Skip to main content
Cours de l'UPop Montreal

Cours de l'UPop Montreal

By UPop Montréal
L’UPop, créée en 2010, a pour mission de favoriser le développement de l’esprit critique en offrant à la population de Montréal et des environs un accès libre et gratuit au savoir par le biais d’activités d’éducation populaire implantées dans plusieurs quartiers de la ville.
Retrouvez dans ce podcast quelques uns de nos cours disponibles à la réécoute !
Pour + d'infos et pour connaitre notre programme d'activités, consultez notre site www.upopmontreal.com ou abonnez vous à notre page facebook !
Where to listen
Apple Podcasts Logo

Apple Podcasts

Google Podcasts Logo

Google Podcasts

Overcast Logo

Overcast

Pocket Casts Logo

Pocket Casts

RadioPublic Logo

RadioPublic

Spotify Logo

Spotify

Stitcher Logo

Stitcher

Statistiques et probabilités: cours d’autodéfense - 4 de 4
Rien de mieux  que les statistiques pour convaincre. Selon une étude, 75% des gens sont  convaincus par un discours si celui-ci cite une statistique — 80% s’il  en cite deux! C’est que le  langage des statistiques est d’autant plus piégeux qu’il confère un air  scientifique à celles et ceux qui s’en servent, charlatans ou  chercheur·e·s. Pour être critique des statistiques, il faut savoir poser les bonnes  questions. Pour ça, il faut une base de connaissances. Et pour ça? Il  faut venir au cours! Cours 4 de 4: Lors  de cette ultime séance, nous discuterons du vocabulaire et des notions  de base sur lesquels reposent les études statistiques, en se basant sur  les notions présentées aux séances précédentes. Séance animée par Élise Davignon Enregistré au "Café les Oubliettes" le 17 mai 2022 Pour plus d'info: https://www.upopmontreal.com/2870-2/cours-dautodefense-les-probabilites/
49:40
June 24, 2022
Statistiques et probabilités: cours d’autodéfense - 3 de 4
Rien de mieux  que les statistiques pour convaincre. Selon une étude, 75% des gens sont  convaincus par un discours si celui-ci cite une statistique — 80% s’il  en cite deux! C’est que le  langage des statistiques est d’autant plus piégeux qu’il confère un air  scientifique à celles et ceux qui s’en servent, charlatans ou  chercheur·e·s. Pour être critique des statistiques, il faut savoir poser les bonnes  questions. Pour ça, il faut une base de connaissances. Et pour ça? Il  faut venir au cours! Cours 3 de 4: Gros plans sur les variables aléatoires. Brièvement  introduites à la première séance, nous consacrerons cette fois-ci une  séance complète à comprendre et décortiquer les variables aléatoires,  éléments essentiels à l’étude des statistiques. Séance animée par Élise Davignon Enregistré au "Café les Oubliettes" le 10 mai 2022 Pour plus d'info: https://www.upopmontreal.com/2870-2/cours-dautodefense-les-probabilites/
01:04:57
June 11, 2022
Statistiques et probabilités: cours d’autodéfense - 2 de 4
Rien de mieux  que les statistiques pour convaincre. Selon une étude, 75% des gens sont  convaincus par un discours si celui-ci cite une statistique — 80% s’il  en cite deux! C’est que le  langage des statistiques est d’autant plus piégeux qu’il confère un air  scientifique à celles et ceux qui s’en servent, charlatans ou  chercheur·e·s. Pour être critique des statistiques, il faut savoir poser les bonnes  questions. Pour ça, il faut une base de connaissances. Et pour ça? Il  faut venir au cours! Cours 2 de 4: L'approche de Bayes. Si  les probabilités sont un reflet de nos meilleurs pronostics, elles  évoluent forcément à mesure que progressent nos connaissances. Lors de  cette séance, nous verrons comment ces évolutions sont traitées  mathématiquement. Séance animée par Élise Davignon Enregistré au "Café les Oubliettes" le 3 mai 2022 Pour plus d'info: https://www.upopmontreal.com/2870-2/cours-dautodefense-les-probabilites/
50:06
June 11, 2022
Statistiques et probabilités: cours d’autodéfense - 1 de 4
Rien de mieux  que les statistiques pour convaincre. Selon une étude, 75% des gens sont  convaincus par un discours si celui-ci cite une statistique — 80% s’il  en cite deux! C’est que le  langage des statistiques est d’autant plus piégeux qu’il confère un air  scientifique à celles et ceux qui s’en servent, charlatans ou  chercheur·e·s. Pour être critique des statistiques, il faut savoir poser les bonnes  questions. Pour ça, il faut une base de connaissances. Et pour ça? Il  faut venir au cours! Cours 1 de 4: Les probabilités. De  quoi parle-t-on au juste lorsqu’on parle de probabilités? Dans cette  première séance, nous ferons un bref tour d’horizon du vocabulaire de  base et des concepts principaux abordés en théorie des probabilités. Séance animée par Élise Davignon Enregistré au "Café les Oubliettes" le 26 avril 2022 Pour plus d'info: https://www.upopmontreal.com/2870-2/cours-dautodefense-les-probabilites/
54:23
June 11, 2022
Comment réinventer la démocratie locale pour faire face à la crise climatique? - 3 de 3
Réhabiliter les vertus pour construire un culture démocratique. La démocratie n’est pas seulement affaire de structures et de  processus: elle repose sur des pratiques permettant de participer, de  délibérer et de décider ensemble. Or, ces pratiques démocratiques sont  aujourd’hui en crise: désengagement, polarisation, rigidité des modes de  décision, etc. Il est donc essentiel de réhabiliter les « vertus » pour  régénérer la vie démocratique. Les vertus sont des dispositions à agir,  sentir et penser, acquises socialement et permettant de favoriser  l’épanouissement individuel et collectif. Dans ce cours, l’éthique des  vertus sera mise en dialogue avec les théories critiques, et nous  discuterons comment diverses vertus (engagement, écoute, inclusion,  sagesse collective) pourraient construire une véritable culture  démocratique. Séance animée par Jonathan Durand Folco. https://www.upopmontreal.com/2870-2/comment-reinventer-la-democratie-locale-pour-faire-face-a-la-crise-climatique/ Enregistré à "La Brassée" le 25 mai 2022
01:51:24
June 11, 2022
Comment réinventer la démocratie locale pour faire face à la crise climatique? - 2 de 3
Comment renouveler la démocratie participative à Montréal? La construction d’une démocratie  participative engendre de nombreux défis et soulève une multitude de  questions tant au niveau des moyens que sur les plans social, politique  et éthique. Quelle forme pourrait prendre une démocratie participative  renouvelée à Montréal, et quels principes de base devraient orienter son  déploiement? Dans ce cours, nous discuterons des enjeux, des tensions  et des perspectives relatives à la conception de nouvelles formes de  participation invitantes, inclusives et efficaces. Nous étudierons  ensuite différents exemples et modèles qui sont appliqués à travers le  monde afin de dégager des leçons dont Montréal pourrait s’inspirer pour  renforcer et accélérer sa transition écologique et sociale. Séance animée par France Levert et Shawn Katz. https://www.upopmontreal.com/2870-2/comment-reinventer-la-democratie-locale-pour-faire-face-a-la-crise-climatique/ Enregistré à "La Brassée" le 11 mai 2022
01:23:23
June 11, 2022
Comment réinventer la démocratie locale pour faire face à la crise climatique? - 1 de 3
Pourquoi l'urgence climatique appelle à un renouveau démocratique? On entend souvent qu’une réponse  adéquate à la crise écologique dépendra de la mobilisation de toute la  collectivité. Or, plusieurs exemples à Montréal dans les dernières  années nous ont démontré à quel point la mobilisation autour de  solutions dépend, à son tour, de la capacité des gens à se les  approprier en participant à leur conception et mise en action. À travers  un état des lieux et des cas concrets, ce cours aidera à mieux saisir  l’urgence – ainsi que les perspectives – d’une ambition retrouvée en  matière de démocratie participative. Une démocratie renouvelée,  engageante et rassembleuse, sera ainsi posée comme condition pour  réussir la transition écologique de la ville. Séance animée par Shawn Katz et Hugues Breil. https://www.upopmontreal.com/2870-2/comment-reinventer-la-democratie-locale-pour-faire-face-a-la-crise-climatique/ Enregistré à "La Brassée" le 27 Avril 2022
01:42:15
June 11, 2022
Comment bâtir une écologie du 99 % ? - Comment s'organiser pour dépasser le capitalisme? - 3 de 3
Dans cette dernière séance, nous nous demanderons : que faire maintenant  que nous savons qu’il faut dépasser le capitalisme (séance 1) et qu’il  est possible de le faire (séance 2) ? Ne faut-il pas abandonner la  démocratie, car il y a urgence pour sauver la planète ? Ne faut-il pas  des leaders charismatiques pour diriger notre mouvement ? Pourquoi ne  pas concentrer tous nos efforts dans les élections d’un parti écologiste  ? Voici les grandes idées reçues qui seront examinées, afin de proposer  une véritable stratégie de transformation sociale. Ce cours est donné par les trois auteurs du livre Pour une écologie du 99 %, 20 mythes à déboulonner sur le capitalisme, paru aux Éditions Écosociété le 21 septembre 2021 Professeur-e(s) Alain  Savard est conseiller syndical et docteur en sciences politiques  (Université York). Il milite dans La Planète s'invite au Parlement.
01:55:11
January 15, 2022
Comment bâtir une écologie du 99 % ? - Par quoi pourrait-on remplacer le capitalisme? - 2 de 3
Dans la deuxième séance, nous travaillerons à élargir notre imagination  politique en proposant des voies alternatives au développement  capitaliste. Si le capitalisme est un problème (séance 1), est-il  vraiment possible de le remplacer par autre chose ? Ne devrait-on pas  accepter qu’il ne soit pas possible d’en sortir ? L’expérience  soviétique de la Russie (URSS) n’a-t-elle pas démontré que le socialisme  et le communisme étaient impossibles et dangereux ? Ce cours montrera  qu’il est possible (et souhaitable !) d’organiser autrement notre  économie, par la planification démocratique, sans retomber dans les  errements de l’URSS. Ce cours est donné par les trois auteurs du livre Pour une écologie du 99 %, 20 mythes à déboulonner sur le capitalisme, paru aux Éditions Écosociété le 21 septembre 2021. Professeur-e(s) Frédéric Legault enseigne la sociologie,  complète une thèse sur l’économie post-capitaliste et est associé à la  Chaire de recherche sur la transition écologique (UQAM), ainsi qu'à  l'atelier d'Écologie sociale du capitalisme avancé (ESCA). Il milite  dans La Planète s'invite au Parlement.
02:13:30
January 15, 2022
Comment bâtir une écologie du 99 % ? - Pourquoi le capitalisme ne peut-il pas devenir "vert" ? - 1 de 3
Dans ce premier cours, après avoir brièvement présenté ce qu’est le  capitalisme, nous débrouillerons trois mythes tenaces : 1) est-ce que le  problème écologique n’est pas un problème de surconsommation ? 2)  Pourquoi le capitalisme ne pourrait-il pas devenir « durable » ou «  écologique » ? 3) Pourquoi le capitalisme ne pourrait-il pas au moins se  passer des énergies fossiles ? Ce cours est donné par les trois auteurs du livre Pour une écologie du 99 %, 20 mythes à déboulonner sur le capitalisme, paru aux Éditions Écosociété le 21 septembre 2021. Professeur-e(s) Arnaud Theurillat-Cloutier est enseignant de philosophie, doctorant en  sociologie et auteur de Printemps de force, une histoire du mouvement  étudiant au Québec 1958-2013 (Lux éditeur, 2017, Prix du livre politique  de l'Assemblée nationale du Québec 2018). Il est aussi chercheur à la  Chaire de recherche sur la transition écologique (UQAM), ainsi qu'à  l'atelier d'Écologie sociale du capitalisme avancé (ESCA).
01:56:41
January 15, 2022
À la découverte d’Albert Saint-Martin
Albert Saint-Martin, militant d’avant-garde, écrit par Claude Larivière et publié en 1979 aux Éditions coopératives Albert Saint-Martin, vient de paraître dans une nouvelle édition aux Éditions de la rue Dorion.  Cette excellente biographie n’a jamais été rééditée. Elle est la seule à  ce jour qui traite spécifiquement d’Albert Saint-Martin. Dans Sur les traces de l’anarchisme au Québec (1860-1960) (Lux éditeur, 2008), Mathieu Houle-Courcelles commente sa trajectoire militante à partir des recherches de Claude Larivière. Cette nouvelle édition comble quelques trous dans l’histoire sociale  québécoise. Saint-Martin y est en effet très rarement mentionné ou est  même oublié. Claude Larivière a procédé à plusieurs mises à jour, et la  bibliographie est complétée par celle que Mathieu Houle-Courcelles avait  rédigée pour sa thèse. Une postface de Patrick Tillard traite du  contenu de la revue éphémère de Saint Martin, Spartacus. Professeur-e(s) Claude LarivièreClaude  Larivière est travailleur social et sociologue. Après avoir fondé Les  Éditions coopératives Albert Saint-Martin (en 1975), il a contribué à  développer des équipes de travail interdisciplinaires en CLSC avant de  retourner enseigner à l'École de service social de l’Université de  Montréal où il dirigea jusqu'à sa retraite (2013) le programme  d'administration sociale.
48:09
January 15, 2022
Urgence climatique et transition sociale-environnementale - La transition sociale et environnementale au Québec - Le scénario " zéro émissions "
Face à l’urgence climatique, les virages que nous prenons maintenant feront la différence : tout va se jouer dans la décennie 2020 et il faut impérativement parvenir à la carboneutralité le plus tôt possible. Des solutions existent, mais la profondeur des transformations à effectuer, dans les délais qui nous sont impartis, appelle à une concertation intense. Le Front commun pour la transition énergétique vise à dynamiser et à faciliter cette concertation. Pour ce faire, il propose une Feuille de route vers un Québec zéro émission nette («ZéN»), plus résilient et plus juste, en invitant tous les acteurs sociaux du Québec à l’utiliser comme base d’un dialogue constructif sur les choix cruciaux à faire sans délai ainsi que sur les plans d’action à déployer à court, à moyen et à plus long terme. Les fruits de ces échanges serviront à enrichir nos analyses et nos propositions, dans l’espoir d’arriver d’ici avril 2020 à une Feuille de route qui fera largement consensus au sein de la société québécoise et de tous les peuples qui habitent ce territoire politique. Cette séance a été enregistrée en direct le 9 mars 2020 à Montréal. Il s'agit d'une séance donnée par Mélanie Busby (Québec Zen) et proposée dans le cadre du cours de l'Upop  "Urgence climatique et transition sociale-environnementale. ». C’est la première séance du second volet de ce cours.  Il n’est pas nécessaire d’avoir assisté ou écouté les autres séances pour être en mesure de suivre celle-ci.  + d’infos : http://www.upopmontreal.com/hiver-printemps-2020/urgence-climatique-et-transition-sociale-environnementale-partie-2-la-transition-sociale-et-environnementale-au-quebec/#20200309
57:31
March 11, 2020
Urgence climatique et transition sociale-environnementale - Gouvernance climatique et environnementale au Canada : au-delà des cibles
 Cette séance a été enregistrée en direct le 24 février 2020 à Montréal. Il s'agit d'une séance donnée par Normand Mousseau et proposée dans le cadre du cours de l'Upop  "Urgence climatique et transition sociale-environnementale. ". Présentation du cours À  peu près tout le monde s’entend pour accepter l’idée d’une limite  environnementale qu’aurait atteint le développement de nos sociétés  industrielles,  ainsi que l’urgence et la nécessité d’amorcer une transition vers une  société dont l’impact environnemental serait réduit. La pression  médiatique et sociale provoque deux comportements contradictoires :  l’insistance des signes médiatiques nous font croire  que nous en savons suffisamment sur le « réchauffement climatique » ;  et d’autre part, ce sentiment d’urgence nous empêche de définir  convenablement les actions à mener pour amorcer cette transition. Ce  cours entend offrir les outils conceptuels et pratiques pour  appréhender, dans le détail, les enjeux de ces deux concepts que sont  les  « réchauffements climatiques » et les différentes formes de la «  transition sociale-environnementale ». Il s’agit de montrer que les deux  mouvements sont liés : la compréhension scientifique des mécanismes  physiques permet de mesurer la nature et l’ampleur  de nos actions. Comprendre pour mieux agir. Présentation de la séance Cette  séance est la troisième de ce cours et tente d’apporter différentes  pistes de solutions dans le cadre de la transition environnementale  et sociale, tant au niveau individuel que collectif : que faut-il  changer et comment faire ? Elle aborde les questions suivantes : Portrait des émissions au Canada/Québec. Trajectoires des émissions selon différents scénarios. Objectifs  de réduction 2030-2050 et leurs conséquences sur les différents  secteurs (énergie, transport, agriculture, bâtiment, industrie  etc.) Gouvernance environnementale et climatique au Canada Il n'est pas nécessaire d'avoir suivi les 2 premières séances pour suivre celle-ci. Pour en savoir plus : http://www.upopmontreal.com/hiver-printemps-2020/urgence-climatique-et-transition-sociale-environnementale-partie-1-la-science-du-changement-climatique/
01:11:03
March 09, 2020
Les structures ne descendent pas dans la rue - Table ronde - 5 de 5
Les professeures et professeurs du cours seront présents afin de faire  une synthèse de ce qui aura été dit tout au long du cours et aborder  plus particulièrement la manière dont on peut se servir de la pensée  poststructuraliste aujourd’hui.
02:03:19
April 28, 2019
Le village et l’Inquisiteur - La force du village - 2 de 2
 Le village et l’Inquisiteur - Résistance en milieu populaire au Moyen Âge  Peut-on imaginer rapport de force plus inégal qu’entre l’hérétique et  l’inquisiteur ? Souvent analphabète, tenue dans l’ignorance des charges  qui pèsent contre elle, la personne suspecte d’hérésie pouvait-elle se  défendre ? Le silence obstiné était une preuve de culpabilité. Elle  devait donc parler : avouer ses crimes et dénoncer ceux des autres.  Aucun acquittement au tribunal inquisitorial ! Hormis quelques  “endurcis” qui périrent sur le bûcher, les autres se sont soumis.  Pourtant, leur obéissance apparente dissimulait une âpre résistance. En  quoi consista-t-elle ? Quels en furent les enjeux ? Peut-elle encore  nous éclairer sur des luttes inégales actuelles ? Pour répondre à ces questions, nous plongeons dans l’histoire  étonnante de Montaillou, petit village éloigné dans le temps… et  cependant proche. L’époque n’est plus la même, mais le courage et la  résistance de cette communauté villageoise prise entre les mailles du  pouvoir nous interpellent encore aujourd’hui. Présentation de la séance 2 - La force du village Montaillou, petit village de montagne à la frontière de la France et de  l’Espagne, aurait pu tomber dans l’oubli. Or deux inquisiteurs y ont  mené une enquête qui a duré dix-sept ans et produit des milliers de  pages de procès-verbaux. Simples bergers, humbles paysannes, toute la  population fut citée au tribunal entre 1308 et 1325. Ces gens  parvinrent-ils à comprendre les enjeux de leur procès et à déjouer les  stratégies de leurs inquisiteurs ? La communauté survécut-elle à cette  expérience ? Quelles furent les tensions les plus vives ? Les  solidarités les plus tenaces ? Télécharger le diaporama de la séance 2 Danielle Laurendeau Historienne,  diplômée de l’UQAM et de l’Université de Paris1 Panthéon-Sorbonne, elle  étudie l’histoire religieuse sous l’angle de l'hétérodoxie. Elle  s’intéresse au doute, à l’incroyance et à l’hérésie. Spécialiste du  tribunal de l’Inquisition, son attention se porte sur la résistance de  celles et de ceux que l’Église cherchait à soumettre. Elle étudie leurs  stratégies de défense, particulièrement au cours de leur procès  d’Inquisition. Elle partage sa passion pour l’histoire dans différents  contextes : musée, radio, école, Université du troisième âge. Un peu  résistante elle-même, elle est engagée dans sa communauté.
01:04:15
April 19, 2019
Le village et l’Inquisiteur - Dissidence religieuse, répression et résistance - 1 de 2
 Le village et l’Inquisiteur - Résistance en milieu populaire au Moyen Âge  Peut-on imaginer rapport de force plus inégal qu’entre l’hérétique et  l’inquisiteur ? Souvent analphabète, tenue dans l’ignorance des charges  qui pèsent contre elle, la personne suspecte d’hérésie pouvait-elle se  défendre ? