Skip to main content
Si Maman M'avait Dit

Si Maman M'avait Dit

By Diane Audrey Ngako
« Si maman m'avait dit » est un podcast qui nous invite à nous découvrir et à nous connecter à l'essentiel. Deux fois par mois, Diane Audrey donnera la parole à une femme, un homme en leur posant toujours une question : qu'est ce que vous auriez aimé que votre maman vous dise ?
Rendez-vous dès Jeudi 14 Janvier 2021 pour le premier épisode de la deuxieme saison.
Where to listen
Apple Podcasts Logo

Apple Podcasts

Google Podcasts Logo

Google Podcasts

Pocket Casts Logo

Pocket Casts

RadioPublic Logo

RadioPublic

Spotify Logo

Spotify

Si Maman M'avait Dit - Caroline
Caroline est une jeune femme de 35 ans vivant à Bertoua au Cameroun. Elle aurait aimé que sa maman lui dise que le mariage n’est pas une une fin en soi et que sans cela une femme peut tout de même être accomplie.  Avec Diane Audrey, elles parlent de mariage, divorce, poids de la famille et pression sociale. Les mots de Diane Audrey :  Figurez-vous que j’ai assisté à ce mariage il y a près de 10 ans. Je revois Caroline, lumineuse, sourire à tout le monde. Son mari, je l’avais déjà rencontré à l’étranger lors d’un stage de fin d’études. Oui, le monde est vraiment petit. J’étais invitée au mariage en tant qu’amie de la famille de Caroline et j’étais juste trop contente de savoir qu’elle se mariait avec un grand frère qui était toujours de bon conseil. Il y a 8 mois quand elle m’a partagé sa volonté de participer au podcast, je lui ai demandé ce qu’elle voulait partager. C’était un matin et j’étais en voiture. Quand elle m’a raconté l’histoire, très brièvement, je me suis arrêtée et j’ai vomi. J’étais perdue, comment ? Pourquoi ? Surtout que je l’ai souvent revu après son mariage. Comment on trouve la force d’épouser un homme dont on découvre l’homosexualité trois jours avant « le jour de votre jour ».  J’étais triste d’apprendre ce par quoi elle était passée. Notre conversation a peu durée ce jour là. Je ne voulais pas en savoir plus surtout si elle devait faire le podcast. Je préfère toujours la spontanéité dans les échanges avec mes invitées. Huit mois, c’est ce qu’il nous a fallu à toutes les deux pour le faire et globalement nous étions toutes les deux sereines. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à nous soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous jeudi le 14 juin 2022.
01:12:09
June 03, 2022
Si Maman M'avait Dit - Max Tiwa
Max est un jeune homme de 39 ans vivant au Cameroun. Pour lui, sa maman lui a dit l’essentiel : « je serais toujours là ». Avec Diane Audrey, ils parlent de confiance en soi, de choix de vie, de deuil. Les mots de Diane Audrey : J’ai souvent croisé Max dans les milieux artistiques de Douala. C’est un chanteur réputé de la place. Récemment je l’ai aperçu amaigri et un poil « vide ». Il m’a donc partagé son passage à vide suite au décès de son frère. Max n’est pas très à l’aise à l’idée de se rencontrer, je l’ai observé tout le long de notre échange. Je sentais qu’il ne voulait pas craquer, pleurer. A mon habitude, je souhaite toujours mettre à l’aise mes invités. Nous avons parlé Du regard des autres et combien il est important de s’en défaire. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à nous soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous jeudi le 19 mai 2022.
35:08
May 04, 2022
Si Maman M'avait Dit - Aïssa Diaby
Aïssa Diaby est une jeune réalisatrice franco-guinéenne et cadre de la fonction d’état en France, de 28 ans née à Paris. Elle aurait aimé que sa mère lui dise que même si elle se marie, elle doit rester, elle même. Avec Diane Audrey, elles parlent d’ambition, de mariage, de divorce ou encore de charge mentale. Les mots de Diane Audrey : Vous l’avez entendu, je connais mon invitée. Aïssa, une petite soeur que j’ai vu grandir dans la sphère culturelle et intellectuelle panafricaine à Paris. Je ne savais pas qu’elle avait été mariée, divorcée ou encore maman de deux ans. Aïssa est une jeune demoiselle brillante. Diplômée d’un master d’études internationales et européennes à Sciences Po Grenoble, Aïssa Diaby a effectué 3 années en République de Guinée où elle a travaillé comme Vice- commissaire,  en charge de la communication du programme de l’UNESCO Conakry World book capital 2017. C’était à ce niveau que je me suis arrêtée. Je venais à peine de m’installer à Douala et j’avais beaucoup challenge. Revenons à mon invitée qui partage son installation en Guinée. Elle a tenu 3 ans. Son expérience va certainement enrichir celles et ceux qui pensent au retour. D’ailleurs revenir à Paris n’était pas aussi évident car il a fallu qu’elle retrouve ses marques. Bien entendu, on a aussi parlé de sa vie de femme avec un grand F. Durant notre échange, Aïssa a démystifie le « coup de foudre » au premier regard entre une mère et son enfant. Dans son cas, tout est allé trop vite! Elle n’a pas vu la transition « solo » à maman. Durant son mariage qui a duré 3 ans, elle recevait souvent des injections de sa grande famille : « Tu étudies ? », « Et ton mari ? Tu lui as fait à manger ? », « tu as repassé ses vêtements? » … toutes ces paroles l’ont éloigné de qui elle était. Son environnement la conditionnait à être une bonne épouse et maman selon leur prisme (guinéen) et non le sien. Pour son entourage, une bonne épouse est une femme soumise. C’est celle qui doit soigner son foyer et mettre son mari au centre. Bien, en 2022, tout n’est plus si carré. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à nous soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous jeudi 28 avril 2022.
01:03:56
April 14, 2022
Si Maman M'avait Dit - Sandra
Sandra est une jeune femme de 39 ans vivant en France. Elle est originaire du Gabon et de la Côte d’Ivoire.  Elle aurait voulu que sa maman lui dise qu’une femme doit s’aimer avant de chercher l’amour d’autrui. Avec Diane Audrey, elles parlent d’obésité, d’infidélité, de confiance en soi.  Les mots de Diane Audrey : Sandra est une des auditrices de mon podcast. C’est lors d’un passage à Paris qu’elle m’a proposé de prendre la parole. Sandra vient d’une famille aisée, ses deux parents sont médecins, son père gabonais et sa mère ivoirienne. Adolescente, elle a découvert les multiples infidélités de son père souvent en le croisant en boîte de nuit. Et le plus dur pour elle, c’était l’attitude passive de sa mère face à ces agissements, chez eux. « Ma maman avait coutume de ne pas parler à la maison mais ne nous cachait pas ses difficultés de couple » raconte Sandra. Pour elle, son père n’était pas un homme aimant et protecteur vis à vis de sa famille et longtemps, elle lui en a voulu, encore aujourd’hui.  La vie avec lui était devenue tellement conflictuelle qu’à ses 17 ans, Sandra a été envoyé en France poursuivre ses études avec 117 kilos au compteur. Son poids représente ses histoires, les belles et les moins belles.  À Tou.te.s celles/ceux qui vont se reconnaître dans cet épisode, je vous envoie toute la lumière et l’amour du monde. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à nous soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous jeudi le 14 avril 2022.
01:09:50
March 31, 2022
SI Maman M'avait Dit - Audrey
Audrey est une jeune femme de 40 ans vivant en France. Elle aurait voulu que sa maman lui dise "je t'aime". Avec Diane Audrey, elles parlent d'inceste, de dépression et de reconstruction. Les mots de Diane Audrey : Je suis Audrey depuis environ trois années sur les réseaux sociaux. J'ai toujours ressenti, sans la connaître, une certaine connexion avec elle. Avant cet épisode, je ne connaissais pas son histoire. On entend souvent parler d'inceste sans se dire que juste à côté de nous des personnes le subissent. L’inceste c’est le fait d’avoir des relations sexuelles avec un membre de sa famille, alors que c’est interdit. Ça fait partie des grands tabous de l’humanité. Entre ses 11 et 19 ans, Audrey a été abusée par son père.  À Tou.te.s celles/ceux qui vont se reconnaître dans cet épisode, je vous envoie toute la lumière et l’amour du monde. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à nous soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous jeudi le 31 mars 2022.
47:23
March 19, 2022
Si Maman M'avait Dit - Rosine
Rosine est une jeune femme de 34 ans vivant en France. Elle aurait voulu que sa maman lui parle de son père. Avec Diane Audrey, elles parlent de vide, de maternité, de la construction d’une femme quand elle n’a pas de père. Les mots de Diane Audrey : Je connais Rosine, je l’ai croisé à Paris, il y a environ 10 ans. Je la trouvais « bizarre ». Un coup elle était lumineuse, généreuse et un jour, elle était fermée ou encore éteinte. Aujourd’hui, je comprends, elle était en quête de son identité. Elle venait de rejoindre sa mère en France et n’avait que deux désirs : connaître le nom de son père et construire une relation avec sa mère. Quasi 15 années après, elle toujours au même niveau. Elle ne connaît pas toujours le nom de son père et avec sa mère, elles n’ont toujours pas trouver leur rythme. À Toutes celles qui vont se reconnaître dans cet épisode, je vous envoie toute la lumière et l’amour du monde. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à nous soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous jeudi le 14 août 2021.
01:39:50
October 09, 2021
Si Maman M'avait Dit - Kevin Mbakop
Kevin est un jeune homme de 25 ans vivant à Douala. Il bosse dans le marketing et la communication. Kevin a grandi sans son père ce qui a généré un manque de confiance chez lui, ainsi que de la peur et de la frustration.  Avec Diane Audrey, ils parlent de responsabilité, de paternité, de rapports humains, de famille et de réussite. Les mots de Diane Audrey : Je ne connaissais pas Kevin avant cet enregistrement. Cependant, il était important de donner la parole à un homme surtout à l’approche de la fin de notre seconde saison. On croise tous les jours familles monoparentales mais on se demande pas toujours Comment les enfants peuvent vivre l’absence d’un des parents. Dans le cas de mon invité, c’est son père qui n’était pas là. Bien que sa mère ait joué les deux rôles… il n’en demeure pas qu’il ait ressenti tout le long de son enfance et adolescence un vide. En discutant avec lui, J’ai compris qu’il était plus dur de vivre avec le sentiment d’avoir un père qui ne joue pas son rôle, qui ne veut pas nous voir … ce qui renvoie à un sentiment d’abandon… qu’un père décédé ou on se dit que ce n’est pas de sa faute si il n’est pas là. Vivant avec sa mère ou ses grandes Soeurs, il n’a pas eu un modèle masculin de référence pour se construire. Par contre, il avait de bons résultats scolaires. Il voulait se prouver qu’ils pouvaient être bon à l’école malgré « sa situation ». Aujourd’hui, il a fait la paix avec son passé, son histoire et plus épanouie que jamais. Il a eu l’occasion d’échanger avec son père avec qui il nourrit une relation saine. Il rêve même de voir ses parents de marier, pour vous dire. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à nous soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous pour le dernier épisode de cette semaine :  le jeudi 16 septembre 2021.
51:48
August 30, 2021
Si Maman M'avait Dit - Jessica ( Deuxième partie )
Jessica est une jeune femme de 28 ans vivant à Douala. Très bonne commerciale, elle a choisi de prendre du recul ces deux dernieres années pour se consacrer à son dernier  fils qui a quelques problèmes de motricité. Aujourd’hui, elle souhaite sortir la tête de l’eau et revivre, sans culpabilité de le laisser à la maison.  Avec Diane Audrey, elles parlent d’éducation, de maternité, de rapports humains, de cycles familiaux, de charge mentale et de deuil. Les mots de Diane Audrey : Je vous préviens cet épisode est en deux parties. J’ai vu vos messages et votre envie de souvent en savoir plus donc dès maintenant on pourra sans soucis vous proposer des contenus entier. Alors, j’ai rencontré Jessica 2/3 fois, elle travaillait en 2018 en tant qu’assistante de mon amie Edith, sur la marque Frida 54. Je l’ai toujours trouvé très dynamique et bosseuse et puis mon amie me le rappelait aussi. Un jour, elle a décidé d’arrêter son travail pour retourner près de son dernier fils. Elle m’a dit durant notre échange qu’elle culpabilisait de rentrer à la maison heureuse de sa journée de travail et voir son fils dans son état.  Jessica a eu une enfance pas très évidente, la séparation de ses parents, le fait d’avoir été élevée par sa grand-mère paternelle. Celle-ci avait une éducation assez stricte et pour reprendre ce que mon invitée m’a transmis, elle était violente. D’ailleurs, le père de Jessica l’était en vers sa mère… C’était aussi une des raisons de leur séparation au delà des multiples humiliations. Aujourd’hui, le premier fils de Jessica vit avec sa grand-mère et j’ai donc souhaité savoir si mon invité n’avait pas peur que l’histoire se repète à défaut de ne pas briser les cycles.  À Toutes celles qui vont se reconnaître dans cet épisode, je vous envoie toute la lumière et l’amour du monde. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT.  Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à nous soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous samedi le 6 août 2021 pour la seconde partie.
54:13
August 06, 2021
Si Maman M'avait Dit - Jessica ( Première partie )
Jessica est une jeune femme de 28 ans vivant à Douala. Très bonne commerciale, elle a choisi de prendre du recul ces deux dernieres années pour se consacrer à son dernier  fils qui a quelques problèmes de motricité. Aujourd’hui, elle souhaite sortir la tête de l’eau et revivre, sans culpabilité de le laisser à la maison.  Avec Diane Audrey, elles parlent d’éducation, de maternité, de rapports humains, de cycles familiaux, de charge mentale et de deuil. Les mots de Diane Audrey : Je vous préviens cet épisode est en deux parties. J’ai vu vos messages et votre envie de souvent en savoir plus donc dès maintenant on pourra sans soucis vous proposer des contenus entier. Alors, j’ai rencontré Jessica 2/3 fois, elle travaillait en 2018 en tant qu’assistante de mon amie Edith, sur la marque Frida 54. Je l’ai toujours trouvé très dynamique et bosseuse et puis mon amie me le rappelait aussi. Un jour, elle a décidé d’arrêter son travail pour retourner près de son dernier fils. Elle m’a dit durant notre échange qu’elle culpabilisait de rentrer à la maison heureuse de sa journée de travail et voir son fils dans son état.  Jessica a eu une enfance pas très évidente, la séparation de ses parents, le fait d’avoir été élevée par sa grand-mère paternelle. Celle-ci avait une éducation assez stricte et pour reprendre ce que mon invitée m’a transmis, elle était violente. D’ailleurs, le père de Jessica l’était en vers sa mère… C’était aussi une des raisons de leur séparation au delà des multiples humiliations. Aujourd’hui, le premier fils de Jessica vit avec sa grand-mère et j’ai donc souhaité savoir si mon invité n’avait pas peur que l’histoire se repète à défaut de ne pas briser les cycles.  À Toutes celles qui vont se reconnaître dans cet épisode, je vous envoie toute la lumière et l’amour du monde. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT.  Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à nous soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous samedi le 6 août 2021 pour la seconde partie.
01:13:29
August 05, 2021
Si Maman M'avait Dit - Cynthia Adediran Aïssy
Cynthia Adediran Aïssy, 33 ans, est une jeune femme originaire du Cap-Vert, du Sénégal et du Bénin. Elle vit et travaille à Abidjan, Côte d’Ivoire. Elle navigue entre son poste de Directrice générale de KeyOpsTech, première entreprise qui digitalise le transport de colis et de plis entre les villes africaines,  Fruitizz Côte d’Ivoire, son bar à jus 100% naturel à la demande et bien sûr sa famille, son fils, Ylan et son mari Marcel. Avec Diane Audrey, elles parlent de maternité, de charge mentale, de la perte d’un enfant, de comment faire son deuil et de foi. Les mots de Diane Audrey : J’ai rencontré Cynthia en 2015 à Abidjan, elle venait à peine de s’installer en Côte d'ivoire. Tout de suite, le courant est passé et quelques mois après je célébrais son mariage. Quelle joie ! Depuis nous sommes amies. Dans ce podcast nous abordons pour la première fois ensemble le décès de Kimia, sa fille, ma nièce. Je n’ai jamais voulu en parler avec elle, de peur d’être indélicate bien qu’on parle de tout. Ce podcast a donc été une belle plateforme pour nous deux d’aborder un sujet souvent tabou dans nos sociétés : la perte d’un enfant. J’ai personnellement beaucoup appris et gagné en humilité en l’écoutant. Cynthia me dira à la fin de notre conversation que j’étais bien plus émue qu’elle. Je n’ai pas de mots si ce n’est de lui dire, merci pour la confiance. Merci à vous aussi d’être une audience incroyable.  À Toutes celles qui vont se reconnaître dans cet épisode, je vous envoie toute la lumière et l’amour du monde. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT.  Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à nous soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous le 29 juillet 2021.
01:01:23
July 16, 2021
Si Maman M'avait Dit - Ornella
Ornella, 24 ans, est une jeune femme sensible et optimiste. Toute jeune, comme de nombreux étudiants africains, elle se voyait aller suivre des études à l’étranger. Malheureusement elle n’a jamais obtenu de visas. Quelle désillusion!  Avec Diane Audrey Ngako, elles parlent du fait de faire d’échec, dépression et de gratitude.  Les mots de Diane Audrey : Je ne connaissais pas Ornella avant cet enregistrement. C’est une Auditrice du podcast. Elle a 24 ans et a souhaité participer à celui-ci. J’aime l’idée qu’aujourd’hui #SiMamanMavaitDit puisse être un espace d’échanges aux bonnes vibes.  J’ai trouvé intéressant son discours, sa jeune   expérience. J’ai pensé à tous mes amis qui n’ont pas eu le visa. La tristesse et le sentiment d’échec qui ont pu les envahir. Ornella a essayé à sa manière de raconter cela avec ses mots.  Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à les soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D’ici là je vous souhaite une excellente et on se donne rendez-vous le 15 juillet pour le prochain épisode. Bonne écoute.
45:17
July 01, 2021
Si Maman M'avait Dit - Marie-Laure
Marie Laure est jeune femme dynamique de 40 ans, maman solo d’une fille de 11 ans. Elle vit et travaille à Yaoundé. Avec Diane Audrey Ngako, elles ont parlé de l’abscence d’amour d’une mère. Elle estime que sa mère ne l’a pas protegé de son père qui était membre de la Rose-Croix. Les mots de Diane Audrey : C’est sur Facebook que Marie Laure m’a contacté. Une de ses amies lui avait recommandé le podcast pour penser ses maux et avancer.  C’est dans cette démarche qu’elle a souhaité aussi raconter son histoire. Durant des années, sa vie était en stand by à cause de son père. Enfin, c’est ce que ses songes lui ont fait comprendre. « Mon père voulait mon âme, il était dans la Rose-Croix, maman le savait et elle n’a jamais rien dit » explique t-elle.  Marie Laure a passé environ dix années de sa vie dans l’obsucurité jusqu’au jour ou…  Je n’en dis pas plus en espérant que cet épisode vous plaira et que les sujets abordés mèneront à des débats interessants et pertinents comme souvent. N’hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à les soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D’ici là je vous souhaite une excellente et on se donne rendez-vous le 1er juillet pour le prochain épisode. Bonne écoute.
