histoire d’amour et aussi du rôle de mère. Un grand merci à Anouk pour avoir partagé avec nous les histoires de sa grand-mère. “Vos mamies à vos micros” vous invite à interviewer vos mamies et à nous envoyer les enregistrements de vos échanges avec elles. Nous travaillons ensuite sur ces extraits pour les offrir à l’écoute à tous nos auditrices et auditeurs. N’attendez plus pour enregistrer votre grand-mère et nous envoyer leurs récits au 06 14 61 83 09 ou à bonjour@mamiedanslesorties.co ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
11:15
January 12, 2021
#20 Jeannine - Je suis partie les mains dans les poches
Jeannine, c’est la grand-mère de Chloé. Enfant de la DDASS, abandonnée par ses parents, elle a une vie difficile entre un cancer du sein et un divorce à une époque où c’était encore très mal vu. Mais Jeannine traverse les épreuves de la vie et garde le cap. Merci Chloé d’avoir partagé ta mamie le temps d’une interview. Ces deux brèves sont à écouter et réécouter. “Vos mamies à vos micros” vous invite à interviewer vos mamies et à nous envoyer les enregistrements de vos échanges avec elles. Nous travaillons ensuite sur ces extraits pour les offrir à l’écoute à tous nos auditrices et auditeurs. N’attendez plus pour enregistrer votre grand-mère et nous envoyer leurs récits au 06 14 61 83 09 ou à bonjour@mamiedanslesorties.co ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
05:37
December 21, 2020
#20 Jeannine - Devenir mère, c’est être responsable
Jeannine, c’est la grand-mère de Chloé. Enfant de la DDASS, abandonnée par ses parents, elle a une vie difficile entre un cancer du sein et un divorce à une époque où c’est encore très mal vu. Mais Jeannine traverse les épreuves de la vie et garde le cap. Merci Chloé d’avoir partagé ta mamie le temps d’une interview. Ces deux brèves sont à écouter et réécouter. “Vos mamies à vos micros” vous invite à interviewer vos mamies et à nous envoyer les enregistrements de vos échanges avec elles. Nous travaillons ensuite sur ces extraits pour les offrir à l’écoute à tous nos auditrices et auditeurs. N’attendez plus pour enregistrer votre grand-mère et nous envoyer leurs récits au 06 14 61 83 09 ou à bonjour@mamiedanslesorties.co ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
03:04
December 21, 2020
#19 Yvette - C’était l’Amérique !
Yvette a 88 ans, c’est la grand-mère de Jean-Baptiste. Jean-Baptiste est le premier homme à nous transmettre un enregistrement et ça, nous en sommes vraiment ravies ! Yvette était petite fille dans le nord de la France pendant la guerre et à connu l'exode. Elle a aussi connu l'amour, certes impossible mais le grand Amour. Elle a beaucoup a raconter et ces 4 brèves ne sont qu'une infime partie de son histoire. En attendant de rencontrer Yvette en chair et en os, voici 4 brèves magnifiques à écouter. Un grand merci à Jean-Baptiste d'avoir partagé avec nous les histoires de sa grand-mère. -- “Vos mamies à vos micros” vous invite à interviewer vos mamies et à nous envoyer les enregistrements de vos échanges avec elles. Nous travaillons ensuite sur ces extraits pour les offrir à l’écoute à tous nos auditrices et auditeurs. N’attendez plus pour enregistrer votre grand-mère et nous envoyer leurs récits au 06 14 61 83 09 ou à bonjour@mamiedanslesorties.co ! -- Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
03:60
December 14, 2020
#19 Yvette - Au service de l’amour
