Skip to main content
Passerelles : a French podcast for intermediate learners

Passerelles : a French podcast for intermediate learners

By Emilie
Pensé pour éveiller la curiosité des apprenant·e·s de français, à partir du niveau intermédiaire.

Passerelles est un podcast crée par moi, Emilie, prof de FLE. À travers chaque épisode, je vous accompagne dans votre pratique de la compréhension orale du français. On explore ensemble des thèmes variés. On apprend à mieux écouter, et à utiliser les outils à notre disposition pour prendre la parole avec confiance et authenticité.

Pour plus d'informations, retrouvez-moi sur Instagram : @frenchdiaries
Where to listen
Apple Podcasts Logo

Apple Podcasts

Castbox Logo

Castbox

Google Podcasts Logo

Google Podcasts

Overcast Logo

Overcast

Pocket Casts Logo

Pocket Casts

RadioPublic Logo

RadioPublic

Spotify Logo

Spotify

L’optimisme, croire en un avenir meilleur
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Est-ce qu’on est trop pessimistes ? La phrase à retenir : Si on veut que le monde évolue, on doit prendre les choses en main avec la conviction qu'un changement est possible. L'Histoire nous montre sans arrêt qu'on est capable de créer de véritables vagues de renouveau. Résumé de l'épisode : Cette semaine, on parle d’optimisme. Être optimiste, c’est avoir une perception positive du monde. À notre époque, avec les crises successives qu’on traverse, ça peut être difficile de rester optimiste. Pourtant, c’est aussi dans ces moments-là qu’on voit émerger de nouveaux imaginaires. Le point de départ de cet épisode, c’est un dossier passionnant que j’ai lu récemment autour du thème de la sobriété. Un thème qui soulève plein de questions sur la société, sur la manière dont elle fonctionne, sur le futur. Pour revenir à l’optimisme, je vous invite à réfléchir à la question suivante : est-ce qu’on est trop pessimistes (02:32) ? Pour commencer, on parle de notre perception de nous-mêmes et du monde qui nous entoure (03:21). La chose que le documentaire met bien en lumière, c’est la contradiction qui existe entre notre perception de nous-mêmes et celle du monde qui nous entoure. Dans une étude sur l’optimisme et le pessimisme en Europe, 58% des Européens se disent optimistes au sujet de leur avenir. Alors que 58% des personnes interrogées estiment que l’état de leur pays ne fait qu’empirer (06:53). Ensuite, en lien avec la sobriété, on s’interroge sur le modèle de notre société, un modèle fondé sur la croissance et sur la consommation sans limite (11:18). Et enfin, on réfléchit à d’autres imaginaires, à d’autres visions pour l’avenir (18:04). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Le documentaire "Sommes-nous trop pessimistes ?", de l’émission "42 - La réponse à presque tout" sur ARTE L’épisode "Comment aller vers la sobriété dans un monde de surconsommation ?", du podcast "La Terre au carré" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:39
October 01, 2022
Petite Maman, un film merveilleux sur l’enfance
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Qu’est-ce que nos parents nous ont transmis de leur enfance ? La phrase à retenir : "Mais comment est-ce que tu sais toutes ces choses que je ne t’ai pas dites ?" Leïla Slimani explique que c’est aussi ça la transmission. Une écoute inconsciente qui se fait à travers la façon dont on va regarder les gestes d’une personne qu’on aime, la façon dont elle se comporte, ses silences, etc. Résumé de l'épisode : Le point de départ de cet épisode, c’est un film de Céline Sciamma, "Petite maman". Ça raconte l’histoire de Nelly, une petite fille de 8 ans qui vient de perdre sa grand-mère et qui part avec ses parents pour vider la maison d’enfance de sa mère. Dit comme ça, il semble que c’est une histoire triste. Mais c’est également un très beau récit sur une amitié, sur les relations familiales, sur les liens entre les générations, sur notre rapport à l’endroit où on a grandi. C’est un conte poétique et fantastique, un voyage dans le temps. Retourner dans la maison de son enfance, ça remue beaucoup de choses. La question qu’on se pose à travers ce film, c’est la suivante : qu’est-ce que nos parents nous ont transmis de leur enfance (02:25) ? D’abord, on réfléchit aux histoires familiales, à la manière dont elles nous structurent, à comment l’histoire de nos parents continue à vivre en nous (03:21). C’est l’occasion d’évoquer les travaux de Lydia Flem, une psychanalyste et photographe belge, ses réflexions sur les choses matérielles dont on hérite et les différentes émotions associées au deuil (07:25). Ensuite, on parle plus en détails du film de Céline Sciamma, de ce qu’il nous raconte sur la famille, sur l’enfance, sur la transmission (11:54). Et enfin, on s’intéresse à la maison d’enfance, un lieu qui renferme un ensemble d’objets, de souvenirs de jeunesse (18:52). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L’épisode "Comment nos histoires familiales vivent-elles en nous ?", du podcast "Avec philosophie" sur France Culture "Petite Maman", un film de Céline Sciamma, Lilies Films, 2021 ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
23:11
September 17, 2022
Développement personnel : pourquoi un tel succès ?
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marquée, qui m'ont étonnée récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Ça veut dire quoi au juste, devenir soi-même ? La phrase à retenir : Le développement personnel, c’est un ensemble de pratiques diverses. En laissant de côté les injonctions, ça peut être un moyen d’apprendre, de mener une réflexion sur soi et sur le monde qui nous entoure. Résumé de l'épisode : Si vous entrez dans une librairie, il y a de fortes chances que vous trouviez des livres de développement personnel qui portent sur à peu près tous les aspects pratiques de notre vie. Des livres censés nous aider à être nous-mêmes, à transformer notre vie et à donner du sens à notre existence. Beaucoup de choses sont dites et écrites à ce sujet. Ce qui m’intéresse avec cet épisode, c’est d’avoir un état d’esprit curieux, d’avoir une approche sans jugement moral. Quand on s’arrête un instant sur ce sujet, on se rend compte qu’il y a tout un vocabulaire, toute une série de phrases qui se répètent dans le discours associé au développement personnel, comme devenir soi. La question qu’on se pose aujourd’hui, c’est la suivante : ça veut dire quoi au juste, devenir soi-même (02:30) ? Tout d’abord, quelques mots sur la rentrée et sur mes cours de conversation avant de parler des origines du développement personnel (03:14). Si la source du self-help se trouve dans des traditions religieuses, morales et philosophiques plus anciennes, l’expression est popularisée par le livre d’un journaliste et médecin anglais, Samuel Smiles (06:40). Puis on réfléchit aux raisons du succès du DP (11:13). Et pour finir, j’évoque mes réserves sur un certain type de discours, sur l’idée qu’il faudrait à tout prix devenir une meilleure version de soi-même (18:12). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Devenir soi-même : pourquoi et comment ?", du podcast "Grand bien vous fasse" sur France Inter Nicolas Marquis, "Du bien-être au marché du malaise: La société du développement personnel", PUF, 2014 ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:29
September 03, 2022
Travail et vie perso, trouver l’équilibre // Conversations avec… Michelle, Mandarin With Miss Lin
La transcription de cet épisode est disponible ici : https://www.patreon.com/posts/70736736 Pour en savoir plus sur Michelle, vous pouvez écouter son podcast, regarder ses vidéos sur YouTube et la suivre sur Instagram. Elle propose également des ateliers gratuits : speaking training et level up training. ---- Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries, rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Comment faire pour trouver l’équilibre entre le travail et la vie privée ? La phrase à retenir : Après chaque cours, je sens que… en fait, c'est moi qui apprends des choses. Bien sûr, les élèves prennent des cours avec moi, mais j'apprends aussi beaucoup de choses, j'ai beaucoup de retours. Donc, j'ai beaucoup de reconnaissance. Résumé de l'épisode : Cette semaine, on se retrouve avec une nouvelle conversation. Vous allez entendre la voix de Michelle. Michelle est Taïwanaise. Elle enseigne le mandarin. Et, depuis plusieurs années, elle vit en France. Comme pas mal de personnes j’imagine, je suis tombée sur le travail de Michelle en allant sur YouTube. D’ailleurs, vous pouvez retrouver sa chaîne en cherchant "Mandarin With Miss Lin". Ses vidéos m’ont énormément aidée dans mon long parcours avec le mandarin. En bref, Michelle, c’est quelqu’un qui m’inspire, à la fois en tant qu’enseignante et en tant qu’apprenante. Un des points communs entre elle et moi, c’est notre métier. Pour cet épisode, je lui ai donc posé la question suivante : comment faire pour trouver l’équilibre entre le travail et la vie privée (03:03)? Avec Michelle, on a parlé de différences culturelles (10:47), de Taïwan (17:15), de la clé pour trouver le juste équilibre entre le travail et le temps libre (21:13) et aussi du Petit Nicolas (23:46). Notre conversation se termine sur une expression idiomatique : 教學相長 (jiào xué xiāng zhǎng). Michelle qui nous explique plus en détail ce que cette expression signifie (27:13). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : "Formosana, Histoires de démocratie à Taiwan" (dans la collection Taiwan Fiction), L’Asiathèque, 2021 "Le Petit Nicolas", "Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux ?", bande-annonce officielle sur YouTube ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
30:53
August 20, 2022
La nature, ses bienfaits pour notre santé
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Pourquoi la nature nous fait du bien ? La phrase à retenir : "Jardiner, c’est aider la vie à prospérer, avec patience, amour et diligence, dans la terre et à sa surface." Résumé de l'épisode : En ce moment, dès que j’ai un petit peu de temps libre, je vais marcher le long d’une rivière près de chez moi. C’est un truc que j’aime faire quand j’ai besoin de me vider la tête. Je me suis souvent posé cette question. Comment expliquer cette impression que la nature a un effet apaisant sur moi ? Dans l’épisode de cette semaine, on va parler de nature. Chacun et chacune, on y associe des images différentes. Un lac, des arbres, une montagne… Moi par exemple, quand je pense à la nature, la première image qui me vient à l’esprit, c’est la verdure. La nature, c’est tout ça. C’est le vivant et aussi tous les environnements naturels qui l’entourent, comme la plage, la forêt, etc. La question qu’on se pose dans cet épisode, c’est la suivante : pourquoi la nature nous fait du bien (02:19) ? Pour commencer, on s’intéresse aux recherches scientifiques. On se demande si la nature a véritablement des effets bénéfiques sur notre corps et sur notre cerveau (03:15). C’est l’occasion d’évoquer la théorie de la récupération attentionnelle, une théorie qui explique les effets bénéfiques de la nature sur notre stress et sur notre attention (07:38). Ensuite, on parle d’une activité en relation avec la nature, le jardinage (11:03). Et pour finir, on fait le lien entre nature et littérature grâce à un roman d’Albert Camus. Un roman où il raconte son enfance et son rapport à la nature (18:01). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Pourquoi avoir des plantes chez soi fait-il autant de bien ?", du podcast "[Emotions à emporter]" sur Apple Podcasts L’épisode "Une écologie à soi", du podcast "Le Book Club Présidentiel" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:25
August 06, 2022
Vivre à Paris, au-delà des clichés // Conversations avec… ma petite sœur, Laura
La transcription de cet épisode est disponible ici : https://www.patreon.com/posts/69441158 ---- Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Au-delà de l’image idéalisée de cette ville, comment est la vie à Paris ? La phrase à retenir : C'est pas parce qu'on entre dans la vie active que le fait d'apprendre s'arrête. Enfin, moi je vois la vie comme ça. Tu peux, comme je disais, avoir 30 ans, 40 ans et te lancer dans un domaine nouveau, reprendre une formation. Alors certes, ça peut faire peur, mais ça peut être aussi une porte ouverte à un changement de vie hyper enrichissant. Résumé de l'épisode : Il y a quelques jours, j’ai organisé une rencontre sur Zoom avec plusieurs membres de la communauté Passerelles. On a, entre autres, parlé des difficultés à comprendre les conversations informelles en français. Cet épisode est vraiment super pour travailler sur ça. Il s’agit d’une conversation avec Laura, ma petite sœur. Vous allez l’entendre, elle utilise naturellement plein de mots et d’expressions qu’on retrouve dans le français du quotidien. L’idée avec ces épisodes "conversations”, c’est pas de tout comprendre, c’est de se laisser porter par la conversation. Comme toujours, ma voix est là pour vous guider dans la compréhension. Et la transcription est disponible gratuitement sur Patreon. Je vous encourage vivement à l’utiliser. La question centrale de cet épisode, c’est la suivante : au-delà de l’image idéalisée de cette ville, comment est la vie à Paris (03:15) ? Avec Laura, on a parlé de son studio parisien (05:18), du positif et du négatif dans la vie à Paris (10:17), de son parcours atypique (16:19) et de comment bien s’informer aujourd’hui (24:53). Cette conversation se termine avec quelques pistes de réflexions : Laura partage sa vision de l’apprentissage (28:44). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Pour changer un peu, j’ai envie de partager avec vous quelques souvenirs que je garde de mon dernier voyage à Paris : flâner dans les salles du Petit Palais et me lever tôt le matin pour explorer Montmartre, mais surtout pour aller chercher un babka pistache fleur d’oranger chez Babka Zana et un café chez KB CaféShop. Peut-être quelques idées pour votre prochain voyage ! ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
32:39
July 23, 2022
Notre prénom, qu’est-ce qu’il dit de nous ?
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Que dit notre prénom de nous ? Quelle incidence a-t-il sur notre personnalité et nos liens ? La phrase à retenir : Le prénom idéal, c’est un prénom simple, un prénom qu’on aime, qui correspond à une histoire positive qu’on pourra raconter à son enfant. Résumé de l'épisode : Cette semaine, on parle de prénoms. Notre prénom, c’est quelque chose qui a une vraie influence sur notre existence. Chacun de nous est impacté, d’une manière ou d’une autre, par les stéréotypes qui y sont associés. Pour certaines personnes, le prénom choisi par leurs parents est si lourd à porter qu’elles décident même d’en changer. Ce thème du prénom m’a été inspiré par un livre que j’ai beaucoup aimé cette année : La carte postale. C’est un roman écrit par Anne Berest. L’histoire est trop riche pour que je la raconte en deux phrases dans cet épisode. Mais j’ai noté deux questions qui m’ont marquée en lisant ce livre : Que dit notre prénom de nous ? Quelle incidence a-t-il sur notre personnalité et nos liens ? Aujourd’hui, on cherche à répondre à ces deux questions (02:14). Dans un premier temps, on s’intéresse à l’histoire des prénoms et à l’importance qu’on leur donne aujourd’hui (03:13). En préparant cet épisode, j’ai appris que le prénom existe depuis 1792 en France que pendant la première partie du XIXe siècle, il n’est pas utilisé par les gens au quotidien (07:54). Ensuite, on se demande comment on choisit un prénom et comment on peut en changer (11:26). Ce sera aussi l’occasion de parler des stéréotypes. Par curiosité, j’ai fait quelques recherches sur le prénom Emilie, son origine et sa signification (18:24). Je partage tout ça avec vous pour finir. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Comment choisit-on les prénoms ?", du podcast "Sans oser le demander" sur France Culture L’épisode "Aimez-vous votre prénom ?", du podcast "Grand bien vous fasse" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:55
July 09, 2022
Dépasser le plateau intermédiaire // Conversations avec… Christine, apprenante avancée
