Mamie dans les orties

Mamie dans les orties

By Mamie dans les orties
Mamie dans les orties est un podcast qui recueille les récits de nos grands-mères ou comment se nourrir des histoires dans l'Histoire. Parce qu’il est nécessaire de comprendre d’où l’on vient pour savoir où l’on va.

Ici, on découvre ce que veut dire être une femme dans la seconde moitié du XXème siècle et comment l’évolution des droits des femmes a transformé la vie de nos grands-mères.

Ici, on écoute les premières qui ont eu le droit de voter, d’avoir un chéquier à leur nom, de divorcer, d’avorter, finalement de vivre de plus en plus librement.
Available on 9 platforms
#2 Françoise - Les chances de sa vie
Françoise parle vite et nous a embarquées dans toutes ses péripéties. Sa vie, on dirait un roman. Comme si tout avait coulé de source, comme si sa croyance en la chance lui avait donné la force de tout affronter avec le sourire.  Après avoir quitté Françoise, à notre tour nous n’avons pas pu nous arrêter de parler. Comme si l’énergie de Françoise coulait dans nos veines. Nous étions pleines de vie, pleines de rêves : on s’imaginait les bals, Leningrad, le combi et sa bibliothèque de maths.  Françoise est un vrai chat, qui retombe toujours sur ses pattes. Souriante et philosophe même quand elle se les brise, ces pattes !  Cette discussion nous aura appris que la vie est belle quand on décide qu’elle l’est, et que l’on a de la chance si l’on décide d’être chanceuse. Finalement, Françoise est une force de détermination incroyable qui embarque tout sur son passage !
22:10
March 24, 2019
#1 Mado - Une vie de débrouille
Mado elle aime le café et moi j’ai aimé prendre mon café avec elle.  Mado elle est bretonne, fière et drôle. Elle nous a raconté sa vie d’une traite, comme si le fleuve avait été tranquille.  Mado m’a appris que dans la vie il faut savoir se débrouiller. Il y a toujours des solutions lorsque l'on est assez débrouillard pour les trouver. Credo évident, credo pas si évident en pratique.  Un mari qui interdit à sa femme de travailler, puis un mari qui part trop tôt. C’est vrai ça, dans les années 50 un mari qui ne veut pas que sa femme travaille, il en a le droit. Il peut le lui interdire : « Ma douce, tu seras mieux à la maison avec les enfants… »  On oublie souvent que les femmes ont obtenu le droit d’exercer un travail sans l’autorisation de leur mari depuis 1965, seulement. Mado  nous raconte cette période avec une sincérité touchante. Elle avait cette envie folle de travailler, de discuter, de boire du café avec les collègues. Elle nous l’a dit et répété : « Je voulais travailler ». Pourtant, malgré la fierté et son sacré caractère, quand son mari lui demande d’arrêter, elle doit arrêter.  Quand 15 ans plus tard, son mari décède, Mado est se trouve directement confrontée au monde du travail. Liberté forcée, liberté volée… Mado peut enfin travailler.  Crédits : Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre, avec l'aide précieuse et indispensable de Fabrice Laigle Identité et habillage sonore : Christopher Noble Identité Visuelle : Jeanne Dufief
26:51
February 28, 2019
Make your own podcast for free with Anchor!
Anchor logo

Make your own podcast for free with Anchor!