Yvette a 88 ans, c’est la grand-mère de Jean-Baptiste. Jean-Baptiste est le premier homme à nous transmettre un enregistrement et ça, nous en sommes vraiment ravies ! Yvette était petite fille dans le nord de la France pendant la guerre et à connu l'exode. Elle a aussi connu l'amour, certes impossible mais le grand Amour. Elle a beaucoup a raconter et ces 4 brèves ne sont qu'une infime partie de son histoire. En attendant de rencontrer Yvette en chair et en os, voici 4 brèves magnifiques à écouter. Un grand merci à Jean-Baptiste d'avoir partagé avec nous les histoires de sa grand-mère. -- “Vos mamies à vos micros” vous invite à interviewer vos mamies et à nous envoyer les enregistrements de vos échanges avec elles. Nous travaillons ensuite sur ces extraits pour les offrir à l’écoute à tous nos auditrices et auditeurs. N’attendez plus pour enregistrer votre grand-mère et nous envoyer leurs récits au 06 14 61 83 09 ou à bonjour@mamiedanslesorties.co ! -- Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
02:55
December 14, 2020
#19 Yvette - Fuir la guerre
Yvette a 88 ans, c’est la grand-mère de Jean-Baptiste. Jean-Baptiste est le premier homme à nous transmettre un enregistrement et ça, nous en sommes vraiment ravies ! Yvette était petite fille dans le nord de la France pendant la guerre et à connu l'exode. Elle a aussi connu l'amour, certes impossible mais le grand Amour. Elle a beaucoup a raconter et ces 4 brèves ne sont qu'une infime partie de son histoire. En attendant de rencontrer Yvette en chair et en os, voici 4 brèves magnifiques à écouter. Un grand merci à Jean-Baptiste d'avoir partagé avec nous les histoires de sa grand-mère. -- “Vos mamies à vos micros” vous invite à interviewer vos mamies et à nous envoyer les enregistrements de vos échanges avec elles. Nous travaillons ensuite sur ces extraits pour les offrir à l’écoute à tous nos auditrices et auditeurs. N’attendez plus pour enregistrer votre grand-mère et nous envoyer leurs récits au 06 14 61 83 09 ou à bonjour@mamiedanslesorties.co ! -- Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
03:35
December 14, 2020
#19 Yvette - Un amour impossible
Yvette a 88 ans, c’est la grand-mère de Jean-Baptiste. Jean-Baptiste est le premier homme à nous transmettre un enregistrement et ça, nous en sommes vraiment ravies ! Yvette était petite fille dans le nord de la France pendant la guerre et à connu l'exode. Elle a aussi connu l'amour, certes impossible mais le grand Amour. Elle a beaucoup a raconter et ces 4 brèves ne sont qu'une infime partie de son histoire. En attendant de rencontrer Yvette en chair et en os, voici 4 brèves magnifiques à écouter.  Un grand merci à Jean-Baptiste d'avoir partagé avec nous les histoires de sa grand-mère. -- “Vos mamies à vos micros” vous invite à interviewer vos mamies et à nous envoyer les enregistrements de vos échanges avec elles. Nous travaillons ensuite sur ces extraits pour les offrir à l’écoute à tous nos auditrices et auditeurs. N’attendez plus pour enregistrer votre grand-mère et nous envoyer leurs récits au 06 14 61 83 09 ou à bonjour@mamiedanslesorties.co ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
02:49
December 14, 2020
#18 Chantal - The last but not the least
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! On ouvre la saison avec trois brèves sonores. Trois moments de la vie d’une mamie à savourer ensemble, ou séparément. Chantal a 75 ans, c’est la grand-mère d’Eloïse qui l’appelle Mamine. Des deux heures d’échange qu’elles ont eues, Eloïse nous a envoyé une partie, que nous avons dévorée, puis découpée. Ces 3 brèves sont à écouter et réécouter. Merci à Eloise d’avoir partagé avec nous les histoires de sa grand-mère. “Vos mamies à vos micros” vous invite à interviewer vos mamies et à nous envoyer les enregistrements de vos échanges avec elles. Nous travaillons ensuite sur ces extraits pour les offrir à l’écoute à tous nos auditrices et auditeurs. N’attendez plus pour enregistrer votre grand-mère et nous envoyer leurs récits au 06 14 61 83 09 ou à bonjour@mamiedanslesorties.co ! Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
07:10
December 07, 2020
#18 Chantal - C’est un garçon !