57:54
June 17, 2021
Si Maman M'avait Dit - Lydie Francine
Lydie Francine est jeune femme dynamique de 31 ans, maman solo d'un garçon. Elle vit et travaille à Yaoundé. Avec Diane Audrey Ngako, elles ont parlé de la perte d’une mère et d’éducation à la dure comme on dit chez nous. Les mots de Diane Audrey : J’ai rencontré Lydie Francine cette semaine lors de l’enregistrement de ce nouvel épisode. Elle avait répondu à l’un de mes tweets où j’invitais ma communauté à participer au podcast. Son message m’a beaucoup touché, elle disait : «  en fait, j’aurais tout simplement aimé que ma mère me dise qu’elle m’aimait malgré ses mots souvent blessants et cassants ». Sauf qu’aujourd’hui, sa mère n’est plus là. Lydie Francine a eu plusieurs écorchures, le décès de son père, sa grossesse inattendue, la « disparition » du père de son fils… le décès de sa mère. Ayant encore mes deux parents, je ne peux comprendre le chagrin de ceux qui sont orphelins. En discutant avec Lydie et d’autres proches, Je pense qu’il est normal d'éprouver une grande tristesse. Le chagrin et les larmes font partie du deuil. Quelle que fut la relation entre le parent et son enfant, la peine que l'orphelin éprouve à son décès est un sentiment légitime et sain. L’histoire de Lydie me rappelle l’importance de dire à nos proches combien on les aime car rien n’est garanti dans cette vie. Chers auditeurs, j’espère que cet épisode vous plaira et que les sujets abordés mèneront à des débats interessants et pertinents comme souvent. N’hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à les soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D’ici là je vous souhaite une excellente et on se donne rendez-vous le 17 juin pour le prochain épisode. Bonne écoute. Informations générales : Leur compte Instagram : https://www.instagram.com/simamanmavaitdit/?hl=fr Hashtag officiel : #SiMamanMavaitDit Host : Diane Audrey Ngako : https://twitter.com/Voodart
01:04:16
June 04, 2021
SI Maman M'avait Dit - Junior
Junior, 23 ans est jeune garçon vivant à Douala. Au premier regard, il semble être une personne fermée mais dès qu’on lui prête une oreille attentive, on se rend compte qu’il a beaucoup de choses à dire, à partager. Junior n’a pas connu son père, sa mère lui a dit très tôt que c’était un sorcier, au sens figuré. Plus tard, elle a refait sa vie avec un homme qui ne l’aimait pas. À l’âge de 21 ans , son père réapparait sans prévenir et sans comprendre ce qu’il ressent, sa mère lui dira « tu dois l’appeler papa, c’est ton père ». 2021, deux années plus tard, son père a redisparu, plus de nouvelles. Junior réapprend à se reconstruire tout seul, une fois de plus. Avec Diane Audrey Ngako, ils parlent de confiance, d’amour, de respect, éducation , de paternité et de trahison. Les mots de Diane Audrey : J’ai rencontré Junior, il y a un mois. Il était venu à l’agence Omenkart pour un entretien de stage. La première partie était avec moi, nous devions discuter, échanger et la seconde était axée pratique avec la team stratégie. Une chose m’a marqué c’était sa difficulté à s’exprimer, à avoir confiance en ce qu’il savait, connaissait. Il a souvent parlé d’un passé qui semblait lourd et ce stage se présentait comme un nouveau départ pour lui. Ce jour-là, je ne me suis pas dit que j’avais trouvé l’invité… C’est bien plus tard quand nous avons choisi de l’avoir que je lui ai proposé d’être mon invité. Il a tout de suite dit oui! Cependant durant l’entretien, les mots peinaient à sortir. Comment dire les choses quand toute votre vie, on vous a appris à refouler vos sentiments, à supporter. Junior n’est pas le seul enfant à être victime des choix d’un parent… Mais la force de Junior reste sa capacité à pardonner et à aimer. Je vous laisse découvrir cet épisode. J’espère que ses mots, son histoire, ses sourires, ses doutes, vous apporteront un peu plus de lumière dans votre vie. N’hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à les soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D’ici là je vous souhaite une excellente soirée et on se donne rendez-vous le 25 mars pour le prochain épisode. Bonne écoute.
01:01:03
March 11, 2021
Si Maman M'avait Dit - Louise
Louise est jeune femme dynamique de 32 ans, mariée et mère d'un enfant. Elle vit et travaille entre Paris et Kinshasa. Elle est responsable approvisionnement dans une entreprise française de la place, et également, responsable des opérations pour Ballers House. Avec Diane Audrey Ngako, elles ont parlé de préparation au mariage, de compromis, du rôle de la femme dans le foyer.  Les mots de Diane Audrey : Je connais Louise depuis environ 7/8 ans. A l’époque je travaillais à Roots Magazine et elle était en charge de la communication à Paris de Serge Ibaka. Nous avions échangé pas mal lorsque le basketteur d’origine congolaise nous avait fait l’honneur de faire la cover d’un de nos numéros (oui le gars est FRAIS). Il y a 6/7 mois, elle m’a contacté pour me partager sa volonté de participer au podcast et c’est tout naturellement que j’ai dit oui.  Je ne savais pas trop ce qu’elle souhaitait partager avec vous, avec moi mais j’étais assez enthousiaste. Nous avons parle de couple, de mariage, de compromis, de ce que c’est d’être une femme de son temos qui doit faire des choix. Du rôle de l’époux, souvent les hommes pensent qu’ils doivent nous aider à être de bonnes femmes alors qu’ils doivent juste jouer leurs differents rôles : d’epoux, de père, de membre du foyer, de la famille.  Chers auditeurs, j’espère que cet épisode vous plaira et que les sujets abordés meneront à des débats interessants et pertinents comme souvent. N’hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à les soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D’ici là je vous souhaite une excellente et on se donne rendez-vous le 11 mars pour le prochain épisode.  Bonne écoute.  Informations générales :  Leur compte Instagram : https://www.instagram.com/simamanmavaitdit/?hl=fr Hashtag officiel : #SiMamanMavaitDit Host : Diane Audrey Ngako : https://twitter.com/Voodart
54:31
February 25, 2021
Si Maman M'avait Dit - Chantal
Chantal, 40 ans est une jeune femme camerounaise vivant à Marseille. À 22 ans, elle décide de se marier avec une personne qui a l’époque l’aidait à se sentir bien. Aujourd’hui, à l’aube de la signature de son divorce, elle prend la parole pour faire le bilan d’un mariage de 18 années. Avec Diane Audrey Ngako, elle parle d’amour, de mariage, de dépression, de confiance. Les mots de Diane Audrey : Je ne connaissais pas Chantal, c’est une abonnée du Togo qui nous a connecté. Son histoire m’a tout de suite interpellée. Elle s’est mariée à 22 ans avec une personne qu’elle appréciait plus qu’elle ne l’aimait. Elle l’a rencontrée après une rupture amoureuse où elle avait perdu confiance. Son regard, à lui, l’a rassuré. Au fil des années, elle s’est rendue compte que leur histoire ne tiendrait pas sur la durée malgré leur bonne volonté. Un adultère, puis un deuxième, l’impression de revivre en dehors de son foyer. Plusieurs femmes, hommes, vivent ce type de situation. Je ne vous en dis pas plus! Je vous laisse découvrir son histoire. J’espère que ses mots, son histoire, ses sourires, ses doutes, vous apporteront un peu plus de lumière dans votre vie. N’hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à les soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D’ici là je vous souhaite une excellente et on se donne rendez-vous le 25 février pour le prochain épisode. Bonne écoute. Informations générales : Leur compte Instagram : https://www.instagram.com/simamanmavaitdit/?hl=fr Hashtag officiel : #SiMamanMavaitDit Host : Diane Audrey Ngako : https://twitter.com/Voodart
01:27:27
February 11, 2021
Si Maman M'avait Dit - Elykia
Elykia est une jeune étudiante camerounaise de 25 ans. Elle vit depuis peu à Paris. Elle souhaite devenir avocate.  Elle aime le thé, la décoration et se fixer des objectifs qui feront d’elle une belle personne. Jeune, elle a vu plusieurs hommes Venir et partir de leur maison familiale. Plus tard, elle a compris que sa mère recherchait l’affection d’un père absent.  Avec Diane Audrey Ngako, elles ont parlé de secret, de bienveillance et de pardon.  Les mots de Diane Audrey : Elykia m’a contacté il y a environ 7/8 mois, elle souhaitait partager son histoire avec notre audience. Raconter simplement quelque chose qu’elle garde en elle depuis 10 ans : «  mon père n’est pas mon père ». C’est tout naturellement qu’en décembre dernier, lors de mon séjour à Paris, elle m’a invité dans sa chambre universitaire pour parler autour d’un thé et de viennoiseries. La première des choses était de lui trouver un prénom d’emprunt. Elykia est un prénom qu’elle aime beaucoup. Nous avons gardé sa voix, c’était son choix. Merci Elykia d’avoir choisi de dire ta vérité, merci pour ton optimisme, pour ton amour pour tes parents, ta famille. Merci d’apprendre à appréhender ta fragilité.  Chers auditeurs, c’est donc avec humilité que je vous laisse découvrir son histoire. J’espère que ses mots, son histoire, ses sourires, ses doutes, vous apporteront un peu plus de lumière dans votre vie.  N’hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à les soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D’ici là je vous souhaite une excellente et on se donne rendez-vous le 11 février pour le prochain épisode.  Bonne écoute.  Informations générales :  Leur compte Instagram : https://www.instagram.com/simamanmavaitdit/?hl=fr Hashtag officiel : #SiMamanMavaitDit Host : Diane Audrey Ngako : https://twitter.com/Voodart
01:05:29
January 28, 2021
Si Maman M'avait Dit - Scheena Donia
Scheena Donia, est une gabonnaise de 41 ans basée en France où elle est Coach en image et Consultante en Communication.  Elle est maman de 4 enfants et la tata d’une grande communauté en ligne. Avec Diane Audrey Ngako, elles ont parlé d’amour, de bienveillance, de sa relation avec sa mère partie trop tôt, de sa place en tant qu’aînée… et de sa rencontre tardive avec son père.  Les mots de Diane Audrey : La premiere fois que j’ai rencontré Scheena, c’était en 2012 ou 2013, elle venait de s’installer avec une partie de ses enfants à Paris. Je travaillais à l’époque comme Rédactrice en chef de Roots Magazine et je souhaitais réaliser une interview mode de celle dont le dressing, déjà, à l’époque claquait! J’étais impressionée par deux choses, son corps like girl  comment tu fais pour être skinny et maman de 4 enfants like Woaw et son consommer « africain ». Ce n’était pas trendy comme aujourd’hui, elle avait des pieces d’Imane Ayissi, d'Elie Kuame et j’en passe. Bref, Scheena c’est la classe!  Ce jour, celui de notre rencontre, je voyais une certaine forme de tristesse dans son regard. Et depuis je l’ai connu, nous avons discuté à Paris, Yaoundé, Marrakech... Je sais qu’à cette époque elle avait le coeur lourd, elle était partie de son cher Gabon natal en laissant une partie d’elle,  beaucoup de souvenirs et d’une certaine manière sa maman, je crois.  C’est donc avec beaucoup de plaisir que je l’ai accueuili à son tour dans mon podcast, pour qu’elle réponde à la traditionnelle question.  Je vous laisse découvrir son histoire. J’espère que ses mots, son histoire, ses sourires, ses doutes, vous apporteront un peu plus de lumière dans votre vie.  N’hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à les soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit D’ici là je vous souhaite une excellente et on se donne rendez-vous le 28 février pour le prochain épisode.  Bonne écoute.  Informations générales :  Leur compte Instagram : https://www.instagram.com/simamanmavaitdit/?hl=fr Hashtag officiel : #SiMamanMavaitDit Host : Diane Audrey Ngako : https://twitter.com/Voodart
01:28:11
January 14, 2021
Si Maman M'avait Dit - Introduction avec Diane Audrey Ngako
Si j’avais une fille… je l’appellerai Folashade, un prénom Yoruba qui veut dire "Honoré avec une couronne ».  Voici une intro pour ouvrir la saison 2 de ce podcast.  « Si maman m'avait dit » est un podcast qui nous invite à nous découvrir et à nous connecter à l'essentiel.  Deux jeudis par mois, Diane Audrey donne la parole à une femme, un homme en leur posant toujours une question : qu'est ce que vous auriez aimé que votre maman vous dise ? Afin d’accompagner la production, vous êtes invités à les soutenir sur Tipee : https://fr.tipeee.com/si-maman-mavait-dit Bonne écoute.  Informations générales :  Leur compte Instagram : https://www.instagram.com/simamanmavaitdit/?hl=fr Hashtag officiel : #SiMamanMavaitDit Host : Diane Audrey Ngako : https://twitter.com/Voodart
03:49
January 14, 2021
Si Maman M'avait Dit - Leocadie Logmo Ducrot
Léocadie, ma mère, 54 ans, est une femme incroyable. Ancien mannequin au Cameroun, amoureuse de la vie, elle travaille aujourd'hui dans le domaine de la santé (Alzheimer), préside un judo club et accompagne la Mairie de sa ville (Nogent sur Vernisson) à developper son potentiel et rayonner dans la région centre de la France.   Les mots de Diane Audrey : Ma mère est aujourd'hui ma meilleure amie, depuis environ 10 ans nous développons une relation quasi fusionnelle comme elle aime le dire. Cet épisode, je l'ai vécu un rite de passage. J'ai eu l'impression que ma mère me disait que je pouvais enfin devenir une femme, une adulte responsable et qu'elle serait toujours là. J’ai l’impression d’avoir tellement vécu d’épreuves et je n’avais pas compris que ce podcast et cet échange étaient des réponses ou encore la clôture de certains maux. Le rite est aussi la définition d’un temps différent qu’un temps ordinaire, un temps suspendu, où l’ordinaire se réorganise et se remet en place. Maman au début de l’entretien n’était pas à l’aise. Elle était stressée, je ne l’avais jamais vu comme ça.Vous savez, elle aussi écoute le podcast et sait ce que cela peut créer émotionnellement. Maman ne voulait pas réveiller les morts mais au fil du temps elle s’est ouverte et a donné d’elle. Je l’ai entendu rire, vu sourire et pleurer. À la voir, j'ai vu et compris que j’étais vraiment la fille de ma mère. C'était un réel honneur de clôturer cette saison avec ma mère, celle qui m'a tout donné et appris.  Je vous copie/colle ici le texte qui a lancé ce podcast :  J’aurai aimé que ma mère dise : « ma fille, sache que le couple c’est deux personnes, deux identités, construites, assumées et distinctes. La fusion n’est pas une réponse, pas la meilleure bien qu’elle se présente comme rassurante et/ou réconfortante. Ma fille, lorsque les telenovelas vous disent qu’ un + un = UN ... c’est un mensonge. Qui est ce UN ? Qui aspire qui ? Ma fille, la fusion mène souvent à la destruction. M’as tu regardé ? As tu observé ma vie de femme ? De mère ? Diane - Audrey, le couple ne doit pas être une raison d’exister, ce n’est pas le couple qui donne un sens à ta vie, à ton existence, c’est un ensemble de choses. Tu dois avoir une identité forte pour pouvoir t’affirmer devant l’autre. Alors va, avance, n’est pas peur de te connaître, quelles sont tes passions ? Tes peurs ? Tes doutes ? Quelles sont tes blessures ? Quels sont les piliers de ta vie ? Comment comptes-tu les transformer en force ? Ma fille là est le vrai pouvoir. Apprends à prendre du temps pour toi, souviens toi que la solitude n’est pas l’isolement mais’ l’occasion de dialoguer avec toi. Ne te lève pas un jour dans un mariage, une relation, une illusion de bonheur, en te demandant qui tu es ? Si tu n’as pas oublié la personne que tu étais... ce que tu aurais du être... Une fois que tu auras une bonne partie de ces réponses, tout ira un peu mieux. Demain est un autre jour. » Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous pour la saison 2 : Jeudi 5 octobre. 
01:11:08
August 27, 2020
Si Maman M'avait Dit - Antonya David-Prince
Antonya David-Prince, 40 ans, est une jeune femme hypersensible et un être multipotentiel. Le matin, elle travaille dans les études marketing dans le milieu pharmaceutique et le soir, elle vit de ses passions :  écriture, psychologie, coaching. Avec Diane Audrey Ngako, elles parlent du fait de faire des erreurs, de s'autoriser à les faire, de se pardonner. Les mots de Diane Audrey : Je connais Antonya depuis 2012, des amis nous avaient présenté et le courant est tout de suite passé. Depuis bientôt une décennie, nous marchons et cheminons ensemble. L'avoir dans cette saison numéro 1 était une évidence et paradoxalement c'était aussi un challenge car je devais plus être dans l'écoute et moins échanger avec elle comme nous avons l'habitude de faire. Figurez-vous que j'ai redécouvert mon amie et que j'ai beaucoup appris durant cet échange. Ce moment aurait pu durer 3 heures, Antonya a essayé de nous partager sa sensibilité, sa vulnérabilité. Comment traverser les temps difficiles ? Comment trouver du sens et avoir le courage d'avancer quelle que soit l'intensité des orages, comment atteindre la sérénité malgré tout? Comment s'ouvrir aux autres et développer la compassion pour soi-même et pour les autres. Je profite ici pour partager la définition d'hypersensibilité, un mot que vous allez beaucoup entendre au fil de notre échange et celui de multipotentiel. Une personne hypersensible vit avec une surintensité de ce qui se passe autour d'elle. Elle ressent davantage de chose, là où parfois la majorité des personnes ne ressentent pas grand chose sur un sujet, l'hypersensible va lui ressentir quelque chose de plus ou moins fort. Le psychologue Ronald Frederickson, parent du terme en 1972, définissait une personne multipotentialiste comme quelqu'un pouvant être qualifié sur un certain nombre de sujets lorsque son environnement lui en donne la possibilité. Ce mot caractérise les personnes non seulement passionnées mais aussi extrêmement douées ou cultivées dans plusieurs domaines. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous le 27 août 2020.
01:09:32
August 14, 2020
Si Maman M'avait Dit - Eric Dipo
Eric, 34 ans est un jeune homme basé à Bépenda, Douala. Il est réalisateur et est marié depuis 5 ans à une femme dont il est éperdument amoureux. Il y a quatre ans, ils ont perdu leur fille après l’avoir attendu 8 mois et demi. Avec Diane Audrey Ngako, ils parlent de relation d’amour d’une mère et du deuil d’un père.   Les mots de Diane Audrey : Je connais Eric depuis. 2016, je ne savais pas que derrière son sourire, lors de nos différentes rencontres cette année là, il souffrait. Je ne m’en veux pas, je ne pouvais pas savoir. J’ai appris pour sa fille à l’enregistrement de cet épisode. Très pudiquement, en voyant son émotion, je n’ai pas souhaité aller plus loin. Eric a partage ce qu’il pouvait nous donner et je lui dis merci.  De manière générale, le père et la mère ne sont pas sur un pied d’égalité au niveau du deuil. Le père (ou l’homme, en général) est davantage soumis à des conditionnements culturels contraignants où la société lui impose certaines réactions et certains comportements : elle attend de lui qu’il s’y conforme… et, la plupart du temps, le père s’y conforme. Eric nous le rappelle bien, il se cachait pour pleurer et devait être celui qui protégeait sa femme. Dans cette dynamique, la seule chose qu’il aurait voulu, c’est d’entendre un «je t’aime » de sa mère.  Eric comme nombreux de nos hommes se positionnent souvent comme ceux qui doivent amortir le choc du décès. Je nous invite, nous, société à regarder nos partenaires et de trouver assez de force et de lumière pour leur donner le champs d’exprimer leur douleur.  Si vous êtes un père en deuil, il est indispensable que vous vous donniez les moyens d’exprimer ce que vous ressentez, d’une manière ou d’une autre. Certains papas ne trouvant pas les mots, choisissent d’écrire à cet enfant parti, trouvez votre chemin, la méthode qui vous aide. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous le 13 août 2020.
43:09
July 31, 2020
Si Maman M'avait Dit - Brice Kemajou
Brice Marvin, 30 ans est un jeune homme basé à Douala et papa d'une petite fille. Avec Diane Audrey Ngako, ils parlent de relation homme/femme, de depression, de masculinité toxique et de vulnérabilité. Les mots de Diane Audrey : Brice Marvin, 30 ans m'a contacté via instagram il y a quelques semaines. Nous sommes tous les deux originaires du Cameroun mais c'est dans le Maryland plus précisément à Rockville que nous nous sommes rencontrés pour la premiere fois. Après avoir écoute 3/4 épisodes du podcast, il a souhaité partager son histoire. Cela m'a personnellement fait du bien d'aborder la question de dépression et masculinité toxique au sein de nos sociétés africaines. C'était beau de voir comment Brice Marvin parlait, de le comprendre aussi et d'observer l'homme qu'il devient. Comment on arrive à sortir du noir lorsque l'être qu'on aime nous envoie un message pour nous dire : « c'est fini » ? Et que celle-ci se marie avec son ex alors que le fruit de votre amour, votre fille a à peine 3 mois ?  Merci Brice Marvin pour son temps, sa sincérité et sa volonté de partager son histoire avec nous. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous le 30 juillet 2020.
01:12:42
July 16, 2020
Si Maman M'avait Dit - Elisabeth Carine
Elisabeth Carine, 36 ans est une femme qui vit à Beedi, un quartier populaire de la ville de Douala. Avec Diane Audrey Ngako, elles parlent du rôle d'aîné dans une famille, de vie familiale, de choix et d'équilibre. Les mots de Diane Audrey : Carine est ma yaya comme on dit au Congo, c'est ma grande soeur. Elle est le premier enfant de mon père. Nous n'avons pas la même mère. J'ai su que je n'étais pas fille unique à l'âge de 6 ans, par hasard, au fil d'une conversation entre ma mère et mon père. Je l'ai rencontré la premiere fois à l'âge de 10 ans chez mon père ainsi que Larry et Christelle. Vous savez en mode « vous êtes mes enfants donc cela suffit pour faire de vous une vraie fratrie ». Deux années plus tard, j'allais vivre en France. C'est donc réellement depuis 7 ans et encore plus depuis mon retour en 2016 que nous construisons une vraie relation. Ce podcast était un bel exercice ! J'ai souvent observé ma soeur, donner toute sa force, son amour et énergie pour que tout aille bien dans notre famille et je me suis souvent demandée si elle allait bien. La vie lui a fait faire des choix voulus et/ou subis, celui d'être la mère de ses frères et soeurs voir même de son père. Je lui ai souvent dit : et ta vie ? Penses-tu à construire ta vie ? Suivre ton chemin ? Etc... Je ne sais pas si ma soeur a les réponses mais je crois qu'elle les cherche. Je tiens aussi à dire MERCI à notre père de ne jamais nous mettre de pression dans la vie et de nous laisser faire les choses à notre rythme (maternité, etc...) Ce fut un beau moment très riche et rempli d'émotions.  Merci à Carine pour son temps, sa sincérité et sa volonté de partager son histoire avec nous. Chers auditeurs, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous le 16 juillet 2020.
01:18:20
July 02, 2020
Si Maman M’avait Dit - Anne Marie Kengne
Anne Marie, 33 ans est une femme, épouse et maman de 4 enfants qui vit à Douala. Avec Diane Audrey Ngako, elles parlent de maternité à l’adolescence, d’amour, de passion, d’infidélité et de foi.   Les mots de Diane Audrey : Anne Marie, 33 ans, m’a contacté via Facebook après avoir écouté le podcast. Elle a souhaité partager son histoire. J’ai mis du temps à répondre car j’étais surprise de sa volonté. Beaucoup de mes invités choisissent de ne plus prendre la parole de peur d’être jugés par les auditeurs, internautes. Je crois que j’ai eu peur pour elle mais c’était sans bien connaître la boule d’énergie. Anne Marie a trompé l’homme qui est son mari et il lui a pardonné. De ces 2 aventures sont nés deux enfants que son mari a accepté.  Ce qui est surtout beau, c’est le soutien de sa belle mère dans un environnement ou celles-ci font souvent peur. J’ai souvent souri durant cet entretien. Merci Anne Marie pour son temps, sa sincérité et sa volonté de partager son histoire avec nous. Cher.e.s auditeurs, auditrices, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous le 18 juin 2020.
01:00:28
June 03, 2020
Si Maman M’avait Dit - Nathalie Bandolo
Nathalie, 36 ans est une femme qui vit à Dakar, un quartier populaire de la ville de Douala. Avec Diane Audrey Ngako, elles parlent de viol, d'estime soi, d'amour, d'équilibre et de quête de bonheur. Les mots de Diane Audrey : Nathalie a 36 ans. Violée de 6 ans à 15 ans environ. Elle ne s'est jamais sentie aimée par sa mère, encore moins par son père. Elle a essayé de leur parler... sans succès. Je ne la connaissais pas donc je n'étais pas préparée à la vague d'émotions. Je pensais que c'était « tout ». Non vers 21 ans, son compagnon disparaît avec leur fils, direction le Nigeria. Elle a eu ses nouvelles pour la première fois il y a 6 mois. Ce fut un beau moment très riche bien que rempli d'émotions. Je n'étais pas préparée à tout ca mais j'ai pris. À la fin de l'entretien, nous nous sommes embrassées fort. Merci à Nathalie pour son temps, sa sincérité et sa volonté de partager son histoire avec nous. Chers auditeurs, j'espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N'hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. D'ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous le 4 juin 2020.