La transcription de cet épisode est disponible ici : https://www.patreon.com/posts/68207262 ---- Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Comment dépasser le plateau intermédiaire dans l’apprentissage d’une langue étrangère ? La phrase à retenir : Le fait d'explorer, c'est vraiment capital pour l'apprentissage. Il faut se souvenir qu'il n'y a pas de vraie erreur. On peut profiter quand même des erreurs pour continuer. Résumé de l'épisode : Aujourd’hui, on continue à parler d’apprentissage à travers un format un peu différent des épisodes précédents. Vous allez entendre une voix qui n’est pas la mienne. C’est celle de Christine, une de mes élèves. Un mot sur le format : pour moi, c’était important de trouver un équilibre entre le défi de comprendre une nouvelle voix et des éléments familiers, des éléments qui sont là pour vous aider. Donc, vous allez entendre Christine parler et, de temps en temps, je vais prendre la parole pour résumer les idées essentielles, pour revenir sur un mot, pour partager quelques pistes de réflexion et pour vous accompagner dans la compréhension. La question centrale de cet épisode, c’est la suivante : comment dépasser le plateau intermédiaire dans l’apprentissage d’une langue étrangère (03:00) ? Avec Christine, on a parlé de son bureau (03:41), de son parcours avec la langue française (09:37), de son expérience avec le plateau intermédiaire (14:13) et de la place de la curiosité dans son apprentissage (21:37). Notre échange se termine avec quelques réflexions sur l’importance d’explorer des chemins différents et de voir ce que ça peut apporter dans l’apprentissage (27:28). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Tara Westover, "Une éducation" (traduit de l’anglais par Johan Frederik Hel Guedj), JC Lattès, 2019 L’épisode "Épisode 115 - Audrey Diwan", du podcast "La Poudre" sur Spotify ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
30:54
June 25, 2022
Réflexions sur l’apprentissage : nager à travers les vagues
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Comment trouver ou retrouver son chemin quand on se sent un peu perdu ? Dans un projet sur lequel on travaille, dans l’apprentissage d’une langue... La phrase à retenir : Être vulnérable, c’est avoir le courage de se montrer comme on est. Ce n’est pas de la faiblesse, c’est du courage. Résumé de l'épisode : Quand j’ai lancé Passerelles, je savais pas trop dans quoi je m’embarquais, où cette aventure allait me mener. Encore aujourd’hui, après 50 épisodes, je sais pas trop pendant combien de temps ce podcast va exister. Ces derniers temps, j’ai l’impression d’être arrivée à un moment charnière avec ce projet. Je me pose beaucoup de questions sur le futur de Passerelles et je me suis dit que ce serait intéressant de faire le bilan sur tout ça parce que j’ai remarqué que les choses que j’ai apprises en travaillant sur ce podcast s’appliquent aussi à l’apprentissage d’une langue étrangère. Le point de départ de cet épisode, c’est la question suivante : comment trouver ou retrouver son chemin quand on se sent un peu perdu ? Dans un projet sur lequel on travaille, dans l’apprentissage d’une langue… (02:06) Pour commencer, je vous parle d’une vidéo que j’ai regardée et qui m’a donné quelques pistes très utiles pour répondre à cette question (03:14). C’est l’occasion de revenir sur l’utilisation du mot "confus" (08:12). Ensuite, on parle de l’importance de trouver son rythme et d’avoir un plan (11:27). Et enfin, sur Instagram, je vous ai demandé de m’envoyer des questions, des exemples de sujets qui piquent votre curiosité. J’ai envie de partager vos réponses. Parce que cet épisode, comme les précédents, je le vois comme le début d’une conversation (18:48). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : La vidéo "For anyone feeling lost in life", sur la chaîne YouTube "Pick Up Limes" On m’a demandé des recommandations de chaînes YouTube en français. La première qui me vient à l’esprit, c’est "Kitesy Martin", une femme dont le parcours m’inspire beaucoup, encore plus après cette vidéo : "POURQUOI J'ARRÊTE KITESY MARTIN BIJOUX ?" ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
23:17
June 11, 2022
Animaux de compagnie, nos amis pour la vie
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Pourquoi les animaux de compagnie nous font du bien ? La phrase à retenir : Le toucher est crucial pour la santé des êtres humains. Ce qui nous fait du bien dans la relation avec l’animal de compagnie, c’est ce contact, cette chaleur contre soi. Résumé de l'épisode : Dans l’épisode de cette semaine, on s’intéresse à la place que les animaux de compagnie occupent dans notre vie quotidienne. Dans Les racines du ciel, un livre de Romain Gary, un passage illustre bien cette relation toute particulière : “On a besoin de tous les chiens, de tous les chats, et de tous les canaris, et de toutes les bestioles que l’on peut trouver… […] Puis il dit la tête baissée, comme s’il n’osait pas regarder les étoiles : les hommes ont besoin d’amitié.” Recueillir un animal chez soi, c’est une grande responsabilité. Mais si vous avez un, vous savez déjà que sa présence apporte beaucoup de bonheur. La question qu’on se pose cette semaine, c’est la suivante : pourquoi les animaux de compagnie nous font du bien (02:18) ? Pour commencer, on parle des bienfaits des liens entre les humains et les animaux (03:16). On distingue deux types de vertu dans ces bienfaits : une vertu sociale et une vertu thérapeutique (07:53). Ensuite, on s’intéresse au langage des animaux (11:29) . Pour bien vivre ensemble, c’est essentiel de se comprendre. Pour finir, l’animal devient comme un membre de la famille. Sa mort est donc un événement bouleversant et ce deuil est parfois incompris. On prend quelques minutes pour parler de la force des liens qui existent entre nous et ces êtres vivants qui partagent notre quotidien (18:18). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Vivre avec des animaux de compagnie", du podcast "7 milliards de voisins" sur RFI L’épisode "Pourquoi les animaux de compagnie nous font du bien", du podcast "Grand bien vous fasse" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:47
May 28, 2022
Peur(s), une émotion qui nous veut du bien
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : À quoi sert la peur ? Qu’est-ce qu’elle nous apporte ? La phrase à retenir : Pour apprivoiser ses peurs, c’est important d’aller à leur rencontre le plus régulièrement possible. Résumé de l'épisode :  Face à un danger, on peut toutes et tous ressentir de la peur. Certaines personnes fuient la menace, alors que d’autres aiment se faire peur. Cette émotion est toujours liée à quelque chose de particulier dans nos vies. En mars, j’ai passé une journée à Bordeaux. Avant de monter dans le train pour rentrer chez moi, je suis passée par un marchand de journaux et j’ai acheté un magazine. C’est le titre sur la une qui a attiré mon attention : Pourquoi nous aimons la peur. Comme tout le monde, il y a des peurs que je trimballe avec moi depuis longtemps. Parfois, je repousse le moment d’écrire les épisodes de ce podcast parce que j’ai peur de la page blanche. C’est un peu le cas cette semaine. La peur est un sujet tellement vaste. Comme le disait le philosophe Martin Heidegger : l’angoisse est générée parce qu’il y a une infinité de possibilités. C’est ça qui nous donne le vertige. Alors, essayons de répondre à une question simple : à quoi sert la peur ? Qu’est-ce qu’elle nous apporte (02:27) ? D’abord, on s’intéresse au fonctionnement de la peur, à ce que les scientifiques (03:18) et les philosophes nous disent à son sujet (07:33). Puis, on se demande pourquoi certains aiment la peur (11:43). Et enfin, on explore quelques pistes de réflexion pour faire face à ses peurs (18:57). Plus que le terme affronter, j’aime l’idée d’aller à la rencontre de ses peurs. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Le plaisir d'avoir peur avec Franck Thilliez", du podcast "Grand bien vous fasse" sur France Inter L’épisode "L’angoisse et l’anxiété : peut-on bien vivre avec ?", du podcast "Émotions" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
23:36
May 14, 2022
Drôle, une série française à ne pas manquer
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Qu’est-ce qui fait une bonne série ? La phrase à retenir : Les personnages de Drôle nous racontent chacun une façon d'être français à cet âge où on commence à s’affirmer, à assumer un peu plus qui on est et qui on veut devenir. En fait, le stand-up, c’est ça, prendre sa place et s’affirmer. Ils viennent tous d'horizons socio-culturels très différents. Mais ce qui les réunit, c’est l’humour. Résumé de l'épisode : Dimanche dernier, c’était le jour des élections présidentielles en France. Pour que le temps avant l’annonce des résultats passe plus vite, je suis allée sur Netflix et j’ai lancé le premier épisode d’une nouvelle série dont j’avais beaucoup entendu parler, Drôle. C’est la nouvelle création de Fanny Herrero. Si je vous dis son nom comme ça, j’imagine que ça vous parle pas vraiment. Par contre, vous connaissez peut-être une autre série qu’elle a créée : Dix pour cent (ou Call my agent en anglais). Drôle porte bien son nom. C'est aussi une série rafraîchissante, moderne et émouvante où on découvre l’univers du stand-up. Je l’ai tellement aimée que j’ai choisi d’y consacrer un épisode. La question qu’on se pose aujourd’hui, c’est la suivante : qu’est-ce qui fait une bonne série (02:20) ? D’abord, je vous présente Drôle, ses personnages, de quoi ça parle (03:14). Le point commun de Nezir, Aïssatou, Apolline et Bling, c’est qu’ils aiment faire rire (09:39). Ensuite, on cherche à répondre à notre question. Ce qui joue un rôle très important dans la qualité d’une série, c’est l’écriture, mais aussi les acteurs (11:40). Et enfin, pour finir, on dit quelques mots sur Fanny Herrero. Plus qu’une scénariste, elle est showrunneuse. Un peu comme une cheffe d'orchestre, elle travaille à la tête d'une équipe de scénaristes, auteurs de séries à succès, de Dix pour cent à Drôle (18:41). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Fanny Herrero : de Dix pour cent à Drôle", du podcast "La Grande Table" sur France Culture La bande-annonce officielle VF de Drôle, une série disponible sur Netflix ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
23:35
April 30, 2022
Le goût de notre enfance, de savoureux souvenirs
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Pourquoi les plats qu’on mange pendant notre enfance nous marquent si fortement ? La phrase à retenir : L’enfance est une période remplie de premières associations : la première fois qu’on goûte la nourriture, qu’on associe la saveur d’un aliment à d’autres informations verbales, sociales, émotionnelles, etc. Le fait que les plats qu’on mange pendant notre enfance nous marquent si fortement, c’est le résultat de ces premières associations. Résumé de l'épisode : Nos goûts se forment dès le plus jeune âge. Et pourtant, ce qu’on aime, ce qu’on déteste manger, ça change tout au long de la vie. Si je me replonge dans mes premiers souvenirs gustatifs, je pense tout de suite à une chose : le goûter. Pour expliquer en quelques mots ce qu’est le goûter ou le quatre heures, je dirais que c’est un repas léger qu’on prend en fin d’après-midi. Je pense pas que ce soit quelque chose de spécifiquement français. Mais il reste profondément ancré dans les habitudes des Français. Je me souviens encore des biscuits ou des petits sandwichs avec du fromage que ma grand-mère me donnait quand mes grands-parents venaient me chercher après l’école. Dans l’épisode de cette semaine, on réfléchit à la question suivante : pourquoi les plats qu’on mange pendant notre enfance nous marquent si fortement (02:18) ? Pour commencer, on s’intéresse au goût (03:10). C’est aussi l’occasion de comprendre pourquoi les goûts diffèrent entre les personnes mais aussi chez une même personne tout au long de sa vie (07:18). Il y a cinq raisons qui expliquent cela : le goût est une construction cérébrale influencée entre autres par la culture. Dans un deuxième temps, on parle des liens entre la mémoire et la nourriture (11:32). Et pour finir, on revient sur le goûter et sur le côté réconfortant de ce rituel quotidien (18:41). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "#171 - Goûtez, jeunesse !", du podcast "Bouffons" sur Apple Podcasts L’épisode "La nourriture comme machine à remonter le temps", du podcast "Manger" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
23:12
April 16, 2022
L’homme (politique) providentiel, une passion française ?
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Qu’est-ce qui explique la recherche de l’homme providentiel, notamment en France ? La phrase à retenir : Un président, une présidente, c’est quelqu’un qui peut insuffler une tendance politique, sociale et économique. C’est pour ça que ça compte d'avoir un groupe politique soucieux des préoccupations sociales et justes à la tête d'un pays. Résumé de l'épisode : Dans l’épisode de cette semaine, on ne va pas parler de la manière dont les élections fonctionnent en France ou des différents partis politiques qui existent. Il y a déjà plein de ressources très bien faites sur ces sujets-là. Alors, je me suis demandé comment parler politique sous un angle différent et intéressant. Et puis, je me suis souvenue d’un podcast passionnant que j’avais écouté il y a quelques semaines sur le mythe de l’homme providentiel. La question qu’on se pose cette semaine, c’est la suivante : qu’est-ce qui explique la recherche de l’homme providentiel, notamment en France (02:05) ? Tout d’abord, on revient sur les caractéristiques de l’homme providentiel (03:00). Avec Jean Garrigues, un historien spécialisé dans l’histoire politique, on apprend que le premier homme providentiel était une femme : Jeanne d’Arc (08:51). Ensuite, certains disent que ce personnage est typiquement français. À travers quelques exemples, Napoléon Bonaparte et le général de Gaulle, on se demande si c’est vraiment le cas (11:07). Et enfin, il y une autre question à se poser : un homme providentiel, est-ce que c’est vraiment ce dont on a besoin aujourd’hui en 2022 (18:16) ? Cette dernière partie est surtout l’occasion de souligner les paradoxes qui entourent le mythe de l’homme providentiel. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "En attendant l'homme providentiel", du podcast "Le Book Club présidentiel" sur Apple Podcasts "L'Homme providentiel : une particularité française ?" dans l’émission "La Grande Librairie" sur YouTube ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:57
April 02, 2022
Le burn-out, un "phénomène lié au travail"
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !)  Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries  Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Quels sont les symptômes à repérer, les signes associés au syndrome d’épuisement professionnel ? Et aussi, comment prévenir le burn-out ? La phrase à retenir : Quand on vit cet épuisement de l’intérieur, c’est important d’en parler autour de soi. Ça aide à prendre du recul et à se rendre compte qu’on est pas aussi seul ou isolé qu’on le croit dans cette situation. Résumé de l'épisode : Au travail, le burn-out est un phénomène de plus en plus courant. En français, on parle de syndrome d’épuisement professionnel. J’ai eu envie de vous parler de ce sujet cette semaine parce que, récemment, j’ai lu un livre qui aborde ce thème. Il a été écrit par Maria Glazunova. C’est une autrice, une professeur d’anglais et une coach de langue qui vient d’Ukraine. Dans son livre, elle s’adresse aux professeurs. L’enseignement fait partie des professions particulièrement touchées par le burn-out, mais c’est un phénomène présent dans le travail en général, dans les études, chez les parents... La question qu’on se pose dans cet épisode, c’est la suivante : quels sont les symptômes à repérer, les signes associés au syndrome d’épuisement professionnel et comment prévenir le burn-out (02:08) ? Pour commencer, on définit ce phénomène (03:20) et les signes qui le caractérisent (08:21). Après ça, on se demande pourquoi il semble que de plus en plus de personnes sont touchées par le burn-out, peu importe leur âge (11:20). Dans son livre, Maria Glazunova s’adresse aux professeurs. Mais je crois qu’elle porte un message qui est pertinent pour un public plus large encore. Dans la dernière partie, je partage quelques réflexions sur ce qu’on peut faire pour prévenir cet épuisement général, cet épuisement à la fois physique et émotionnel (18:22). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Premier job, premier burn-out", du podcast "Travail (en cours)" sur Apple Podcasts L'épisode "Sommes-nous tous en burn-out ?", du podcast "Les chemins de la philosophie" sur France Culture Le livre de Maria Glazunova est disponible sur Amazon, en version papier et au format Kindle ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:52