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! On ouvre la saison avec trois brèves sonores. Trois moments de la vie d’une mamie à savourer ensemble, ou séparément. Chantal a 75 ans, c’est la grand-mère d’Eloïse qui l’appelle Mamine. Des deux heures d’échange qu’elles ont eues, Eloïse nous a envoyé une partie, que nous avons dévorée, puis découpée. Ces 3 brèves sont à écouter et réécouter. Merci à Eloise d’avoir partagé avec nous les histoires de sa grand-mère. “Vos mamies à vos micros” vous invite à interviewer vos mamies et à nous envoyer les enregistrements de vos échanges avec elles. Nous travaillons ensuite sur ces extraits pour les offrir à l’écoute à tous nos auditrices et auditeurs. N’attendez plus pour enregistrer votre grand-mère et nous envoyer leurs récits au 06 14 61 83 09 ou à bonjour@mamiedanslesorties.co ! Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
02:53
December 07, 2020
#17 Chantal - Je me suis acheté une femme
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! On ouvre la saison avec trois brèves sonores. Trois moments de la vie d’une mamie à savourer ensemble, ou séparément. Chantal a 75 ans, c’est la grand-mère d’Eloïse qui l’appelle Mamine. Des deux heures d’échange qu’elles ont eues, Eloïse nous a envoyé une partie, que nous avons dévorée, puis découpée. Ces 3 brèves sont à écouter et réécouter. Merci à Eloise d’avoir partagé avec nous les histoires de sa grand-mère. “Vos mamies à vos micros” vous invite à interviewer vos mamies et à nous envoyer les enregistrements de vos échanges avec elles. Nous travaillons ensuite sur ces extraits pour les offrir à l’écoute à tous nos auditrices et auditeurs. N’attendez plus pour enregistrer votre grand-mère et nous envoyer leurs récits au 06 14 61 83 09 ou à bonjour@mamiedanslesorties.co ! Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre
04:41
December 07, 2020
#16 Marie Geo - Tout mener de front
Marie-Geo est notre doyenne, une femme que nous avons eu la chance de rencontrer pour de vrai, dans son appartement qui donne sur le bois de Boulogne. A 97 ans, elle nous a bluffées par le récit d’une vie si remplie, entre sa passion pour le travail et les exigences d’une famille nombreuse. Marie-Geo est aussi une mémoire vivante de la guerre, son témoignage est donc rare et précieux.  La guerre a profondément marqué Marie-Geo. Après une enfance épargnée par ses blessures grâce à l’éloignement de la capitale, le traumatisme revient en frappant sa famille de plein fouet. Après ces moments douloureux, il est temps pour elle de construire sa vie de femme.  Marie-Geo n’est pas la première à évoquer un mari “pressant”. On comprend à demi-mot et à travers notre regard de jeunes femmes en 2020 que la question du devoir conjugal est posée. On comprend aussi pourquoi Marie-Geo s’acharne tant à développer sa vie professionnelle.  Après presque un siècle d’existence, on peut dire que Marie-Geo en a connu, des orties ! La guerre, sa vie conjugale et la gestion du foyer ont été autant d’épreuves qui ont façonné son caractère de battante. Hors de question de renoncer à son travail et à sa vie sociale, quoiqu’il en coûte. Merci Laure de nous avoir présenté ta grand-mère !  Crédits  Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre  Identité sonore : Christopher Noble  Identité Visuelle : Jeanne Dufief
31:33
October 26, 2020
Vos mamies à vos micros - Appel à témoignages
Nous testons un nouveau format : VOS mamies à VOS micros ! Nous vous proposons 5 questions, que vous posez à votre grand-mère ou à toute femme de plus de 70 ans de votre entourage. Vous enregistrez les réponses et vous nous les envoyez par Whatsapp (sous forme de message audio) ou par e-mail. Vous pouvez aussi l’appeler et enregistrer la conversation. Chaque réponse ne doit pas dépasser les 3 minutes. Voici les questions : Peux-tu me raconter ta plus grande histoire d’amour ?  Quels sont tes souvenirs de la guerre ? Comment étaient les débuts de ta vie de mère ? La sexualité, à ton époque, on en parlait ? C’était comment ? Quelle est la chose qui t’a rendu le plus fière ? Le numéro whatsapp est : 06 14 61 83 09 Notre e-mail est : bonjour@mamiedanslesorties.co Pour enregistrer une conversation téléphonique : - vous avez 2 téléphones : l’un est sur haut-parleur avec votre mamie au bout du fil, l’autre enregistre avec le dictaphone du téléphone - vous avez 1 téléphone et 1 ordinateur : le téléphone est sur haut-parleur avec votre mamie au bout du fil et votre ordinateur enregistre soit avec le dictaphone de votre appareil soit avec un logiciel gratuit comme www.zencastr.com A vos micros !
01:43
October 21, 2020
#15 Yvonne - Belle Oranaise
Yvonne est d’ici et d’ailleurs. Son coeur est resté à Oran, mais sa patrie, c’est la France. Nous avons fait sa connaissance dans un petit appartement de l’Ouest parisien, chargé des souvenirs d’Algérie. Avec cette accent si particulier et une incroyable vivacité, elle nous a raconté une vie d’aventures, d’une rive à l’autre de la Méditerranée. Entre deux rires, on devine le drame de la guerre qui se joue, en trame de fond. La vie, le foyer et le travail sont à Oran, pourtant il faut fuir. Tout quitter pour tout reconstruire dans un ailleurs incertain et étranger... S’adapter quand on est déraciné, ce n’est pas une mince affaire ! Pourtant Yvonne fait face, elle tient bon pour le bien de ses enfants. Car au-delà du pays nouveau, il faut aussi s’adapter aux contraintes du foyer et d’un mari parfois difficile. Du rire aux larmes, ces quelques heures passées avec Yvonne nous ont embarquées dans un voyage à travers la mer, dans un pays dont les liens avec la France sont si forts. On a vécu avec elle le drame du départ et la découverte d’une culture étrangère. On a été très impressionnées par une Yvonne cheffe de foyer, qui a tenu bon malgré les difficultés ! Merci Yaël de nous avoir fait vivre ces instants avec ta grand-mère. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
26:12
September 28, 2020
#14 Maryse - En plein vol
Nous avons rencontré Maryse virtuellement, en plein confinement. Malgré la distance, nous avons passé un long moment derrière nos écrans, en oubliant presque que nous ne partagions pas une tasse de thé ! Rencontrer Maryse, c’était un vent de liberté et de voyage alors que nous étions enfermées chez nous. Elle a eu une vie remplie d’aventures ! Maryse a un don pour mettre des images sur ses mots. On se voit dans les champs à ramasser les pêches avec elle, mais on imagine aussi très bien cette scène dans l’internat des filles qui nous glace le sang. Ses études finies, Maryse peut démarrer sa vie professionnelle. Le vol à voile est sans aucun doute la grande aventure de jeunesse de Maryse, qui crée les purs bonheurs et les vrais frissons. Une aventure qui débouche sur de nouvelles découvertes, celles de la vie de famille et du monde de l’entreprise. Depuis cette rencontre, dès qu’un avion passe au dessus de nos têtes, on se demande si une autre Maryse est en train de vivre des aventures incroyables ! L’audace de Maryse continue encore aujourd’hui d’imprégner notre quotidien. Merci Léna de nous avoir présenté ta super grand-mère ! Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
47:16
September 01, 2020
#13 Fabienne - Vivre sans entraves
La rencontre avec Fabienne a eu lieu au début de l’été, dans sa maison de la banlieue parisienne, bordée par un jardin fleuri. Fabienne avait dévalisé la boulangerie du coin et Marion s’est régalée de ces pâtisseries. Installées sous la véranda, elles ont démarré une conversation sans tabou sur la vie de Fabienne, une vie dans laquelle l’Espagne et les hommes occupent une place à part… Fabienne est une enfant nomade, ballottée au gré des envies de sa famille. Entre une enfance à la dure en Alsace, une mère qui la rejette et cette nouvelle famille espagnole à adopter, la jeune Fabienne fait preuve de trésors d’adaptation. Fabienne est libre. Quel que soit le cadre, quelles que soient les contraintes qui lui sont imposées, elle apprend par elle-même et s’affranchit des obstacles. D’une épreuve à l’autre, son caractère se dessine et on découvre une femme au sacré tempérament ! Ecouter Fabienne, c’est la découverte d’une parole libre, d’une vie différente de celle des autres femmes de sa génération. une vie dans laquelle la sexualité a d’abord été niée, puis pleinement assumée. Fabienne a su écouter ses désirs et se laisser porter par ses envies. son histoire nous a beaucoup touchées et surtout véritablement enrichies. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
42:04
July 27, 2020
#12 Colette - Le travail à coeur
Colette vit dans le 17ème arrondissement de Paris, au fond d’une petite allée fleurie. Son appartement est décoré avec soin et très vite on remarque son goût pour l’art contemporain. Elle nous accueille, perchée en haut de son 4ème étage, sans ascenseur, avec vigueur. On sent tout de suite que Colette ne mâche pas ses mots et que ce thé va être passionnant ! La jeune Colette quittant sa campagne dans sa 2CV pour arriver à Paris... Une vraie image de film ou de roman d’apprentissage ! Durant la première heure de discussion, elle nous emporte avec elle dans sa campagne des années 50, si différente de tout ce que nous connaissons. Nous buvons ses paroles, en essayant de ne pas nous étouffer, car le rythme est soutenu ! Colette est aussi vive et dynamique que le son de sa voix. Colette a l’air si sûre d’elle lorsqu’elle évoque sa carrière, sa force nous intimide presque. Alors quand elle baisse la garde, on entrevoit à nouveau la fille de la campagne qui joue avec son frère dans les champs. Cette rencontre avec Colette est un moment précieux. A 78 ans, elle nous a impressionnées. Forte, intrépide, courageuse et persévérante, elle nous rappelle que tout est possible, même lorsque l’on a grandi à la ferme. Avec elle, nous avons pris conscience que la vie n’est jamais facile, que tout est question de sacrifices et parfois d’acharnement. Merci Colette pour cette leçon, on s’en souviendra ! Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
49:40
June 29, 2020
#11 Arlette - Le mistral dans le sang
Héloïse a rencontré Arlette dans sa maison de Ginasservis, en Provence.  Assise dans son fauteuil, elle lui a raconté sa vie, aussi imprévisible et violente que le mistral, les jours où il souffle. La vie d’Arlette est comme un roman de Zola, on se fait emporter par son histoire sans y prendre garde. Arlette commence à travailler à 11 ans comme bonne sans avoir le droit de sortir, de se faire des amis et de voir sa famille plus d’une fois l’an… Elle a eu une enfance tronquée, même si pleine d’amour, comme elle le répète sans cesse.  En écoutant Arlette parler du Marseille de l’époque, on l’imagine rue Saint-Férréol faire du lèche-vitrine avec ses talons ! Arlette est comme le mistral, déterminée. Elle dit qu’elle veut travailler ? Elle travaillera ! Arlette est une rencontre qui ne laisse pas intact. Cet échange nous a tant appris tant sur la vie en Provence il y a 80 ans. Elle nous a montré un autre visage de la guerre, de l’enfance, du travail et de l’amour… Avec le soleil dans la voix, elle nous a raconté une France inconnue. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
48:34
May 25, 2020
#10 - Evelyne, taillée dans le roc
Héloïse a rencontré Evelyne un samedi de beau temps, dans le midi. C’était une rencontre peu commune, pas de thé cette fois-ci, mais des verres de rosé ! Evelyne est brute, sévère comme elle le dit elle-même. Elle dit les choses franchement, comme personne n’avait osé les dire avant. Cet épisode sera plus court que les autres, le hachis parmentier était cuit et Evelyne ne voulait pas qu’il refroidisse !  D’où lui vient cette haine pour les garçons ? Cette bougeotte qu’elle traduit par “j’étais insupportable” ? Elle nous parle d’une Histoire que l’on a tendance à écarter ou à penser très lointaine. On oublie parfois que la France coloniale est un épisode si récent. Evelyne en est la preuve vivante.  La rencontre avec Marmont, c’est un roman d’aventure. On imagine Evelyne en Haute Volta avec ses amies à parler aux pilotes et finir par tomber amoureuse lors de cette soirée avec son chignon parfait. Evelyne a un franc-parler unique. Quand elle nous parle de sa grossesse et de sa vie maritale, forcément les mots sont crus et sincères. Ils racontent une certaine réalité pour les femmes de cette époque.  Evelyne nous a fait penser à un immense rocher résistant contre toutes les tempêtes… Ce rocher est plein de fissures qui se voient quand on prend le temps de les observer. Derrière cette Evelyne fière et libre, il y a une femme à une époque où sa place serait à la maison, où l’expression “devoir conjugal” a un vrai sens. Oui cette femme est pleine de fissures, mais elle est belle et drôle. Merci Evelyne pour ton temps et pour ta sincérité.  Crédits  Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre  Identité sonore : Christopher Noble  Identité Visuelle : Jeanne Dufief
18:52
April 27, 2020
#9 Marianne - Mettre les voiles
Marianne est une rencontre qui a illuminé notre après-midi d’hiver. Quand Anouk, sa petite-fille, nous a parlé de sa mamie, nous avons tout de suite voulu la rencontrer : une Suédoise arrivée à Paris à 30 ans avec une vie remplie d’aventures ! Avec son joli accent et son rire communicatif, elle nous a embarquées sur sa croisière à travers le monde. En travaillant sur ce montage, on n’a pas pu s’empêcher de sourire tout le long : Marianne a un truc vraiment singulier ! Marianne nous donne l’impression que c’est presque banal de partir de sa petite ville en Suède à 19 ans pour aller en Angleterre apprendre l’anglais… et finalement travailler sur les bateaux de croisières ! Mais franchement, en 1949, partir seule loin de sa famille, dans un pays inconnu et dont la langue est étrangère, c’est loin d’être commun. Sa ténacité dans la poursuite de ses rêves est exceptionnelle. La chance est un sujet récurrent chez les femmes avec qui nous échangeons. Souvent elles concluent en disant “J’ai eu de la chance”. Nous sommes toujours un peu dubitatives. Cette chance a été sacrément provoquée ! Marianne est la première à nous tenir ce discours cru et sincère : pas de chance, mais du travail et de de l'acharnement. On retrouve cette force de caractère dans sa manière de nous raconter sa grossesse et son accouchement. Aujourd’hui on repense en riant au trio gagnant de la femme émancipée en 1947 selon Marianne : elle parle anglais, elle conduit et elle joue au bridge ! Marianne porte l’ambition avec tant d’élégance et de détermination, une vraie battante ! Ce qui est sûr c’est qu’elle nous a beaucoup inspirées et on espère que vous aussi. Merci Anouk de nous avoir fait connaître ta grand-mère, c’était un moment magique de partage. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
42:31
March 30, 2020
#8 Claudine - Le Paris de la résilience
Claudine est une Parisienne, une vraie. Une mamie de 86 ans, urbaine et connectée. En cet après-midi d’hiver, nous avons parlé de son enfance un peu à part et de la guerre bien sûr, mais aussi des défis d’une maternité tardive et des nouvelles méthodes d’accouchement.  Grâce à Claudine, nous avons fait un véritable voyage dans le temps pour nous projeter dans le Paris d’avant. De sa venue au monde si particulière, Claudine a tiré une puissante force de vie et un lien indéfectible avec sa soeur. En sortant de chez Claudine, nos têtes étaient remplies des images des calèches, des poules et des moutons dans sa rue. On s’est rêvées à Paris dans les années 50 ! Claudine c’est la résilience incarnée : avec une enfance si particulière, pouvoir dire que la vie a été bonne et douce… belle leçon d’humilité ! Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
33:09
March 01, 2020
#7 Roselyne - L'oiseau libre
Marion a fait la connaissance de Roselyne chez elle, dans sa maison à la campagne. Une maison qui ressemble à un atelier d’artiste, remplie d’objets, de livres, de tableaux. Roselyne est pétillante et rayonnante. Sa vie, elle la raconte comme un roman qu’elle fait défiler avec légèreté, malgré les moments difficiles. Des circonstances très mystérieuses de sa naissance, Roselyne a tiré une immense énergie et une force de vie rare. A demi-mot, Roselyne nous a confié qu’elle a toujours payé le prix de son indépendance auprès de ses proches. C’est pourtant de cet esprit aventurier et libre qu’elle a nourri sa carrière riche et ses projets un peu fous. Roselyne est une mamie bulle d’air. Sa parole, comme sa vie, sont libres. Roselyne est une rencontre qui fait rire, sourire et aimer la vie ! Une femme qui inspire et qui donne envie de se battre pour son indépendance et pour ses rêves. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
43:05
February 02, 2020
#6 Dora - Ode à la joie, partie 2
Dans ce deuxième épisode, on replonge dans la vie de Dora, là où nous nous étions arrêtées il y a deux semaines. Nous étions alors à Pau en 1944 et la famille Goland vient d’être arrêtée par la Gestapo. Après leur séjour en prison, Dora et sa famille sont déportés… En créant “Mamie dans les Orties” notre désir était de donner la parole à celles que l’on a trop peu écoutées. Nous ne cherchons pas à établir une vérité. Elles racontent leur histoire et nous partageons leur vérité. Peut-être y aura-t-il des incohérences et des oublis. Ce témoignage est celui de Dora, telle qu’elle a choisi de nous le livrer. Vous allez donc écouter Dora, une merveilleuse rencontre de 2019. Une de celles qui vous donne les frissons, le sourire aux lèvres et l’envie de croquer la vie. En quittant Dora, nous nous sentons envahies d’un élan d’énergie. Nous aussi on veut rire, toujours, quoi que la vie nous réserve ! Dora est une vraie leçon de vie, une chance aussi, celle d’avoir croisé sa route. Alors merci. Merci Dora pour ce moment, merci de diffuser cette force et de nous en donner un peu, merci de nous partager ta vie pour enrichir la nôtre. A vous maintenant, si cette histoire vous touche, de la diffuser pour la faire vivre encore. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
45:21
December 23, 2019
#6 Dora - Ode à la joie, partie 1
Nous avons rencontré Dora grâce à Clara, sa petite-fille. Elle a pris contact avec nous car sa mamie a une histoire particulière, une histoire que l’on ne doit jamais oublier. Dora a 92 ans et nous avons passé un bel après-midi en sa compagnie, à écouter ce récit fort et indispensable. Rendre compte de son histoire n’a pas été évident, nous travaillons depuis le mois de mai sur ce montage pour réussir à vous la livrer en deux épisodes. Dans ce premier épisode, Dora nous parle de son enfance, de ses fuites et de son arrestation. La famille déménage, se ré-installe, se fait menacer à nouveau et part encore… jusqu’au jour où tout bascule. Nous, on retient notre souffle et on écoute une Histoire que l’on a déjà entendue, mais qui aujourd’hui prend une autre réalité. Dora est là, en face de nous et c’est son histoire. Cette rencontre nous a beaucoup marquées, il a été difficile de savoir comment organiser l’épisode pour rendre compte de l’émotion qui a accompagnée ces cinq heures d’interview. Dora est belle, énergique, généreuse et impressionnante. Une femme comme on en rencontre peu. Aujourd’hui, nous sommes convaincues que cette histoire doit être écoutée et diffusée plus largement, pour ne pas oublier. Non, la Shoah n’appartient pas qu’aux livres d’Histoire, Dora en est la preuve vivante. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
31:38
December 09, 2019
#5 Jacqueline - La force tranquille
Jacqueline a accueilli Héloïse dans sa maison de Vierzon. Assise dans sa cuisine, une cigarette à la bouche et la fenêtre ouverte sur le jardin pour entendre chanter les oiseaux, elle a commencé à lui parler de sa vie. Jacqueline est fière et belle. Mais elle est surtout forte, et l’a toujours été, au fil des épreuves qui ont jalonné sa vie. D’une enfance pas toujours rose à une vie amoureuse mystérieuse, sa vie est fascinante… enfin tout du moins, elle nous a fascinées. Nous nous sommes longtemps demandé ce qu’elle n’avait pas voulu dire, quelles étaient les choses “secrètes” évoquées pendant la conversation. Puis en travaillant l’enregistrement, nous avons compris qu’elle en avait dit beaucoup, entre les mots, entres les phrases. Avec sa voix de rockeuse, ses cigarettes à la bouche, ses ongles impeccables, son jardin fleuri, et son thé vert, Jacqueline nous a fait voyager dans une France que l’on ne ne connaissait pas. Elle nous a rappelé que la vie n’est pas toujours comme on le souhaite, mais que l’on peut néanmoins y trouver le bonheur. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
48:24
August 25, 2019
#4 Catherine - Donner pour résister, Partie 2
Notre discussion reprend où elle s’est arrêtée à la fin de l'épisode précédent. Après la fuite de l’Espagne de Franco, une arrivée chaotique en France, Catherine nous parle ici de sa vie de femme, de mère et d’épouse.  A ce moment-là de notre rencontre nous pensions que le plus dur était passé, car la vie de Catherine n’a pas été facile… et puis non. La vie continue avec ses embûches, mais Catherine les enjambe avec sagesse, et toujours le rire dans la voix.  Dans la vie de Catherine, les hommes jouent un rôle important et sur ce point-là, elle n’a pas toujours été gâtée. Finalement, écouter Catherine aura été une véritable leçon de vie. Elle a sans cesse rebondi, contre vents et marées. Sa stratégie ? Donner, toujours plus. Plus de temps, plus d’amour, plus d’engagement. Et la vie continue, avec beaucoup de joie ! Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
37:13
June 09, 2019
#4 Catherine - Donner pour résister, Partie 1
Catherine, c’est d’abord une rencontre. Une de celles qui vous marque par leur spontanéité et leur profondeur. A 91 ans, Catherine nous raconte sa vie d’immigrée espagnole, puis sa vie de femme. Notre discussion a duré plus de cinq heures et il nous été impossible de la réduire à trente minutes. Nous avons donc choisi de consacrer deux épisodes à Catherine.  Ici, Catherine nous parle de son enfance, de la fuite d’Espagne et des débuts en France. Elle nous donne son histoire avec la même générosité qui l’a accompagnée tout au long de sa vie.  L’arme de Catherine contre la barbarie et la haine, c’est l’amour et la générosité. Elle a toujours donné, encore et encore. La vie lui a rendu, parfois. Mais jamais elle n’a baissé les bras. Comme elle nous l'a dit “dans la vie, faut foncer” ! Catherine n’est pas une mamie comme les autres… Elle n’a pas de petits enfants. Cet après-midi là, nous avons eu le sentiment de devenir ses petites-filles le temps d’un thé. Pour la première fois, Catherine a raconté son histoire à nous tous, ses petits-enfants.  Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
32:04
May 26, 2019
#3 Jeanine - Apprendre la vie
Jeanine parle distinctement, comme si elle voulait que nous comprenions tout ce qu'elle nous dit. D'un air professoral, elle entame le récit de sa vie.  Un vrai voyage, sa vie. Tout commence avec une enfance difficile marquée par la fin de la guerre où le manque d'argent est lancinant. Puis, on part en bateau sous le drapeau de la toute nouvelle Reine Elizabeth. On rencontre une famille de 9 enfants, au sein de laquelle Jeanine est jeune fille au pair. On revient en France pour partir sur la côte Atlantique, avec les Américains cette fois.  Puis c'est un voyage en train. Un train dans lequel elle rencontre l'Amour, avec un grand A.  Durant cet après-midi passé avec elle, on a beaucoup rêvé. On a ri aussi.... et Jeanine a conclu : c'était un autre temps ! Ça c'est sûr, mais comme ça fait du bien d'entendre de sa bouche cet autre temps que nous n'avons pas connu ! Bon voyage en sa compagnie ! Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
34:41
April 22, 2019
#2 Françoise - Les chances de sa vie
Françoise parle vite et nous a embarquées dans toutes ses péripéties. Sa vie, on dirait un roman. Comme si tout avait coulé de source, comme si sa croyance en la chance lui avait donné la force de tout affronter avec le sourire.  Après avoir quitté Françoise, à notre tour nous n’avons pas pu nous arrêter de parler. Comme si l’énergie de Françoise coulait dans nos veines. Nous étions pleines de vie, pleines de rêves : on s’imaginait les bals, Leningrad, le combi et sa bibliothèque de maths.  Françoise est un vrai chat, qui retombe toujours sur ses pattes. Souriante et philosophe même quand elle se les brise, ces pattes !  Cette discussion nous aura appris que la vie est belle quand on décide qu’elle l’est, et que l’on a de la chance si l’on décide d’être chanceuse. Finalement, Françoise est une force de détermination incroyable qui embarque tout sur son passage ! Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Identité sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
22:11
March 24, 2019
#1 Mado - Une vie de débrouille
Mado elle aime le café et moi j’ai aimé prendre mon café avec elle.  Mado elle est Bretonne, fière et drôle. Elle nous a raconté sa vie d’une traite, comme si le fleuve avait été tranquille.  Mado m’a appris que dans la vie il faut savoir se débrouiller. Il y a toujours des solutions lorsque l'on est assez débrouillard pour les trouver. Credo évident, credo pas si évident en pratique.  Un mari qui interdit à sa femme de travailler, puis un mari qui part trop tôt. C’est vrai ça, dans les années 50 un mari qui ne veut pas que sa femme travaille, il en a le droit. Il peut le lui interdire : « Ma douce, tu seras mieux à la maison avec les enfants… »  On oublie souvent que les femmes ont obtenu le droit d’exercer un travail sans l’autorisation de leur mari depuis 1965, seulement. Mado  nous raconte cette période avec une sincérité touchante. Elle avait cette envie folle de travailler, de discuter, de boire du café avec les collègues. Elle nous l’a dit et répété : « Je voulais travailler ». Pourtant, malgré la fierté et son sacré caractère, quand son mari lui demande d’arrêter, elle doit arrêter.  Quand 15 ans plus tard, son mari décède, Mado se trouve directement confrontée au monde du travail. Liberté forcée, liberté volée… Mado peut enfin travailler.  Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre, avec l'aide précieuse et indispensable de Fabrice Laigle Identité et habillage sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
26:52
February 28, 2019