01:26:36
May 22, 2020
Si Maman M’avait Dit - Thomas N.
Thomas, 40 ans est un homme qui travaille dans une banque de place au Cameroun. Avec Diane Audrey Ngako, ils parlent de polyamour, d’équilibre, d’infidélité, de polygamie et de bonheur. Les mots de Diane Audrey : Thomas n’est pas son prénom mais il a joué le jeu d’être transparent et de nous partager sa vérité. Il pose des mots très simples sur ce que des hommes et femmes vivent. La deuxième personne n’est pas toujours « un coup d’un soir » mais aussi la rencontre d’ « un amour ». Alors pourquoi rester et ne pas partir ? C’est une question qui reste souvent sans réponses car dans la vie, il ne s’agit pas toujours de blanc vs noir. Ce fut un beau moment, intéressant. Il m’a donné une fois de plus d’autres perspectives. Merci à Thomas pour son temps, sa sincérité et sa volonté de partager sa vérité sans se considérer comme « porte parole »  de la gent masculine. En le regardant, j’ai vu une personne  en paix avec son choix de vie. Chers auditeurs, j’espère que ses mots et son histoire trouveront un écho chez vous. N’hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. D’ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous le 21 mai 2020.
48:55
May 07, 2020
Si Maman M'avait Dit - Olivia X
Olivia, 35 ans est une femme camerounaise incroyable qui travaille dans l’administration camerounaise. Avec Diane Audrey Ngako, elles parlent de mariage, du temps qui passe, de relations extraconjugales Les mots de Diane Audrey : Olivia, ce n’est pas son prénom, vous l’avez compris. Nous l’avons choisi ensemble. Elle a été une belle rencontre. Sa sincérité, sa gentillesse et sa bienveillance malgré les jugements que les gens peuvent avoir. Durant notre échange, je n’ai eu aucun doute qu’elle aimait son compagnon. Je dois avoir été surprise par cette passionnée de patisserie, son humilité et son envie de protéger son compagnon m’a touché. J’espère que ses mots, son histoire, sa joie de vivre, ses sourires, ses réflexions, vous apporteront un peu plus de lumière dans votre vie. N’hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. D’ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous le 7 mai 2020.
42:45
April 27, 2020
Si Maman M'avait Dit - Franck Xavier Kamdje
Franck Xavier Kamdje, 25 ans est un jeune entrepreneur créatif. Avec Diane Audrey Ngako, ils parlent de violences conjugales, d’abandon et de l’importance de clôturer des cycles pour préserver les générations futures. Les mots de Diane Audrey : Franck Xavier, un jeune frère que j’ai souvent croisé aux évènements de mon agence d’un talk avec Maureen Ayite ou encore notre foire d’art Douala Art Fair. Il donne le regard d’un enfant au sein d’un foyer où ne règne que violence. Ne voulant pas commettre l’irréparable, sa mère a choisi de partir en laissant ses trois enfants. Sans jugement, j’ai souhaité comprendre le processus de guérison. Chers auditeurs, nous voilà à la fin du troisième épisode de Si Maman M’avait dit en compagnie de Franck Xavier. J’espère que ses mots, son histoire, ses sourires, ses doutes, réflexions, vous apporteront un peu plus de lumière dans votre vie. N’hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT.  D’ici là je vous souhaite pleines de bonnes choses et on se donne rendez-vous le 23 avril 2020.
48:44
April 09, 2020
Si Maman M'avait Dit - Jessica Pahane
Jessica Pahane, 30 ans est une entrepreneur à la tête de deux entreprises. Avec Diane Audrey Ngako, elles ont parlé d’amour, de polygamie et d’hypocrisie. Les mots de Diane Audrey : Merveille (Jessica Pahane), ma soeur d’une autre mère. Mon retour au Cameroun n’aurait pas la même saveur sans elle dans les parages. Elle aurait aimé que sa maman lui dise comment trouver sa place au sein d’un foyer polygamique. Jessica a choisi d’ouvrir une fenêtre de son histoire, de nous raconter son enfance. L’amour de son père à l’égard de ses filles, il ne souhaitait pas qu’une d’entre elles se marient sous le régime « polygamie ».  J’ai souhaité comprendre comment on se construit dans un maison avec vingt-trois enfants, trois mamans et un père. J’espère que ses mots, son histoire, ses sourires, ses doutes, vous apporteront un peu plus de lumière dans votre vie. N’hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. D’ici là je vous souhaite une excellente et on se donne rendez-vous le 2 avril.
36:28
March 19, 2020
Si Maman M'avait dit : Jane Koko
Jane Koko, 38 ans, cadre dans le milieu de l’assurance et supportrice N*1 de son mari, Felton, consultant en patisserie. Avec Diane Audrey Ngako, elles ont parlé de résilience, d’adenomyose, d’endométriose et d’amour. Les mots de Diane Audrey : Ma tante Jane, je l’adore. C’est la première à m’avoir dit OUI. C’est l’une de mes tantes préférées. J’adore passer du temps avec elle. On peut passer des heures à discuter, à converser et je ne m’en lasse pas. Elle aurait aimé que sa maman lui dise qu’on peut élever un enfant qui n’est pas le sien. Elle aurait aimé que sa maman lui parle de résilience, ce qu’on entend souvent chez nous Par « supporter ». Je vous laisse découvrir son parcours. J’espère que ses mots, son histoire, ses sourires, ses doutes, vous apporteront un peu plus de lumière dans votre vie. N’hésitez pas à nous donner vos feedbacks via notre compte instagram (@Simamanmavaitdit) ou en commentaire en utilisant le hashtag #SIMAMANMAVAITDIT. D’ici là je vous souhaite une excellente et on se donne rendez-vous le 19 mars.
44:05
March 03, 2020
Si Maman M'avait Dit - Introduction
« Si maman m'avait dit » est un podcast qui nous invite à nous découvrir et à nous connecter à l'essentiel. Deux fois par mois, Diane Audrey donnera la parole à une femme, un homme en leur posant toujours une question : qu'est ce que vous auriez aimé que votre maman vous dise ? Rendez-vous dès lundi 3 mars 2020 pour le premier épisode.
06:04
February 27, 2020