March 19, 2022
Voisins, voisines : un lien par le lieu
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Qu’est-ce que nos relations de voisinage disent sur notre rapport aux autres ? La phrase à retenir : "Les habitants d'un même immeuble vivent à quelques centimètres les uns des autres, une simple cloison les sépare, ils se partagent les mêmes espaces répétés le long des étages, ils font les mêmes gestes en même temps, ouvrir le robinet, tirer la chasse d'eau, allumer la lumière, mettre la table, quelques dizaines d'existences simultanées qui se répètent d’étage en étage, et d'immeuble en immeuble, et de rue en rue." (Georges Perec) Résumé de l'épisode : Nos voisins, nos voisines, ce sont les personnes qui habitent près de chez nous. Il y a une expression qui dit : on choisit ses amis, on ne choisit pas sa famille. Et bien, on ne choisit pas ses voisins non plus. Mais je suis pas sûre que cette idée soit complètement vraie. C’est une voisine particulièrement bruyante qui m’a donné envie de vous parler des relations de voisinage cette semaine. Dans cet épisode, la question à laquelle je vous invite à réfléchir, c’est la suivante : qu’est-ce que nos relations de voisinage disent sur notre rapport aux autres (02:34) ? ⚠️ À partir de (03:34), j’évoque la guerre qui se déroule en Ukraine. Si c’est un sujet sensible pour vous, vous pouvez sauter ce passage et aller directement à (06:28). Pour commencer, on cherche à définir ces relations. Elles peuvent prendre plusieurs formes. En sociologie, on utilise le verbe voisiner pour décrire les relations de voisinage (08:18). Cette partie est aussi l’occasion de parler de la Fête des Voisins, un événement organisé chaque année en France et ailleurs. Ensuite, j’entends parfois dire qu’on a de moins en moins de relations avec nos voisins. On se demande si c’est vraiment le cas (13:38). Et enfin, on dit quelques mots sur les médiateurs, des personnes dont le travail est indispensable pour essayer de régler les conflits entre voisins (19:04). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Les relations de voisinage, pour le meilleur ou pour le pire ?", du podcast "Le téléphone sonne" sur France Inter L'épisode "Mes voisins, ces chers inconnus", du podcast "L’été comme jamais" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
23:21
March 05, 2022
Bordeaux, une histoire méconnue ?
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Pourquoi l’histoire de l’esclavage et de la colonisation à Bordeaux est longtemps restée méconnue ? Comment cette ville change aujourd’hui ? La phrase à retenir : Gabriel Okoundji est né au Congo. Arrivé à Bordeaux pour faire des études de médecine, il est aujourd’hui poète et écrivain. Il parle des cultures d’une manière très juste : nos différences nous rassemblent. C’est la mosaïque des cultures qui composent un pays. [...] Nous sommes riches de nos différences. Résumé de l'épisode : Bordeaux occupe une place toute particulière dans mon cœur. C’est la ville où j’ai fait mes études à l’université et j’y ai beaucoup de souvenirs. Lors d’une conversation avec une élève, j’ai mentionné le rôle de cette ville dans l’histoire de l’esclavage et de la colonisation, une histoire qu’elle ne connaissait pas. En effet, au 18e siècle, Bordeaux était le deuxième port négrier de France. Quand j’étais à l’université, j’ai étudié quelques bâtiments emblématiques de cette ville. Et pourtant, les profs n’ont pas vraiment développé cette partie de l’histoire bordelaise. La question qu’on peut se poser, c’est : pourquoi cette histoire est longtemps restée méconnue ? Comment cette ville change aujourd’hui (02:26) ? Dans un premier temps, on se balade dans les rues de Bordeaux. C’est dans les rues de cette ville qu’on observe les héritages de l’histoire coloniale (03:32). On s’arrête notamment à l’intersection des rues Paul Broca et David Gradis, avant de se diriger vers le Musée d’Aquitaine (09:21). Ensuite, on parle du vin bordelais. C’est un peu un passage obligé. Mais je vous emmène dans un endroit un peu différent des vignobles traditionnels (13:32). Pour finir, on dit quelques mots sur l’avenir. Bordeaux a attiré de nombreux nouveaux habitants ces dernières années. L’ensemble des cultures qui composent cette ville, c’est aussi ce qui fait sa richesse (19:30). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Bordeaux, passé à recomposer | Épisode 3", du podcast "Programme B" sur Apple Podcasts L'épisode "Bordeaux 3/5 - Les chais du Port de la Lune", du podcast "Une virée à deux" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
23:37
February 19, 2022
Introvertis, au-delà des stéréotypes
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Être introverti, qu’est-ce que ça signifie ? Qu’est-ce que ça signifie vraiment, au-delà des clichés ? La phrase à retenir : Est-ce que c’est mieux d’être introverti ou extraverti ? C’est une question qui n’a pas de sens. C’est dans l’alternance des rencontres et de la solitude, entre la distance et la proximité qu’on peut arriver à trouver un certain équilibre. C’est dans la communication et la compréhension qu’on peut arriver à trouver une certaine harmonie dans nos relations. Résumé de l'épisode : Introverti ou extraverti, ce sont des mots dont vous avez déjà entendu parler. J’en suis sûre. Moi même, je me considère plutôt comme une personne introvertie, comme quelqu’un de réservé. Et en même temps, je fais un métier qui me pousse souvent à être extravertie. En fait, les deux sont indissociables. L’introversion, ça fait partie des sujets que j’ai envie d’explorer dans ce podcast depuis longtemps. Parce que c’est un sujet qui m’intéresse. Mais aussi parce que j’ai l’impression qu’il y a de nombreux stéréotypes autour de ces concepts. La question qu’on se pose aujourd’hui, c’est une question très simple : être introverti, qu’est-ce que ça signifie ? Qu’est-ce que ça signifie vraiment, au-delà des clichés (02:14) ? Pour essayer de répondre à cette question, dans un premier temps, on se demande comment les introvertis fonctionnent, ce qui les caractérisent (03:24). On revient aussi sur les origines du concept d’introversion. C’est le psychiatre suisse Carl Jung qui l’a inventé (08:23). Ensuite, on s’intéresse à la place des introvertis dans notre société et à comment la perception des introvertis a changé au fil du temps (13:09). Pour finir, je reviens en quelques mots sur mon parcours avec l’introversion. C’est l’occasion de souligner l’importance de la communication pour apprendre à accepter qu’on ne fonctionne pas toutes et tous de la même manière (18:48). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Le monde n'est-il pas fait pour les introverti·e·s ?", du podcast "Émotions" sur Apple Podcasts L'épisode "Déconstruire les croyances sur les introvertis avec Laurie Hawkes", du podcast "Vlan!" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:37
February 05, 2022
Livres : influences sur nos choix de lecture 📚
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Qui décide des livres que nous lirons ? La phrase à retenir : "Le silence est le lieu privilégié de l’émotion, de l’introspection et de la réflexion". Je partage cette phrase parce que je ressens souvent la même chose quand je lis un livre. Mon état d’esprit influence mes lectures. Et à l’inverse, mes lectures influencent mon état d’esprit. Quand je lis, je me sens moins stressée. La lecture stimule mon esprit et mon imagination. Elle m’aide à voir les choses autrement. Résumé de l'épisode : Depuis que je suis de retour en France, j’ai retrouvé un de mes petits bonheurs de la vie : aller dans ma librairie préférée. C’est un endroit où je pourrais passer des heures à me balader d’un rayon à l’autre et à lire quelques pages d’un livre. J’aime bien écouter discrètement les conversations entre les libraires et les clients. Je suis toujours curieuse de savoir ce que lisent les gens. Nos lectures disent toujours quelque chose de nous. Cette semaine, je vous parle d’un podcast passionnant dans lequel j’ai appris plein de choses sur le monde du livre. Il pose la question suivante : qui décide des livres que nous lirons (02:25) ? Pour y répondre, dans un premier temps, on s’intéresse au parcours des livres. Entre le moment où l’auteur envoie son livre à son éditeur et celui où nous, les lecteurs et les lectrices, on achète ce livre, il se passe beaucoup de choses (03:33). Parmi les critères qui influencent ce parcours, il y a l’historique de ventes (08:19). Ensuite, on voit comment les libraires peuvent contribuer au succès d’un livre, comment ils choisissent les livres qu’ils vont mettre en avant (12:31). Pour finir, on dit quelques mots sur le lecteur. C’est le personnage le plus imprévisible dans cette histoire. On réfléchit à comment notre état d’esprit, nos préoccupations et de plus en plus les réseaux sociaux, comment tout ça influence nos lectures (17:22). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Qui décide des livres que nous lirons ?", du podcast "L’Heure du Monde" sur Spotify L'épisode "Géraldine Delauney - De la fiction pour ouvrir les esprits", du podcast "Le Book Club des libraires" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
21:46
January 22, 2022
Métier passion, une fausse bonne idée ?
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Pourquoi la passion est de plus en plus valorisée au travail ? La phrase à retenir : Pour faire de sa passion son métier, il faut savoir se protéger. Se préserver pour ne pas tomber dans la passion obsessive et pour que cette activité continue à être un plaisir, avant tout. Résumé de l'épisode : Dans des podcasts, dans des livres, dans des articles, je vois souvent cette expression : un métier passion. Vous avez peut-être déjà entendu cette fameuse phrase qui dit : “Choisis un travail que tu aimes, et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie.” Je me méfie de cette vision des choses. Le lien entre passion et travail, c’est un sujet de société très actuel. Beaucoup de personnes veulent quitter leur travail ou changer de carrière. À partir de cette observation, on peut se poser la question suivante : Pourquoi la passion est de plus en plus valorisée au travail (02:07) ? Tout d’abord, on explique le concept de métier passion (03:11). Même si la passion n’a pas toujours été vue comme quelque chose de positif, aujourd’hui elle est associée à certaines professions en particulier. C’est l’occasion d’observer la place de l’individu et de l’individualisme dans la société, un élément vraiment important pour comprendre le changement de perception autour de la passion (07:34). Dans un deuxième temps, on s’intéresse aux pièges du métier passion, à pourquoi on parle autant de la passion dans les entreprises et à quelles conséquences ça peut avoir (12:12). Finalement, on se demande si notre travail doit nécessairement nous passionner. Après tout, on peut trouver une source d’épanouissement ailleurs que dans le travail (18:42). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "#38 Les métiers passion", du podcast "Into the job" sur Apple Podcasts L'épisode "D'où vient l'injonction à être passionné·e au travail ?", du podcast "Travail (en cours)" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:40
January 08, 2022
Les rêves : les mystères du sommeil
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : À quoi servent les rêves ? La phrase à retenir : “Le rêve survient chez tout le monde. Quel que soit son état, son sexe, sa culture, sa langue. C’est une constante biologique de l’être humain. On rêve comme on respire. Rêver est un instinct.” (Tobie Nathan) Résumé de l'épisode : Nos rêves jouent un rôle très important dans notre processus de création, dans la mémoire, dans la santé mentale et aussi dans l’apprentissage. Rêver, ça reste une expérience personnelle. Une expérience un peu étrange parfois. Dans cet épisode, je vous invite à décrypter les mystères des rêves. En ce moment, j’ai remarqué que mes rêves étaient plus nombreux. En tout cas, je m’en souvenais plus que d’habitude. C’est ça qui m’a donné envie d’en savoir davantage sur ce phénomène qui reste assez mystérieux. La question qu’on se pose aujourd’hui, c’est la suivante : à quoi servent les rêves (02:46) ? D’abord, on cherche à comprendre comment les rêves fonctionnent (03:34). Pour comprendre les rêves, il faut dans un premier temps comprendre le sommeil. Celui-ci est composé de plusieurs phases : le sommeil lent et le sommeil paradoxal. Encore aujourd’hui, les neuroscientifiques continuent leurs recherches afin de savoir ce qui se passe exactement dans notre cerveau quand nous rêvons (08:11). Ensuite, on se demande pourquoi on rêve. On réfléchit au sens des rêves et on voit comment ils nous aident à réguler nos émotions (12:34). Si Freud pensait que nos rêves expriment des désirs refoulés, ses théories sont remises en question. Pour finir, on parle de l’impact d’une période difficile comme la pandémie sur notre sommeil et sur nos rêves (19:03). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Toutes vos questions sur les rêves… et leurs réponses !", du podcast "Grand bien vous fasse" sur France Inter L'épisode "Pourquoi nos rêves nous marquent-ils tant en ce moment ?", du podcast "Émotions confinées" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:59
December 25, 2021
L'empathie, un outil pour mieux se connaître
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Qu’est-ce que c’est l’empathie ? Et comment ça fonctionne ? La phrase à retenir : L'empathie, c'est se mettre à la place de l'autre et comprendre ses émotions. Je reste convaincue que c’est une qualité qui rend meilleures les relations et qui aide à mieux vivre en société, ensemble et dans le respect. Résumé de l'épisode : L’empathie, c’est la capacité de comprendre, de ressentir les sentiments de l’autre. C’est être capable de se mettre à sa place. On pense souvent que l’empathie est quelque chose de purement positif. Mais les choses sont plus compliquées en réalité. Dans un épisode précédent, celui sur Circé, je vous disais que l’empathie est étroitement liée à l’écoute et qu'elle nourrit nos relations. Cette semaine, j’ai eu envie d’explorer ce sujet un peu plus en détail avec vous. On part d’une question très large : qu’est-ce que c’est l’empathie ? Et comment ça fonctionne (02:27) ? D’abord, on définit l’empathie. C'est l’occasion de mieux comprendre ce qu’elle nous apporte (03:19). Dans cette partie, on se demande aussi si l’empathie est quelque chose qui s’apprend. Autrement dit, est-ce que l'empathie est quelque chose d'inné ou d'acquis (08:47) ? Ensuite, on s’intéresse aux pièges de l’empathie. En effet, ça peut parfois être compliqué de gérer cette capacité (12:29).  L’empathie n’est pas quelque chose de mauvais en soi, évidemment. Cependant, étant donné que c’est une capacité émotionnelle et cognitive, elle est influencée par des biais. Pour finir, on dit quelques mots sur la compassion, un sentiment qu’il ne faut pas confondre avec l’empathie (18:06). Si l’empathie est liée à plein d’émotions différentes, ce n'est pas le cas de la compassion. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Certaines personnes manquent-elles d'empathie ?", du podcast "Émotions" sur Apple Podcasts L'épisode "Les pièges de l'empathie", du podcast "La tête au carré" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:42
December 11, 2021
Joséphine Baker au Panthéon, une reconnaissance éternelle
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : À quoi sert le Panthéon ? Qui était Joséphine Baker et quelle était sa relation avec la France ? La phrase à retenir : Joséphine Baker a souvent été réduite à une image, la ceinture de bananes qu’elle portait quand elle dansait. Au-delà de ça, elle était une femme engagée, altruiste et courageuse. Un femme qui a sa place au Panthéon. Résumé de l'épisode : Pour changer un peu, j'ai choisi d'aborder un sujet en lien avec l'actualité cette semaine. Dans cet épisode, on parle d'un monument situé à Paris, le Panthéon. Mais on s'intéresse surtout à l'histoire d'une femme remarquable, Joséphine Baker. Le Panthéon est un lieu de mémoire où sont enterrées des personnes qui ont marqué l'histoire de la France. Le 30 novembre 2021, Joséphine Baker va entrer au Panthéon. Aujourd'hui, je vous invite à explorer deux questions : à quoi sert le Panthéon ? Qui était Joséphine Baker et quelle était sa relation avec la France (02:09) ? Pour commencer, on s’intéresse à comment le Panthéon fonctionne. On réfléchit aussi aux raisons pour lesquelles Joséphine Baker a sa place dans ce monument (03:14). Ensuite, je vous raconte l’histoire de Joséphine Baker. Je fais son portrait, à travers quelques moments marquants de sa vie (08:46). Née dans le Missouri en 1906, Joséphine quitte les États-Unis pour Paris et pour faire carrière comme danseuse. Devenue française, elle se dit qu’elle doit faire quelque chose contre l'occupation nazie. C’est comme ça qu’elle devient espionne dans la résistance (13:47). Enfin, les femmes sont peu nombreuses au Panthéon. Il est nécessaire de se demander pourquoi elles y sont très peu représentées. Du coup, je voulais en profiter pour dire quelques mots sur la place des femmes dans l’Histoire (18:03). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "À quoi sert le Panthéon ?", du podcast "Le pourquoi du comment" sur France Culture Le portrait de Joséphine Baker, dans la BD de Pénélope Bagieu "Culottées" et sur son blog L'épisode "Femmes dans l'histoire : comment mettre fin à l'oubli ?", du podcast "Être et savoir" sur France Culture ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:35
November 27, 2021
Qu'est-ce qui influence nos décisions ?
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Comment prendre de meilleures décisions ? Et aussi, est-ce qu’on peut faire confiance à l’intuition dans nos choix ? La phrase à retenir : L’esprit critique devient intéressant quand on l’applique aux choses auxquelles on croit soi-même. L’esprit critique consiste d’abord à penser contre soi, pas à penser contre les autres. (Olivier Sibony) Résumé de l'épisode : Est-ce que j’ai envie de déménager, de rompre avec la personne qui partage ma vie, de changer de carrière ? La période qu'on traverse pousse beaucoup de gens à se poser des questions. Et par conséquent, à prendre de grandes décisions. Faire des choix, c'est justement le thème d'un podcast passionnant que j'ai écouté cette semaine. Du coup, je partage avec vous quelques idées qui m'ont marquée pendant l'écoute. Dans cet épisode, je vous invite donc à vous poser la question suivante :  comment prendre de meilleures décisions ? À votre avis, est-ce qu’on peut faire confiance à l’intuition dans nos choix (02:31) ? Pour essayer de répondre à ces questions, on s'intéresse d’abord aux choses qui peuvent altérer notre jugement (03:28). C'est l’occasion d’explorer deux concepts : le biais et le bruit. Quand on a une décision à prendre, il y a plusieurs manières de se tromper. Le biais est une de ces manières. Mais, il y en a une autre qui est moins connue : le bruit. Ces deux termes viennent du domaine des statistiques. Dans cette partie, on se demande aussi comment on peut faire pour réduire le bruit et éviter de se tromper (07:53). Ensuite, on cherche à comprendre comment l’intuition fonctionne et comment elle peut nous aider dans nos décisions (11:04). Pour finir, on dit quelques mots sur l’esprit critique et sur ce qui peut nous aider quand on a un choix difficile à faire (17:02). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "#188 Comment prendre de meilleures décisions? Avec Olivier Sibony", du podcast "Vlan!" sur Apple Podcasts L'épisode "Peut-on se fier à son intuition ?", du podcast "Émotions" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:06
November 13, 2021
Le café, bien plus qu'une boisson chaude
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Pourquoi est-ce que le café a autant la cote ? La phrase à retenir : Il n'y a pas de bon café en soi, il y a un bon café pour soi. Chacun a sa propre sensibilité. Trouver sa recette parfaite, c’est trouver l’équilibre entre l'acidité, l'amertume et le sucre du café. Résumé de l'épisode : Le café, c’est la boisson la plus bue, juste après l’eau qui occupe la première place. Mais ce n'est pas seulement une boisson. C’est aussi un lieu dans lequel les gens se retrouvent, un endroit où certains aiment venir lire ou travailler. Pour beaucoup de personnes, c’est surtout un rituel quotidien. En buvant tranquillement mon café l’autre jour, je me suis rendu compte que je connais assez peu de choses sur ce sujet. Il y a eu tout un processus avant que ce café arrive dans ma tasse. Avec cette idée comme point de départ, dans l'épisode de cette semaine, je vous propose de réfléchir à la question suivante : pourquoi est-ce que le café a autant la cote (02:41) ? Pour commencer, on part à la découverte de l’histoire et des origines de la culture du café (03:32). Le berceau du café se trouve en Ethiopie, mais c'est au Yémen qu'il a été domestiqué. Il ne faut pas oublier que l'histoire du café raconte plein de choses sur la colonisation, l'esclavage et la mondialisation. Dans cette première partie, on parle des pays qui produisent le café et on se demande aussi dans quels pays on en boit le plus (08:49). Dans un deuxième temps, on s’interroge sur les bienfaits de cette boisson (11:41). Lorsqu'elle est consommée avec modération, ses effets positifs sont multiples. Pour finir, on termine avec quelques petits conseils pour préparer un bon café à la maison et trouver sa recette idéale (17:10). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Les bienfaits du café", du podcast "Grand bien vous fasse" sur France Inter L'épisode "Ode au bon café maison", du podcast "Bouffons" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
23:09
October 30, 2021
Georgia O'Keeffe, une artiste méconnue en France
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Pourquoi Georgia O’Keeffe est restée assez méconnue en France ? Qu’est-ce qui se cache derrière les œuvres de cette icône de l'art moderne aux États-Unis ? La phrase à retenir : Quand vous prenez une fleur dans votre main et que vous l’observez vraiment, elle devient votre monde pour un instant. Résumé de l'épisode : Georgia O’Keeffe est une peintre américaine, une icône de l’art moderne aux Etats-Unis. Pourtant, elle n’est pas très connue en France. Même si vous n’avez pas encore entendu parler d’elle, il y a de fortes chances que vous connaissiez ses peintures, en particulier ses peintures de fleurs. En ce moment, au Centre Pompidou, une grande rétrospective lui est consacrée. Et ça m’a donné envie de me plonger dans son histoire et d'essayer de comprendre pourquoi elle est restée assez méconnue en France. La question à laquelle on réfléchit cette semaine, c’est la suivante : qu’est-ce qui se cache derrière les œuvres de Georgia O’Keeffe (02:50) ? Tout d’abord, je vous raconte les moments clés de son parcours : de son enfance dans le Midwest à sa découverte des paysages du Nouveau-Mexique (03:58). C'est l'occasion de revenir sur la période où elle réalise la première série de dessins dont elle est fière. Un moment clé marqué par sa rencontre avec le fondateur de la galerie 291, Alfred Stieglitz (08:38). Puis, on se concentre un peu sur ses sources d’inspiration et surtout comment elle interprète ses tableaux (14:19). Il est important de savoir que l'interprétation faite par la critique de l'époque ne reflète pas du tout la sienne. Une perception contre laquelle elle va se battre. Et enfin, en quelques mots, on voit comment O’Keeffe a fait de sa vie une œuvre d’art totale (20:49). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Le portrait de Georgia O'Keeffe, sur le compte Instagram de Margaux Brugvin L'épisode "Georgia O'Keeffe", du podcast "Les visites du Centre Pompidou" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
24:12
October 16, 2021
Le rire, c'est bon pour la santé ?
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Pourquoi est-ce qu’on rigole ? Quels sont les bienfaits du rire et comment il peut participer à notre bien-être ? La phrase à retenir : Le rire est universel, mais l'humour ne n'est pas. Résumé de l'épisode : Le rire, c'est quelque chose qui se partage. On dit aussi que le rire est contagieux. Il agit véritablement comme un anti-stress. D'ailleurs, j'en ai fait l'expérience cette semaine. C’est vrai qu’on entend souvent dire que rire est bon pour le moral ou que rire est bon pour la santé. Dans cet épisode, on se demande : pourquoi est-ce qu’on rigole ? Quels sont les bienfaits du rire et comment il peut participer à notre bien-être (02:22) ? Pour commencer, on parle justement de ces bienfaits. C'est aussi l’occasion de s’intéresser aux différents types de rire, de se demander à quoi il nous sert et d’essayer de comprendre pourquoi on se sent mieux grâce au rire (03:36). Il y a plusieurs façons de rire. Les Grecs faisaient la distinction entre le gelan et le catagelan, entre le rire convivial et le rire de domination. L'information à retenir de cet épisode, c'est que le rire est social. Dans un deuxième temps, on explique que le rire joue un rôle central dans le fait de créer du lien avec les autres. Parfois, il est aussi utilisé pour exclure, c’est-à-dire pour mettre une personne à l’écart du groupe (11:15). Notre cerveau est capable de faire la distinction entre un rire poli et un rire spontané. Il réagit différemment à un rire faux ou forcé, en comparaison à un rire sincère (14:21). Pour finir, on réfléchit à la fameuse question de Pierre Desproges : est-ce qu’on peut rire de tout (19:27) ? Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Le rire dans tous ses éclats", du podcast "L'été comme jamais" sur France Inter L'épisode "À quoi sert le rire", de l'émission "Le Vortex" sur ARTE ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
23:51
October 02, 2021
Déménagement, se sentir bien chez soi
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Quel est l'impact du déménagement sur nous ? Quels sentiments, positifs ou négatifs, cette expérience provoque en nous ? La phrase à retenir : Une maison est créée grâce aux liens qui existent entre les personnes qui partagent cet espace, grâce aux objets qu’on transporte avec nous, grâce à tous les petits et les grands événements de la vie qui se passent entre les murs de la maison. Résumé de l'épisode : Qu'est-ce qui fait qu'on se sent bien chez soi ? C'est une question que je me pose en ce moment. Parce que, ça y est, j'ai déménagé la semaine dernière. C'est pour ça qu’aujourd’hui, j'ai eu envie qu'on réfléchisse ensemble à cette expérience si particulière. Au lien qui existe entre nous et la maison, l’endroit où on vit. En guise d'introduction, on parle de la maison idéale et du fait de trouver ses marques dans un nouvel espace. Dans l'épisode de cette semaine, la question qu'on se pose est la suivante : quel est l'impact du déménagement sur nous et quels sentiments, positifs ou négatifs, cette expérience provoque en nous (03:56) ? Dans un premier temps, on réfléchit à ce qui change vraiment quand on déménage. C'est aussi l'occasion de réfléchir aux liens entre notre bonheur et l'endroit où on habite (05:21). Puis, on cherche à comprendre ce qui fait qu’on se sent bien dans sa maison et ce qu'on peut faire pour se sentir mieux dans un nouvel espace (12:16). À partir de ça, on s'intéresse plus précisément à ce que la décoration apporte dans le fait de se sentir bien chez soi et au rôle des objets pour créer un environnement douillet (14:23). Pour finir, je vous parle rapidement d'un livre qui parle de notre rapport à l’espace domestique. Il s'agit d'un essai écrit par Mona Chollet et qui s'intitule "Chez soi: une odyssée de l'espace domestique" (19:27). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Déménager : pourquoi ça fait si mal d’aller vers son idéal ?", du podcast "Émotions" sur Apple Podcasts L'épisode "#82 - QDM de Poche - Le livre "Chez Soi" de Mona Chollet", du podcast "Quoi de Meuf" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
23:42
September 18, 2021
Histoire et vulgarisation, le partage des savoirs
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Comment la vulgarisation peut faciliter l’accès à la connaissance ? La phrase à retenir : Une langue porte une vision du monde Résumé de l'épisode : Le choix d'une langue pour écrire l'Histoire n'est pas anodin. Il peut influencer la manière dont on raconte, la manière dont on comprend un évènement. Si vous regardez un peu les infos en français, vous avez peut-être remarqué que les historiens et les historiennes prennent souvent la parole à la télé ou à la radio. Bref, en France, l’Histoire est présente dans les médias sous plein de formes différentes. Dans l'épisode de cette semaine, je vous invite à réfléchir à la vulgarisation, à partir de la question suivante : comment la vulgarisation peut faciliter l’accès à la connaissance (02:57) ? Tout d'abord, on s’intéresse à la place de l’Histoire dans les médias et à comment le travail des historiens évolue au fil du temps (03:49). Comme je vous le disais, elle est présente dans les médias à travers beaucoup de formats différents : de Nota Bene sur YouTube aux cours du Collège de France en podcast. Ensuite, on parle vulgarisation : ce que ça veut dire, ce qu'elle apporte et ses limites aussi (10:58). C'est en écoutant une interview avec le fondateur du média HugoDécrypte que j'ai eu envie d'approfondir ce sujet. Pour dire les choses simplement, la vulgarisation est un travail de traduction (14:52). Cet épisode se termine avec quelques pistes de réflexion pour essayer de comprendre comment la langue choisie pour écrire l’Histoire peut influencer notre vision des événements (17:59). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "La position de l'historien", du podcast "Programme B" sur Apple Podcasts L'épisode "La vulgarisation est-elle vulgaire ?", du podcast "Le débat de midi" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
23:23
September 04, 2021
Direction le Sud de la France... à Marseille
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Qu’est-ce qui fait de Marseille une ville attractive ? La phrase à retenir : “La Méditerranée, c’est comme un nid d'abeilles. Chacun apporte quelque chose et à la fin vous avez du bon miel.” Résumé de l'épisode : Dans l'épisode de cette semaine, on parle de la deuxième ville la plus peuplée de France, une destination très populaire pour les touristes cet été. Je vous emmène faire un petit tour dans le Sud-est de la France. Pas de vacances à l'horizon pour moi, puisque je me prépare à déménager un peu plus au Sud de Taïwan. Du coup, pour me changer les idées, j'ai eu envie de "voyager" en partant à la découverte de la ville de Marseille. La question qu'on se pose est la suivante : qu’est-ce qui fait de Marseille une ville attractive (02:48) ? Pour commencer, en m'inspirant d'un podcast que j'ai écouté il y a quelques jours, on part pour une petite virée. On explore quelques endroits emblématiques de Marseille pour comprendre pourquoi les gens viennent visiter cette ville (03:43). Au programme de la visite : le Vieux-Port, le Mucem, la Savonnerie du Midi et l'épicerie Exosud. Puis, on s’intéresse aux habitants de Marseille. On voit de plus en plus de jeunes créatifs venir s’installer dans la région. C’est intéressant de réfléchir à l’impact que ça peut avoir sur la ville (11:05). Une des premières choses auxquelles on pense, c’est la gentrification. Dans son roman "Cinq dans tes yeux", Hadrien Bels appelle ces nouveaux arrivants les "venants". Il raconte Marseille, ses vieux quartiers, ses nouveaux bobos (14:52). Enfin, on termine avec quelques mots sur le parler marseillais (17:54). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Marseille", du podcast "Une virée à deux" sur Apple Podcasts L'épisode "#47 - Médéric Gasquet Cyrus - Le parler marseillais", du podcast "Cité Radieuse" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
23:30
August 21, 2021
Réseaux sociaux : quel impact sur nos relations ?
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute (Si vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger après quelques minutes, pensez à vérifier vos spams !) Vous pouvez également rejoindre la communauté d'auditeur.ices de Passerelles et soutenir ce projet sur www.patreon.com/passerelles ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je suis aussi sur Instagram : @frenchdiaries Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- La question du jour : Quel est l’impact des smartphones et des réseaux sociaux dans nos vies, sur nos relations aux autres et à nous-même ? La phrase à retenir : À travers nos smartphones, sur les réseaux sociaux, une nouvelle forme d’espace public s’est créée. Une nouvelle forme de lien social s’invente. Réfléchir à la place que les smartphones et les réseaux sociaux occupent dans nos vies, c’est réfléchir à comment on crée du lien avec les autres dans ces espaces. Résumé de l'épisode : Le smartphone occupe une place de plus en plus importante dans nos vies. Est-ce qu’il nous relie au monde entier ou nous isole ? Je me souviens que j'ai acheté mon premier smartphone il y a sept ou huit ans, quand je suis venue à Taïwan pour la première fois. Je l'utilisais pour communiquer avec ma famille, prendre des photos, les partager sur Instagram. Dans ce sens, il me relie aux autres, et en même temps, je trouve que c’est important d’avoir un regard critique sur la manière dont on utilise cet outil, sur le fait qu’on a souvent le sentiment de ne plus pouvoir s’en passer. Dans l’épisode d’aujourd’hui, on réfléchit à la question suivante : quel est l’impact des smartphones et des réseaux sociaux dans nos vies, sur nos relations aux autres et à nous-même (02:45) ? D'abord, on prend le temps d’analyser les effets du smartphone sur nos relations (03:38). Puis, on explore quelques pistes de réflexion pour trouver un meilleur équilibre quand on se sent un peu trop accro aux réseaux sociaux (10:41). Il s'agit, par exemple, de donner du sens au temps passé sur ces plateformes (14:44). Pour finir, on réfléchit à l’idée de communauté, et à ce que les espaces d’échange en ligne peuvent nous apporter (17:10). Dans cette partie, je vous parle du lancement de la communauté PASSERELLES. C'est un espace en ligne né d’une envie de construire une communauté active et bienveillante, au-delà du podcast. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Qu'est-ce que les réseaux sociaux ont changé dans nos rapports aux autres", du podcast "Moteur de recherche" sur Radio Canada L'épisode "Comment dresser son smartphone", du podcast "Vivons heureux avant la fin du monde" sur ARTE Radio ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:35
August 07, 2021
Ces chansons qui marquent nos étés et nos vies
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute : http://eepurl.com/hDlUl1 (Si, après quelques minutes, vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger, pensez à vérifier vos spams ! Vous pouvez m'ajouter à votre liste de contact ou signaler l'email comme non-spam pour ne pas manquer les prochaines newsletters) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Comment expliquer l’importance de certaines chansons, celles qui nous accompagnent tout au long de la vie ? La phrase à retenir : L’attachement qu’on a pour certaines chansons s’explique par les souvenirs, par les émotions qu’elles suscitent en nous. La musique qu’on aime raconte quelque chose de notre histoire. Résumé de l'épisode : Cette semaine, on prend comme point de départ un thème de saison : l'été. On parle surtout de chansons. Elles ont le pouvoir de nous transporter ailleurs et de réveiller les souvenirs cachés dans notre mémoire. Au moment où j’enregistre cet épisode, on approche de la fin du mois de juillet. C'est l'occasion pour moi de décrire l'été à Taïwan, la saison des typhons. Ces jours-ci, je lis et j’écoute plein de choses au sujet de l’été pour m'inspirer dans la préparation du premier numéro de ma newsletter. Pour faire le lien avec ça, dans cet épisode, on parle de la musique qu’on écoute en été, et du rôle qu’elle joue dans nos vies en général. La question qu'on se pose est la suivante : comment expliquer l’importance de certaines chansons, celles qui nous accompagnent tout au long de la vie (02:57) ? Pour commencer, on s'intéresse à un concept, le tube de l’été, une chanson souvent légère, idéale pour danser et se remémorer la période estivale (03:48). Ce qui fait le succès d’un tube de l’été, c’est qu’on va l’acheter en automne et continuer à l’écouter. Dans un deuxième temps, on essaye de comprendre notre attachement à certaines chansons (10:51). Il faut savoir que la musique ne réveille pas uniquement notre mémoire cognitive, elle réveille aussi notre mémoire émotionnelle (13:58). Je vous parle enfin d'une chanson importante pour moi : "Ma sœur" de Clara Luciani (17:26). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Les cinq sens (3/5) : comme si notre coeur battait dans nos oreilles", du podcast "Émotions" sur Apple Podcasts L'épisode "Ces chansons qui accompagnent nos vies", du podcast "Grand bien vous fasse" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:55
July 24, 2021
Procrastination, pas qu'une question de paresse
Abonnez-vous à la newsletter pour cultiver votre curiosité, échanger avec moi et recevoir un petit guide qui vous accompagnera dans votre pratique de l'écoute : http://eepurl.com/hDlUl1 (Si, après quelques minutes, vous ne recevez pas l'email avec votre guide à télécharger, pensez à vérifier vos spams ! Vous pouvez m'ajouter à votre liste de contact ou signaler l'email comme non-spam pour ne pas manquer les prochaines newsletters) ---- Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Comment expliquer notre tendance à procrastiner ? La phrase à retenir : Réfléchir à la procrastination, c’est aussi se poser des questions sur l’injonction à la productivité. […] On ne peut pas puiser de l'eau dans un puits vide. Résumé de l'épisode : Celles et ceux qui écoutent le podcast régulièrement s’en souviendront peut-être, j’avais dit dans un épisode précédent que je voulais lancer une newsletter. C'est chose faite ! Vous pouvez vous abonner en cliquant sur ci-dessus. Vous recevrez un message de ma part. Une petite surprise vous y attend. Je vous en dis plus à la fin de l'épisode. Le sujet qui nous intéresse cette semaine est la procrastination. Derrière ce mot se cache une tendance à remettre les choses au lendemain. Il se cache aussi des émotions. Comment expliquer notre tendance à procrastiner ? Cette question est le point de départ de notre réflexion (02:52). Pour commencer, on définit la procrastination. Dans cette partie, on se demande également si les procrastinateurs sont des paresseux et si la procrastination est un phénomène récent (03:41). Dans un deuxième temps, on cherche à comprendre cette tendance, c'est-à-dire ce qui nous pousse à procrastiner. C’est souvent la conséquence directe d’une ou de plusieurs pensées ou émotions (11:41). Comprendre les différents types de procrastination, c’est donc comprendre leur source (13:49). Enfin, la troisième et dernière partie est une invitation à réfléchir à votre rapport à la procrastination. Je vous parle un peu du mien. C'est l'occasion de réfléchir au perfectionnisme et à l'injonction à la productivité (17:29). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "(053) La Procrastination", du podcast "Change ma vie : Outils pour l'esprit" sur Apple Podcasts L'épisode "La procrastination : on verra ça demain", du podcast "L'été comme jamais" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:35
July 10, 2021
Réinventer la ville, la place des femmes dans l'espace public
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Les hommes et les femmes ont-ils le même rapport à la ville, aux espaces publics ? Et comment les femmes occupent-elles cet espace ? La phrase à retenir : Pour arriver à une ville où on se sent bien, où chacun.e a sa place, il y a un travail à faire avec les habitants et les habitantes pour changer les choses. Les collectivités locales, les architectes, les urbanistes ne devraient pas penser la ville pour les personnes, mais avec les personnes qui vivent dans ces espaces-là, avec celles et ceux qui les traversent. Résumé de l'épisode : Cela fait 6 mois que "Passerelles" existe ! Avant d'entrer dans le vif du sujet, je prends quelques minutes pour faire le bilan et pour partager avec vous mes réflexions sur les évolutions du podcast cet été. Je pense changer un peu le rythme de publication et le format. Si je ralentis, c’est surtout pour prendre le temps de créer des ressources et une communauté qui vont vous accompagner dans votre écoute. Sans transition, la question qu'on se pose aujourd'hui est la suivante : comment les femmes occupent-elles l'espace public ? Les hommes et les femmes ont-ils le même rapport avec la ville (02:39) ? Tout d'abord, on se demande s’il existe un modèle de ville idéale, une ville dans laquelle on se sent toutes et tous bien. Si LA ville idéale n'existe pas, il est important que les habitant.e.s participent au développement d'une ville où chacun.e a sa place dans l'espace public (03:40). Ensuite, on se balade dans nos villes, pour prendre conscience de la manière dont les hommes et les femmes occupent l'espace différemment (11:04). On s'appuie sur des chiffres, avec l'exemple concret des espaces de loisirs comme les terrains de sport et les skate-parks pour confronter nos perceptions à la réalité (13:17). L'épisode se termine avec quelques réflexions sur la ville et la mixité dans l’espace public. Une réflexion qui commence dès le plus jeune âge, dans la cour d’école (17:03). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Des villes viriles", du podcast "Les couilles sur la table" sur Apple Podcasts Le documentaire "Sexisme : la ville est-elle faite pour les femmes ?", sur la chaîne YouTube "Le Monde Événements" L'épisode "La ville est-elle sexiste", du podcast "Grand bien vous fasse" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:28
June 26, 2021
Parlez-vous émoji ?
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Est-ce que les émojis enrichissent ou appauvrissent la langue ? La phrase à retenir : Si les émojis changent notre manière d’écrire, en particulier en ligne, ils ne sont pas en compétition avec le texte, avec la langue écrite. Ils viennent plutôt ajouter quelque chose et fabriquer du sens à l’écrit. De la même manière que les gestes, les mimiques, c’est-à-dire les expressions du visage, ils font partie des outils de la communication. Résumé de l'épisode : Cette semaine, je vous invite à réfléchir à la place et au rôle des émojis dans notre langage. Ce sont ces petites images qu’on utilise de plus en plus dans nos SMS et nos emails parfois, dans nos messages électroniques et sur les réseaux sociaux. Du visage souriant au cœur rouge, ils sont devenus un moyen d’exprimer plus facilement nos émotions à l’écrit. En fait, quand on s’intéresse aux émojis, on s’intéresse à nos manières de communiquer et d’avoir des conversations. La question qu'on se pose cette semaine est la suivante : est-ce que les émojis enrichissent ou appauvrissent la langue ? (02:49). Pour commencer, on s’intéresse à ce qu’ils apportent à la langue. S'ils existent, c'est qu'ils répondent à un besoin. Ce qu’on peut observer, en tout cas, c’est qu’il y a une vraie démocratisation de leur utilisation (03:53). Puis, on s’interroge sur la place des émojis. En effet, on les associe généralement avec nos échanges informels. On peut se demander s’ils ont également leur place dans le monde du travail (10:36). C'est l'occasion de parler du langage commun au travail, un concept qui vient casser un peu les relations de pouvoir au bureau, tout du moins symboliquement (13:31). Et pour finir, on dit parfois qu’avec les émojis, on a trouvé un langage universel, mais on va voir que les choses ne sont pas si simples que ça (16:43). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Emoji a dit ¯\(ツ)/¯", du podcast "Programme B" sur Apple Podcasts L'épisode "Émojis au travail : mode d'emploi", du podcast "Travail (en cours)" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:19
June 19, 2021
Elena Ferrante, la romancière à succès qui voulait rester anonyme
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Pourquoi chercher à dévoiler l'identité d’Elena Ferrante ? La phrase à retenir : Issa Makhlouf, écrivain et poète libanais, sur les différentes traductions de ses textes : "C'est magnifique de voir un seul texte en plusieurs langues. C'est un texte qui voyage d'une langue à l'autre. C'est comme un oiseau qui saute d'une branche à l'autre. En même temps, le texte original est comme le tronc de l'arbre et chaque livre est une branche dans ce même arbre." Résumé de l'épisode : Récemment, j'ai lu "L'amie prodigieuse", le premier tome d'une saga écrite par l'autrice italienne Elena Ferrante. Qui est Elena Ferrante ? On ne le sait pas vraiment, parce qu'elle a fait le choix d'écrire sous un pseudonyme. Pour planter le décor, dans ce roman, on se trouve plongés dans un quartier pauvre de Naples, dans les années 50. On suit l'histoire de deux petites filles, Elena et Lila. Au-delà du succès de cette saga, il y a tout un mystère autour de la vraie identité de l'autrice. Dans l'épisode de cette semaine, on réfléchit à la question suivante : pourquoi chercher à dévoiler l'identité d'Elena Ferrante ? (02:29). Tout d'abord, on revient sur les principaux thèmes qui sont abordés dans "L'amie prodigieuse" et sur les raisons du succès de cette saga (03:29). Ensuite, on s'arrête un peu sur le personnage d'Elena Ferrante. Avec le succès de ses livres, la curiosité et un certain mystère entourent cette autrice italienne. Et ce même mystère nourrit sa renommée et sa réputation (10:12). Alors que certains cherchent coûte que coûte à la démasquer, on s'intéresse aux raisons qui la poussent à rester dans l'ombre, au choix de l'anonymat comme engagement (13:15). Enfin, l'épisode se termine avec quelques réflexions sur la lecture et la traduction. C'est l'occasion de s'interroger sur les enjeux de la traduction dans le rayonnement d'un livre à l'international (16:52). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode 1 "L'auteur idéal" du récit documentaire "L'énigme Ferrante : en quête d'auteur", dans le podcast "Une histoire particulière" sur France Culture L'épisode "Faut-il dévoiler l'identité des auteurs anonymes ?", du podcast "Débat du jour" sur RFI ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:19
June 12, 2021
Bonnes ou mauvaises, ce que les habitudes nous apportent
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Pourquoi nos habitudes sont-elles si importantes pour nous ? La phrase à retenir : Si les nouvelles habitudes viennent parfois avec un sentiment d’inconfort, elles nous aident aussi à nous structurer. [...] C’est essentiel de réfléchir à l’inconfort qui accompagne une nouvelle habitude. Ça permet de se rendre compte que son expérience personnelle est normale, et surtout de créer un lien avec celles et ceux qui traversent les mêmes situations d’inconfort. Résumé de l'épisode : Lorsque j’observe mes semaines, elles sont très souvent rythmées par des activités qui se répètent d’une semaine à l’autre. En français, pour désigner cela, on parle du train-train quotidien. Les habitudes peuvent avoir un côté très rassurant. C’est grâce à leur régularité qu’elles prennent toute leur importance dans nos vies. Et si parfois, les nouvelles habitudes viennent avec un sentiment d’inconfort, elles nous aident aussi à nous structurer. Dans l’épisode de cette semaine, on se demande pourquoi nos habitudes sont si importantes pour nous ? (02:32) Dans un premier temps, on s'interroge sur le sentiment d'inconfort qu’on peut ressentir quand on adopte une nouvelle habitude. C'est l'occasion de prendre un peu de recul pour essayer de comprendre cette réaction initiale (03:36). Pour faire ça, on part d'un exemple concret, mon habitude de me lever à 6h. Ensuite, on réfléchit, plus généralement, à ce que les habitudes nous apportent dans la vie quotidienne (10:32). L'habitude reste un repère dans la vie quotidienne. Si c’est une bonne chose d’avoir ses petites habitudes quotidiennes, il est également important de garder de la place pour l’imprévu dans sa vie (14:09). On termine cet épisode avec quelques réflexions sur les habitudes, les routines de la vie quotidienne qu’on voudrait garder et celles qu’on aimerait laisser derrière nous cette année (17:15). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : "Bookmakers" est un podcast d'ARTE Radio qui écoute les écrivain.e.s détailler leurs secrets d’écriture. C'est en écoutant Alice Zeniter parler de ses habitudes que j'ai eu envie de vous parler de ce sujet cette semaine. C'est pour cette raison que je l'inclus ici. Les épisodes sur "Alice Zeniter", du podcast "Bookmakers" sur Apple Podcasts L'épisode "L'habitude, une amie qui vous veut du bien ?", du podcast "Grand bien vous fasse" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:18
June 05, 2021
Sortir de la cabane 🏠 de nouvelles manières de se réunir
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Comment faire face aux sentiments contradictoires à la sortie du confinement ? Comment trouver un nouvel équilibre et réinventer les manières de se rassembler aujourd’hui ? La phrase à retenir : Si les conversations sur les manières de se réunir sont utiles, c’est parce qu’elles nous permettent d’être à l’écoute de nos besoins, mais aussi des besoins des autres en cette période de transition. Pour trouver du sens, il ne faut pas perdre de vue pourquoi on se réunit. Une rencontre enrichissante est une rencontre qui répond à un besoin réel et spécifique. Résumé de l'épisode : Un des sujets qui a fait les gros titres des journaux en France la semaine dernière, c’est la réouverture des terrasses pour les bars et les restaurants, en plus des musées et des cinémas. On est en train de traverser une période de transition. En fonction de l’endroit où vous vivez, vous commencez peut-être à entrevoir la fin de l’épidémie. S’il y a encore des incertitudes, petit à petit, on peut se rassembler à nouveau. Et c’est le moment de réapprendre à être ensemble. Dans cet épisode, on se demande comment faire face à ces sentiments contradictoires ? Mais aussi, comment trouver un nouvel équilibre et réinventer les manières dont on se rassemble aujourd’hui ? (02:25). Tout d'abord, je décris en deux mots sur la situation actuelle à Taïwan. Dans cette partie, on s’intéresse au syndrome de la cabane. Un syndrome qui se manifeste par un sentiment d’angoisse à l’idée de revenir au mode de vie d’avant le confinement (03:37). Dans un deuxième temps, on évoque les manières de réinventer les façons de se rassembler, en intégrant ce qu’on a appris ces derniers mois (10:18). On souligne également l’importance de mettre des mots sur nos sentiments contradictoires pour se rassembler sereinement (13:12). Pour finir, impossible de parler de rassemblement sans revenir sur ce que représentent les terrasses dans le quotidien de beaucoup de Français (16:59). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Priya Parker (2018). "The Art of Gathering: How We Meet and Why It Matters". Riverhead Books. L'épisode "Émotions déconfinées : le syndrome de la cabane", du podcast "Émotions" sur Apple Podcasts L'épisode "La semaine qu'on attend tous : enfin le retour du lien social ?", du podcast "Le Téléphone sonne" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
22:13
May 29, 2021
Pénélope Bagieu et ses "Culottées", la bande dessinée engagée
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Comment, à travers son art, un auteur ou une autrice engagée peut contribuer à des changements concrets dans la société ? La phrase à retenir : “Culottées” est juste un exemple qui montre bien que les bandes dessinées peuvent non seulement vous aider à progresser en français, mais aussi à construire une réflexion critique autour de différents sujets de société. Résumé de l'épisode : “Rock star ou femme à barbe, athlète ou chamane, exploratrice ou travailleuse sociale, les Culottées ont tracé leur voie. Trente portraits de femmes qui ont lutté contre vents et marées pour faire ce qu'elles avaient à faire.” C’est comme ça que le thème des "Culottées" est résumé dans l’édition intégrale qui réunit en un seul volume les tomes 1 et 2 de cette bande dessinée résolument féministe. Cette semaine, la question qui nous occupe est la suivante : comment, à travers son art, un auteur ou une autrice engagée peut contribuer à des changements concrets dans la société ? (02:02). Pour commencer, on s'intéresse à l’histoire de cette BD et au contexte dans lequel Pénélope Bagieu s’est lancée dans ce projet (03:29). Le point commun de toutes les femmes qu'elle nous fait découvrir, c’est qu’elles ont eu un destin qui nous touche et qui peut nous inspirer (08:26). Puis, on s'interroge sur la démarche militante de Pénélope Bagieu (10:07). On va aussi voir en quoi la BD est un support particulièrement efficace pour faire passer un message. Il s'agit en effet d'un art populaire, qui est là pour raconter des histoires, à des gens qui ont n'importe quel âge. Enfin, lire est un moyen fantastique d’élargir votre vocabulaire. Cet épisode se termine donc avec quelques réflexions sur ce que la lecture de bandes dessinées ou de romans graphiques peut vous apporter dans l'apprentissage (16:13). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "7 - Pénélope Bagieu", du podcast "La Poudre" sur Apple Podcasts L'épisode "Le mythe de Pénélope Bagieu", du podcast "L'Heure bleue" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
21:09
May 22, 2021
Une société obsédée par les notes ⭐️ évaluer ses progrès autrement
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Pourquoi est-ce qu’on s’est mis à tout noter ? La phrase à retenir : La part de subjectivité dans la notation est immense. Et puis, ça laisse de côté tout ce qui fait la complexité des personnes, le chemin qu’elles ont parcouru pendant leur apprentissage. Ça me semble beaucoup plus naturel de réfléchir en d’autres termes, d’insister sur les choses qu’on maîtrise déjà, et celles qu'on peut améliorer. Résumé de l'épisode : Même si on porte déjà un regard critique sur le système de notation à l’école, en France et partout dans le monde, les notes sont présentes dans tous les domaines de la vie quotidienne. Avant de se décider, c’est devenu un réflexe d’aller sur Internet et de consulter les notes et les avis sur un service ou sur un produit qui nous intéresse. Mais, est-ce que vous vous êtes déjà demandé qu’est-ce qu’on note ? Dans cet épisode, la question qu’on va se poser, c’est la suivante : pourquoi est-ce qu’on s’est mis à tout noter ? (01:58). Dans un premier temps, on revient sur les origines de notre obsession des notes. L’idée du système de notation ne date pas d’hier et on observe qu'il ne se limite plus au contexte scolaire, loin de là (03:19). Au delà-de son utilisation dans le monde du marketing, on s’arrête aussi sur le côté psychologique des notes et des évaluations. L’envie d'évaluer et d'être évalué est liée, entre autres, à un besoin de se comparer aux autres (07:52). Ensuite, on analyse l’impact des notes. Quand on se met à noter des personnes et leurs performances, il faut s’interroger sur les dérives de la notation (09:30). Pour finir, on explore quelques pistes de réflexion sur la possibilité d’évaluer autrement. Dans l'apprentissage du français, et dans n’importe quelle activité, il existe d’autres moyens de mettre en lumière ses progrès (15:28). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Tous évalués : sous le joug des étoiles ⭐️", du podcast "Les Pieds sur terre" sur Apple Podcasts L'épisode "L'obsession de la notation", du podcast "Grand bien vous fasse" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
20:31
May 15, 2021
Cuisine française, les raisons de son succès
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Pourquoi et comment la gastronomie française s’est imposée comme une référence dans ce domaine ? Cuisiner au quotidien, est-ce un plaisir ou un devoir pour vous ? La phrase à retenir : Avec la cuisine, comme avec les langues étrangères, on progresse en se confrontant à l'échec. Il ne faut pas avoir peur de se lancer, d’apprendre, et de recommencer même quand on rate quelque chose la première fois. Résumé de l'épisode : Pour définir la gastronomie de manière simple, il s'agit de l’art de faire de la bonne cuisine, mais aussi l’ensemble des règles qui conditionnent l'art de bien manger, avec un soin tout particulier pour les produits utilisés. La gastronomie française bénéficie d'une certaine aura dans le monde. Cette semaine, la question qu'on se pose est la suivante : pourquoi et comment la gastronomie française s’est imposée comme une référence dans ce domaine (01:57) ? Pour commencer, on parle de la place de la cuisine dans la vie quotidienne (03:17). Dans la vie, je cuisine très rarement. C'est plutôt mon mari qui s'en occupe. Dans cette première partie, je partage quelques réflexions avec vous sur mon envie de changer cela. Je mentionne aussi des conseils si, comme moi, vous êtes débutant.e derrière les fourneaux (07:56). Puis, on cherche à comprendre d’où vient le prestige qui est souvent associé à la gastronomie française (09:46). Ce serait un peu réducteur de penser que sa place repose principalement sur la qualité et la grande diversité des produits. On s'intéresse notamment à l'utilisation de la gastronomie comme un "soft power" de la diplomatie française. L'épisode se termine enfin avec un petit voyage culinaire, dans ma région d’origine, le Pays Basque (16:01). C'est l'occasion de peut-être vous faire découvrir un dessert typique de cette région : le gâteau basque. Bonne écoute ! Pour aller plus loin : La recette complète du gâteau basque, dans l'émission "Les Carnets de Julie" sur YouTube L'épisode "#104 - Cuisine française : la meilleure du monde, vraiment ?", du podcast "Bouffons" sur Apple Podcasts L'épisode "Pourquoi devrait-on aimer cuisiner ?", du podcast "Manger" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
21:23
May 08, 2021
Donner un sens au voyage, au bout du monde ou au coin de la rue
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Pourquoi voyage-t-on ? Qu’est-ce qui nous pousse à partir en voyage dans un pays ou dans une ville donnée ? La phrase à retenir : "Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux." (Marcel Proust) Résumé de l'épisode : Voyager, c’est quelque chose qui éveille plein d’émotions en nous, qui peuvent être positives, mais aussi négatives parfois. Comme je l'ai mentionné à plusieurs reprises dans ce podcast, je vis à Taïwan. Une des expériences qui a le plus chamboulé ma vie reste le tout premier voyage que j'ai fait dans ce pays, il y a 7 ans (01:13). Dans l'épisode de cette semaine, je vous invite à réfléchir à la question suivante : pourquoi vous voyagez ? Voyager, c’est une chance de pouvoir faire l’expérience du dépaysement, de l’inconnu et de la découverte. Pour remettre le sujet du voyage en contexte, on réfléchit aux différentes raisons qui nous pousse à vouloir voyager (03:21). Quand on lit des récits de voyage, on se rend compte que, peu importe l’époque, on voyage pour des raisons similaires aujourd’hui. Dans cette première partie, on observe également les émotions liées à chaque étape d'un voyage. Ensuite, on parle de ce qui donne du sens à nos voyages (09:42). Je vois un parallèle intéressant à faire entre l'apprentissage et le voyage. Dans l'un comme dans l'autre. Dans un cas comme dans l'autre, comprendre le pourquoi du voyage, autrement comprendre notre but et garder ça à l’esprit peut rendre cette expérience plus épanouissante (12:15). Enfin, en quelques mots, on s'intéresse aux “leçons” apprises pendant nos voyages. Le but ici est de chercher à garder un état d'esprit de voyageur dans la vie quotidienne (15:48). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Nos émotions en voyage", du podcast "Émotions" sur Apple Podcasts L'épisode "À quoi bon voyager ?", du podcast "Grand bien vous fasse" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
20:29
May 01, 2021
Quand Circé raconte son Odyssée : le pouvoir de la narration et de l'empathie
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Comment notre vision d’un personnage change en fonction de l’auteur ou l’autrice qui raconte l’histoire ? La phrase à retenir : "Voilà ce que signifiait l'exil : personne n'allait venir. Personne ne viendrait jamais. Bien qu'il y ait de la peur dans ce constat, après ma longue nuit de terreur elle me sembla légère et sans conséquence. J'avais éliminé l'essentiel de ma lâcheté en transpirant un bon coup. Une étincelle joyeuse l'avait remplacée. Je ne serais plus un oiseau en cage, trop borné pour s'envoler alors même que les portes sont ouvertes. Je m'enfonçais dans ces bois, et ma vie commença." (Circé, Madeline Miller, Pocket, 2019) Résumé de l'épisode : Si vous avez étudié "L'Odyssée" d'Homère au collège ou au lycée, quels souvenirs gardez-vous de cette histoire épique ? L'année dernière, je me suis replongée dans la mythologie grecque, grâce à la lecture du roman de Madeline Miller, "Circé" (01:08). Dans L’Odyssée, les informations qu’on retient au sujet de Circé, c’est qu’elle est une sorcière, et aussi le fait qu’elle transforme l’équipe d’Ulysse en cochons. À part ça, on sait pas grand chose de plus à son sujet. Chez Madeline Miller, le personnage de Circé gagne vraiment en profondeur (05:17). L'autrice part du mythe original et elle en fait une histoire d’empouvoirement et de courage, en complète résonance avec l'époque actuelle. Tout ça doit nous faire réfléchir à la manière dont Circé est présentée, et à comment notre perception de ce personnage va changer, en fonction de qui raconte l’histoire. Dans un deuxième temps, je partage avec vous quelques éléments que j'apprécie particulièrement dans ce roman (10:12). Je pense notamment à la manière dont Circé dépasse sa solitude et fait l’expérience d’une renaissance, lors de son exil sur l'île d'Ééa. Dans cette partie, je vous lis aussi un court extrait du roman, qui illustre bien un des messages forts de cette histoire : l'acceptation de soi (13:57). Pour finir, on prend quelques minutes pour définir l'empathie, une des caractéristiques fondamentales du personnage de Circé, selon Madeline Miller (16:48). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Le documentaire d'ARTE, "Les Grands Mythes - L'Odyssée : Circé, la magicienne" (sur YouTube) Sylvia Whitman : "Une femme qui a une puissance, ça fait peur aux autres", dans le podcast "Le Book Club" sur Apple Podcasts En anglais, Madeline Miller on Circe, dans le podcast de la librairie parisienne "Shakespeare and Company" sur Apple Podcasts ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
21:14
April 24, 2021
À la recherche de l’équilibre entre temps libre et temps de travail
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Est-ce que vous avez déjà eu cette impression de courir sans cesse après le temps ? Avez-vous parfois le sentiment de manquer de temps libre ? La phrase à retenir : Les limites entre le temps de travail et le temps libre seront de plus en plus amenées à se confondre dans le futur. Le défi sera de ne pas laisser l'un complètement empiéter sur l'autre. Une idée importante à retenir est de ne pas constamment chercher à rentabiliser le temps libre, afin d’éviter qu’il devienne un nouveau temps de contrainte. Résumé de l'épisode : Est-ce que vous avez déjà eu cette impression que le temps vous file entre les doigts ? Nos journées sont remplies d’activités diverses et variées et on a parfois le sentiment de manquer de temps libre. Dans l’épisode de cette semaine, on interroge notre perception du temps (01:26). Il s'agit de réfléchir au temps libre et à la ligne qui le sépare du temps de travail, une ligne qui tend à devenir floue. Mais, pour commencer, on se demande comment définir le temps libre (03:08). Il se distingue du temps contraint, c'est-à-dire celui où on a des obligations. Cette première partie est aussi l'occasion de réfléchir à la manière dont on occupe son temps libre. Ensuite, on entre dans le cœur du sujet de cette semaine : la façon dont on perçoit le temps. Le sentiment que l'on a de moins en moins de temps libre est-il justifié ? On se rend compte que ce n'est pas forcément le cas en observant quelques chiffres concrets, issus des travaux du sociologue Jean Viard (08:55). À l’évidence, notre perception est subjective et il y a un vrai paradoxe entre notre impression de trop travailler, de travailler plus et la réalité du temps libre. Dans cette partie, on cherche à trouver quelques explications à ce paradoxe. Deux pistes se dessinent : la multiplication de nos activités de temps libre et l'entrée dans la période du numérique (12:36). Enfin, on termine avec quelques mots sur l'injonction à la productivité (15:57). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Où est passé le temps libre ?, dans le podcast "Travail (en cours)" sur Apple Podcasts L'article "Nous avons tué nos week-ends", publié sur Slate "Le temps de l'injonction à la productivité est terminé", dans la newsletter Les Glorieuses ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
21:05
April 17, 2021
Pourquoi vous aimez la langue française ?
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Pourquoi est-ce que vous avez commencé à apprendre le français ? Quelles sont les raisons qui vous poussent à continuer dans votre apprentissage ? La phrase à retenir : “La [maîtrise de la] langue n'est pas un préalable au fait d'avoir des activités. Ce n'est pas une condition au fait d’interagir dans la société. C'est en étant intégré dans la vie citoyenne, la vie sociale et professionnelle qu'on pratique, qu'on apprend la langue.” Résumé de l'épisode : Dans l'épisode de cette semaine, on part d'une question qu’on vous a déjà posée très souvent j’imagine : pour quelles raisons avez-vous commencé à apprendre le français (01:03) ? Mais ce qui m'intéresse davantage, c'est ce qui pousse à continuer d'apprendre, une fois qu’on a atteint un objectif qu’on s’était fixé : être à l'aise dans la plupart des situations, concrétiser un projet, passer un examen. Pour essayer de trouver quelques réponses, on commence par se demander ce qu'on aime dans la langue française (03:02). C'est l'occasion de célébrer l'amour des langues françaises, au pluriel, et de valoriser la richesse du français parlé au-delà des frontières de l'Hexagone. Si votre objectif est de passer du temps en France et de parler français le mieux possible, ça vaut le coup de réfléchir à ce que "maîtriser" une langue signifie. C'est ce dont on parle dans la deuxième partie de cet épisode (08:11). On explore ensemble ce qu'est le FLI (français langue d'intégration) et je partage avec vous mes interrogations sur le rôle de la langue pour s'insérer dans une société, surtout en tant qu'adulte (10:35). Finalement, on prend quelques minutes pour se pencher sur les liens entre l’apprentissage des langues étrangères et l’enrichissement culturel que cela nous apporte (14:28). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : La langue française, modèle d'intégration ?, dans le podcast "Parler comme jamais" sur Apple Podcasts Pourquoi aimez-vous la langue française ?, dans l'émission "Grand bien vous fasse !" sur France Inter ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
20:11
April 10, 2021
#2 Modes de consommation & fast-fashion 🌱 avec le podcast "Vivons heureux avant la fin du monde"
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Est-ce qu'on peut s'habiller sans polluer ? La phrase à retenir : L’espoir se trouve peut-être dans le moment où nos recherches personnelles de sens se rencontrent, dans une action collective. Résumé de l'épisode : Dans ce nouvel épisode de la série "Journal d'écoute", je vous accompagne dans un exercice de compréhension avec le podcast "Vivons heureux avant la fin du monde", présenté par Delphine Saltel. C'est l’occasion de vous présenter une nouvelle ressource en français authentique et de rentrer plus en profondeur dans la compréhension (01:11). Aujourd'hui, on s'intéresse à la fast-fashion et on se demande s'il est possible de s'habiller sans polluer. Pour commencer, je décris le concept de ce podcast qui mélange les paroles d’experts, les histoires individuelles et les expériences collectives (03:07). Ensuite, j'évoque quelques passages particulièrement marquants afin de vous donner des pistes de compréhension avant l'écoute (07:24). C'est l'occasion de faire une digression sur le fait de trouver sa voix dans l'apprentissage du français (14:09). Dans cette deuxième partie, on définit ce qu'est la fast-fashion, ce qui pose problème dans ce modèle et on évoque une alternative possible. L'épisode se termine avec quelques réflexions sur le rôle du cerveau dans les réflexes qui nous poussent à acheter toujours plus (15:11). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Le podcast Vivons heureux avant la fin du monde, "Fast-fashion ou coton bio, peut-on s’habiller sans polluer". Retrouvez l'épisode sur Spotify Je ne le répéterai jamais assez : soyez curieux·euses et posez-vous des questions !!! La théorie de Sébastien Bohler sur le rôle du striatum (ou cerveau reptilien) dans les réflexes qui nous poussent à la consommation excessive est à nuancer. Elle ne repose pas réellement sur des fondements scientifiques. Pour avoir une vision plus globale de ce sujet, je vous recommande vivement d'écouter l'épisode du podcast Superfail intitulé "Pourquoi le cerveau reptilien n'existe pas" (sur France Culture) ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
21:10
April 03, 2021
La curiosité, une clé pour l'apprentissage
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Quelles sont vos valeurs essentielles ? Est-ce que la curiosité est innée ou acquise ? La phrase à retenir : "Premièrement, en étant curieux, on s’ouvre à la valeur potentielle des choses qui, autrement, nous échapperaient - c'est le domaine de la beauté. Deuxièmement, on devient plus conscients de la valeur potentielle des choses qu’on possède déjà - on ressent de la gratitude et du contentement. Troisièmement, on peut relever les défis auxquels on est confrontés avec une plus grande souplesse, moins coincés dans nos façons habituelles de voir le monde. Ensemble, ces trois avantages de la curiosité constituent une ressource intérieure dans laquelle on peut puiser pour explorer et s’engager dans ce qui compte vraiment." (Sam Wren-Lewis, dans The Happiness Problem: Expecting Better in an Uncertain World, publié en 2019) Résumé de l'épisode : Le sujet qui nous intéresse cette semaine, c'est la curiosité. Pour moi, elle fait partie des valeurs essentielles dans la vie. Être curieux, être curieuse est un élément moteur de l'apprentissage. C'est d'ailleurs une qualité que j'observe chez beaucoup de mes élèves. La question qu'on peut se poser est la suivante : est-ce que la curiosité est innée ou acquise ? Autrement dit, est-ce qu’on est curieux dès la naissance ou est-ce que c’est quelque chose qui s’apprend ? (01:02). Pour apporter quelques éléments de réponse, on revient sur les origines du mot "curiosité" et on observe la manière dont elle se manifeste dans l'enfance (03:48). L'environnement dans lequel les enfants grandissent joue également un rôle majeur sur la place accordée à la curiosité. Cela explique peut-être pourquoi certaines personnes sont plus curieuses que les autres à l'âge adulte. Dans un deuxième temps, on s'interroge sur les bienfaits de la curiosité (07:43). C'est l'occasion de parler des aspects positifs et négatifs liés à la curiosité. Après tout, on entend souvent dire que "la curiosité est un vilain défaut". Être curieux, c’est développer sa pensée personnelle, en se posant des questions, en restant ouvert aux heureux hasards et en faisant des choix (12:24). Pour finir, on explore plusieurs approches possibles pour éveiller sa curiosité, dans la vie en général et dans l'apprentissage des langues en particulier (14:41). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : Les bienfaits de la curiosité chez les adultes et les enfants, dans l'émission "Grand bien vous fasse !" sur France Inter Comment innover dans un monde qui s’accélère ? avec Cécile Poignant, dans le podcast "Vlan" sur Spotify ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
20:16
March 27, 2021
Identité(s), c'est quoi être Français.e ?
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Quelles sont les images que vous associez aux Françaises et aux Français ? Au final, c'est quoi être Français.e ? La phrase à retenir : Pour reprendre le discours porté par Rokhaya Diallo : les cultures s’additionnent, s’ajoutent les unes aux autres, au lieu de se soustraire. En d'autres termes, la force de la France, c'est qu'elle a une identité multiple, qui s'enrichit des identités qui la composent. Résumé de l'épisode : Si j'ai lancé ce podcast, c'est aussi pour vous accompagner, pour vous aider à accéder plus facilement aux réflexions et aux voix qui inspirent le changement. C'est exactement ce que je vous propose avec l'épisode de cette semaine, dans lequel on va réfléchir aux questions liées à l'identité dans la société française actuelle. Si vous suivez les actualités en France, vous savez déjà que c'est une conversation à la fois importante et complexe (00:56). Pour aborder les questions liées à l'identité, il faut commencer par définir l'universalisme à la française. Souvent mis en opposition au multiculturalisme américain, le principe universaliste est de plus en plus remis en question en raison de ses limites (03:02). Ensuite, cette discussion soulève plusieurs questions dont la suivante : être Français, être Française, qu'est-ce que ça signifie ? C'est l'occasion de s'interroger sur le décalage entre la réalité de la diversité en France et le manque de représentation des personnes noires, d'origine maghrébine ou asiatique à la télé, au cinéma et dans les médias (08:48). Être à l’écoute des personnes concernées est essentiel pour avancer sur ces sujets. Cet épisode se termine avec quelques mots sur une figure emblématique de la lutte antiraciste, Rokhaya Diallo (15:05). Le podcast qu'elle co-anime avec Grace Ly est un excellent point de départ pour explorer les questions raciales (17:12). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'interview Moonwalk, "Rokhaya Diallo : son histoire, racisme systémique, Club Dorothée" (sur France.tv Slash et YouTube) Le podcast "Kiffe ta race", co-animé par Rokhaya Diallo et Grace Ly (produit par Binge Audio) ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
20:24
March 20, 2021
Remède au syndrome de l'imposteur
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : D'où vient le syndrome de l'imposteur et comment s'en défaire ? La phrase à retenir : Une piste intéressante à explorer, c’est de faire une liste des choses que vous avez accomplies au fur et à mesure de votre apprentissage. De cette manière, les choses sont écrites noir sur blanc, c’est-à-dire clairement, et c’est un bon moyen de voir vos progrès. Ça vous aide à prendre du recul, à avoir une vision globale du chemin que vous avez parcouru jusqu’à présent, avant de passer à la suite. Résumé de l'épisode : Avez-vous déjà entendu parler du syndrome de l'imposteur ? Il y a de fortes chances que votre réponse soit oui. Ce n'est pas étonnant puisque, d'après les études menées à ce sujet, 60 à 70% des gens aurait ressenti au moins une fois dans leur vie, les effets de ce syndrome. Cette semaine, j'ai eu envie de vous parler de ce sujet, après avoir eu une conversation sur un autre phénomène : l'ultracrépidarianisme (01:03). En deux mots, il fait référence à une situation où quelqu'un donne son avis sur des sujets à propos desquels il/elle n'a pas de compétence crédible ou démontrée (03:50). Dans un premier temps, on observe en quoi la montée de l'ultracrépidarianisme dans la parole publique pose problème. Cette discussion nous amène à une autre question : comment s'assurer de la fiabilité des informations qui nous parviennent (05:34) ? Puis, je partage avec vous ce que j'ai appris sur le syndrome de l'imposteur en faisant des recherches. On apprend ainsi qu'il serait lié à la peur de ne pas être accepté, la peur d’être rejeté par sa communauté (09:05). Enfin, cet épisode se termine sur quelques pistes de réflexions pour se défaire du syndrome de l'imposteur et prendre du recul sur vos progrès, dans l'apprentissage des langues et dans la vie en général (15:23). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'épisode "Qu'est-ce que l’ultracrépidarianisme ?", du podcast "Maintenant vous savez" sur Spotify L'épisode "Le syndrome de l'imposteur : pourquoi nous hante-t-il tant ?", du podcast "Émotions" sur Spotify ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
19:52
March 13, 2021
#1 Écoute en immersion avec le podcast "Génération XX" 🌱 Redéfinir la réussite
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Réussir sa vie, qu'est-ce que cela signifie pour vous ? Qu’est-ce qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue ? La phrase à retenir : Rire souvent et sans restriction ; s’attirer le respect des gens intelligents et l’affection des enfants ; tirer profit des critiques de bonne foi et supporter les trahisons des amis supposés ; apprécier la beauté ; voir chez les autres ce qu’ils ont de meilleur ; laisser derrière soi quelque chose de bon, un enfant en bonne santé, un coin de jardin ou une société en progrès ; savoir qu’un être au moins respire mieux parce que vous êtes passé en ce monde ; voilà ce que j’appelle réussir sa vie. - Ralph Waldo Emerson Résumé de l'épisode : Écouter des podcasts, c'est un formidable moyen de contribuer à créer une bulle d'immersion en français dans votre quotidien. Ils peuvent non seulement vous aider à progresser dans votre apprentissage, mais aussi à avancer dans vos réflexions personnelles. C'est pourquoi je vous propose un épisode au format un peu différent cette semaine, le premier d'une série intitulée "Journal d'écoute" (01:39). À partir de mes notes, je vous accompagne dans la compréhension d'un épisode de mon choix. Je vous invite à reproduire cet exercice chez vous et à venir échanger avec moi. En fonction de mes inspirations et de vos retours, ce format évoluera et reviendra une fois par mois. Aujourd'hui, je vous présente le podcast "Génération XX", fondé par Siham Jibril en 2017, et plus spécifiquement l'épisode qui a pour invitée Mai Hua. Je décris tout d'abord le concept du podcast, son histoire et pourquoi je le recommande (03:17). Ensuite, j'évoque quelques passages particulièrement marquants afin de vous donner des pistes de compréhension avant l'écoute (07:42). C'est l'occasion de faire une digression sur la perte d'inspiration dans l'apprentissage (11:17). Cet épisode se termine sur l'écoute d'un extrait sonore, où Siham lit le texte de Ralph Waldo Emerson (que vous pouvez retrouver ci-dessus), et quelques réflexions sur ce que signifie "réussir sa vie"(14:50). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'extrait sonore diffusé à partir de 15:30 vient du podcast Génération XX, et de l'épisode #88 Mai Hua (réalisatrice et artiste) : "Être pleinement vivant.e". Retrouvez l'épisode en entier sur Spotify Le blog de Mai Hua ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
20:12
March 06, 2021
Journaux intimes et carnets en tout genre, progresser grâce à l’écriture
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Quelles sont les vertus thérapeutiques du journal intime ? Qu'est-ce qui nous pousse à écrire ? Comment intégrer l'écriture dans l'apprentissage des langues ? La phrase à retenir : Garde ces pensées nuit et jour à la disposition ; mets-les par écrit, fais-en la lecture ; qu'elles soient l'objet de tes conversations avec toi-même, avec un autre [...] s'il t'arrive quelqu'un de ces événements qu'on appelle indésirables, tu trouveras aussitôt un soulagement dans cette pensée que ce n'est pas inattendu - Épictète Résumé de l'épisode : Parmi les quatre compétences langagières (lire, écrire, écouter et parler), l'écriture est parfois ignorée par les élèves. Écrire, c'est certainement un exercice qui prend du temps, mais qui a un rôle très bénéfique à jouer dans l’apprentissage des langues et permet d'améliorer l'expression aussi bien à l'écrit qu'à l'oral. Dans l'épisode de cette semaine, on se demande ce que l'écriture nous apporte dans la vie (03:16). Comme point de départ, j'ai choisi de vous parler des journaux intimes (04:06), et de ce qui nous pousse à confier nos pensées à cet objet qui nous accompagne au quotidien. J'ai moi-même un journal que j'utilise depuis plusieurs années, avec plus ou moins de régularité selon les époques. En feuilletant mon carnet, j'ai eu envie de décrire ce qui s'y trouve et de parler des différences entre l'écriture à la main et celle sur l'ordinateur (08:40). Cet épisode se termine sur quelques pistes pour incorporer l'écriture à chaque stade de l'apprentissage (14:15). Pour celles et ceux qui seraient en recherche d'inspiration, je partage enfin un petit exercice, tiré d'un atelier d'écriture que j'ai suivi récemment. C'est aussi une invitation à prendre le temps d'observer le monde qui nous entoure et remarquer les petites choses du quotidien (15:24). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : "Ces journaux intimes qui nous font du bien" dans Grand bien vous fasse sur France Inter L'article "Pourquoi j’envie ceux qui tiennent un journal intime" dans Courrier International ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
17:52
February 27, 2021
Amitié(s), philo et échanges linguistiques
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Où est-ce que l’amitié commence ? Qu’est-ce que l’amitié signifie pour vous ? La phrase à retenir : Chaque ami représente un monde en nous, un monde qui n'aurait peut-être jamais existé sans lui et que cette rencontre a rendu possible. - Anaïs Nin Résumé de l'épisode : Pouvoir parler français avec des amis francophone ou se faire de nouveaux amis grâce à l'apprentissage des langues, voilà des raisons qui peuvent être motivantes pour continuer à apprendre. Bref, je ne peux pas m'empêcher de faire le lien entre amitiés et échanges linguistiques. C'est pourquoi l'épisode de cette semaine est consacré à l'amitié et, comme souvent, l'inspiration pour cet épisode vient d'un podcast que j'ai écouté récemment. L'ami.e, le copain, la copine... En amitié, les types de liens sont multiples (02:54) et la langue française reflète cette richesse (03:49). Afin d'explorer ce sujet plus en profondeur, je vous parle ensuite d'un épisode publié récemment par Marie Robert, dans son podcast "Philosophy is sexy". On y apprend tout un tas de choses, notamment sur le lien entre les mots "ami" et "aimer" (07:52). Ce qui rend l'amitié si spéciale, c'est qu'on choisit ses ami.e.s. Comment expliquer cette mystérieuse alchimie qui se crée entre deux personnes ? Les philosophes antiques ont beaucoup de choses à nous enseigner à ce sujet (08:54). Cet épisode se termine sur quelques pistes pour profiter au mieux de vos échanges linguistiques, et (pourquoi pas ?) élargir vos horizons tout en créant de nouvelles amitiés (11:33). Bonne écoute ! Pour aller plus loin : L'article "La pandémie a effacé des pans entiers de nos relations amicales" dans Courrier International L'épisode du podcast de Marie Robert sur l'amitié sur Spotify La vidéo sur les échanges linguistiques "Language Exchange Tips (From 5 Polyglots)" (en anglais). D'ailleurs, je vous encourage vivement à suivre Marissa Blaszco sur les réseaux sociaux. Son blog, Relearn a language, est une vraie mine d'or ! ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
17:13
February 20, 2021
"Au pays du bonheur" : mon parcours du Sud-Ouest de la France à Taïwan
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Que connaissez-vous au sujet de Taïwan ? Est-ce que vous aussi, vous avez quitté votre pays natal pour habiter dans un autre pays ? Si non, dans le futur peut-être, est-ce que vivre ailleurs c’est que c’est quelque chose qui vous tente ? La phrase à retenir : Voir Taipei, à travers ces différents témoignages, m’a rappelé à quel point j’aime vivre à Taïwan et à quel point je suis chanceuse d’avoir un lien si spécial avec ce pays. Résumé de l'épisode : Cette semaine, je vous propose un épisode un peu spécial. Une fois n'est pas coutume, mais aujourd'hui, je vous raconte une partie de mon histoire : qu'est-ce qui m'a amenée à venir vivre à Taïwan ? Même si, l'envie de vivre à l'étranger me trottait dans la tête depuis longtemps, mon expérience à Taïwan a été le fruit du hasard et des rencontres. Je suis venue ici pour la toute première fois en 2013, où j'ai vécu pendant plusieurs mois dans le comté de Yunlin. J'ai quitté le Sud-Ouest de la France pour aller au Sud-Ouest de Taïwan en somme. Dans cet épisode, je vous parle de ma première carrière en France dans la médiation culturelle (03:13), avant de reprendre mes études pour devenir prof de FLE. J'en viens ensuite à l'opportunité de faire du volontariat à l'étranger qui m'a permis de découvrir Taïwan et de faire de super rencontres (04:13). Enfin, je termine par une recommandation avec un documentaire sur Taipei (09:38). Pour aller plus loin : Le documentaire "Au pays du bonheur" au sujet de Taipei sur TV5 ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
12:60
February 13, 2021
Covid-19 et Edward Hopper : une solitude qui nous rassemble
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Comment est-ce que notre expérience commune de la solitude nous rapproche ? De quelle(s) manière(s) cette période d'isolement vous touche au quotidien ? Au temps de la pandémie, comment est-ce la musique, les livres, les films, l’histoire, ou l’art peuvent parfois nous aider à trouver du sens ? La phrase à retenir : “Je reste à l’écart et je crée ainsi un lien avec un ensemble plus vaste.” En mettant côte à côte nos expériences, on réalise qu’on traverse tous cette période ensemble. Chacun et chacune à sa manière, évidemment. […] Tout ça, je crois que ça aide à se sentir moins seul.e, et ainsi à créer un lien avec les autres. Résumé de l'épisode : Dans l'épisode de cette semaine, j'ai opté pour un format plus court. Donc, impossible de vous expliquer en détails pourquoi j'aime tant les œuvres d'Edward Hopper. Certes, on affirme aujourd'hui qu'il est LE peintre de la solitude et de l'isolement. Mais ce qui m'attire dans ses peintures, c'est aussi la manière dont les personnages s'inscrivent dans un espace, l'architecture et la lumière. Chez Hopper, la solitude est associée à un sentiment de contentement. C'est une vision que je partage aussi. Dans cet épisode, je vous parle des points principaux d'un article que j'ai lu dans Courrier International (04:46), et du sentiment de connexion humaine qui se dégage des tableaux d'Hopper, qui explique qu'on se sente proche de ses personnages, surtout à une époque où nous nous sentons, nous-mêmes, isolé.e.s (07:30). L'épisode s'achève sur quelques mots au sujet de mon expérience du Covid-10 à Taïwan (09:56). Pour aller plus loin : L'article "Edward Hopper ou l’art de peindre l’isolement et une solitude qui nous parle tant" dans Courrier International ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
12:40
February 06, 2021
Le rapport à la parole, s'exprimer plus naturellement à l'oral
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- La question du jour : Quel est votre rapport à la parole ? Si vous devez vous exprimer devant un groupe de personnes, pour le travail ou pour les études, est-ce que c’est quelque chose qui vous stresse ? Ou au contraire, avez-vous confiance en vous dans ce genre d’exercices ? La phrase à retenir : Dans la prise de parole, dans l’échange, il y a une place à donner aux pauses, au silence. N'hésitez pas à prendre quelques secondes, à vous donner le temps de réfléchir avant de répondre à une question. Ces pauses, ces silences font partie intégrante de la conversation. Résumé de l'épisode : Cette semaine, je partage quelques réflexions avec vous sur la prise de parole. En créant cet épisode, je me suis demandé : comment parler plus naturellement, dans la conversation ou devant un public ? C'est quelque chose qui représente un défi pour moi, et pour de nombreuses personnes (00:55). Pour illustrer cela, je vous présente un documentaire qui m'a profondément marquée récemment : "À voix haute : La Force de la parole". Je m'arrête plus précisément sur quelques points, dont le lien entre le geste et la parole, et la répétition comme moyen de s'approprier la langue (06:27). La deuxième partie est l'occasion de résumer mon rapport à la parole en quelques mots, et comment celui-ci a évolué, de mes années d'école jusqu'à maintenant (11:58). Enfin, on s'intéresse plus spécifiquement au rôle de l'intonation dans la prise de parole. En effet, l’intonation, on en a besoin pour apporter des précisions sur le message qu'on souhaite faire passer, ou alors décrypter ce que la personne en face de nous veut dire (14:44). Pour conclure, je reviens brièvement sur le mouvement en lien avec la parole et sur une activité qui m'aide à penser, en français, mais pas que : la marche (17:52). Quelques liens pour aller plus loin : Le documentaire "À voix haute : La Force de la parole" sur YouTube Sur la parole, je vous recommande également le podcast "Fracas", produit par Louie Media. Il explore comment on prend la parole, qui peut la prendre et ce que cela peut changer. ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
20:03
January 30, 2021
Un podcast, un livre : parlons lecture en langue étrangère
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. ---- La question du jour : Quelle place la littérature occupe-t-elle dans votre vie ? Est-ce que cette place a évolué, est-ce qu’elle a changé, en fonction des périodes de votre vie ? Vous souvenez-vous du tout premier livre que vous avez lu dans une langue étrangère ? La phrase à retenir : Quand on lit un livre, les mots, les expressions et les phrases dont on se souvient, ce sont celles dont on a besoin. Dans la lecture, concentrez-vous sur les expressions qui vous seront utiles, pour développer votre propre voix. Résumé de l'épisode : Dans l'épisode de cette semaine, je vous parle de podcasts, de livres et de mon rapport à la lecture. À cette occasion, on s'interroge sur la place que la littérature occupe dans notre vie et à nos premiers souvenirs de lecture en langue étrangère (01:58). Comme point de départ à cette réflexion, je vous présente un des mes podcasts préférés, Le Book Club, qui invite chaque semaine une femme à parler d'un livre qui a marqué sa vie (04:41). Ensuite, en m'inspirant de ce podcast-là, je partage avec vous une lecture qui m'a particulièrement touchée en 2020 : "Moi, Tituba sorcière..." de Maryse Condé. Plutôt que de vous raconter l'histoire en détails, je me concentre sur la relation entre Tituba et un autre personnage de ce livre, qui fait écho aux liens entre les générations (10:25). Pour finir, je fouille dans ma mémoire pour vous dire quelques mots sur un de mes premiers souvenirs de lecture en anglais, au lycée. Je vous en dis aussi plus sur la place que les livres occupent dans ma vie, au sens propre comme au sens figuré (12:24). L'épisode se termine par une dernière réflexion. Dans la conclusion, on parle des choses sur lesquelles il vaut mieux se concentrer, quand on lit dans une langue étrangère (17:03). Quelques liens pour aller plus loin : Le Book Club sur Spotify La Grande Librairie - Bienvenue à la Librairie de la Rue en Pente à Bayonne Robin MacPherson - How I Learn Languages With Podcasts | A TUTORIAL | Polyglot Language Learning Tips (en anglais, Robin propose une excellente approche pour intégrer les podcasts dans l'apprentissage des langues) ---- Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
18:51
January 23, 2021
Les odeurs, un retour vers les souvenirs et l'Histoire
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. ---- La question du jour : Comment reconstituer ou recréer les odeurs et comment les préserver ? Pourquoi est-ce qu'une même odeur peut causer des réactions si différentes chez les gens ? La phrase à retenir : Notre expérience personnelle influence énormément notre perception des odeurs. Nous aimons plus ou moins une senteur en fonction des souvenirs qu'elle réveille en nous. Les odeurs ont donc une relation toute particulière avec notre mémoire. Résumé de l'épisode : Cette semaine, c'est un article publié dans le journal Courrier International qui a inspiré cet épisode. Il porte sur la question de la préservation des odeurs, et notamment sur la manière dont la science et les musées cherchent à reconstituer des odeurs disparues ou en voie de disparition (01:16). Le côté artistique m'intéresse particulièrement puisque j'ai fait des études d'Histoire de l'art à l'université. En partant de quelques souvenirs de mon dernière voyage en France, je vous parle de ma madeleine de Proust, l'odeur des mimosas en fleurs (03:29). Après ça, je résume quelques idées qui me semblent particulièrement intéressantes dans l'article que j'ai lu. On y parle de la subjectivité des odeurs et de l'accessibilité à l'art dans les musées (06:34). Dans la dernière partie, on explore le vocabulaire lié aux odeurs. Ainsi, il existe des noms de couleurs, mais pour les odeurs, ce n'est pas vraiment le cas. C'est aussi l'occasion de revoir les utilisations des verbes "sentir" et "se sentir" (09:56) ; et de s'interroger sur notre perception des odeurs en conclusion (14:01). Les articles mentionnés :  Courrier International - Ces odeurs qui entrent au musée Revue Langages - Sentir : les constructions prédicatives de l'olfaction ---- Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
17:07
January 16, 2021
Apprendre à mieux écouter, en français
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français.  ---- La question du jour : Qu'est-ce que ça veut dire être à l'écoute des autres et comment on peut mieux écouter ? La phrase à retenir : Le but de la compréhension orale, ce n'est pas de tout comprendre. Résumé de l'épisode : Dans ce tout premier épisode, je me présente. La voix derrière ce podcast, c’est moi, Emilie. Je suis prof de français et j’ai une grande passion pour les podcasts (00:30). C’est une des raisons pour lesquelles, j’ai eu envie de créer Passerelles, un podcast destiné aux apprenant.e.s de français, à partir du niveau intermédiaire. Aujourd’hui, on s’intéresse à l’écoute. En prenant comme point de départ une vidéo sur ce thème, on explore quatre choses qui caractérisent les personnes à l’écoute (05:48). Ensuite, je vous parle de mon rapport à l’écoute dans le cadre de mon travail de prof. On discute également des questions rituelles que je pose au début de chaque cours (07:56). Pour finir, je partage quelques réflexions avec vous pour apprendre à mieux écouter ou, en tout cas, à mieux aborder cet exercice de l’écoute, notamment grâce aux podcasts (10:34). Cet épisode se termine avec quelques mots sur mon apprentissage du mandarin (14:40). Si vous avez aimé cet épisode, partagez-le autour de vous. Je vous donne rendez-vous bientôt pour le prochain épisode. À très vite ! Les vidéos mentionnées : (en anglais cette fois-ci) The School of Life - Being a good listener Elysse Speaks - 4 fundamentals (and 2 extras!) to be a better listener ---- Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées et encourager la conversation sur des sujets variés. Vous pouvez participer en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée.  Merci pour votre écoute et à très vite ! ---- Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- Crédit musique : Betty Dear + Taoudella by Blue Dot Sessions
18:23
January 09, 2021
Bande-annonce
Bienvenue dans Passerelles, un podcast pensé pour éveiller la curiosité des apprenantes et des apprenants de français. La voix derrière ce podcast, c'est moi,  Emilie. Je suis prof de FLE et ça fait maintenant 6 ans que j'enseigne le français. Dans chaque épisode, je partage avec vous une question inspirée par les podcasts que j'écoute, par mes lectures. Et tout simplement par des choses qui m'ont marqué, qui m'ont étonné récemment. J'ai eu envie de créer ce podcast pour transmettre des idées, des réflexions, à voix haute. Je crois que la transmission est un échange qui va dans les deux sens. Ce podcast est donc le point de départ d'une conversation. ---- Rejoignez la conversation en vous abonnant à Passerelles, sur votre application de podcasts préférée. Je vous donne rendez-vous à partir de janvier 2021 pour le premier épisode. À très vite ! ---- Pour plus d'informations sur les épisodes à venir, des ressources pour aller plus loin après l'écoute, vous pouvez me retrouver sur Instagram : @frenchdiaries ---- Crédit musique : Betty Dear by Blue Dot Sessions
01:20
December 31, 2020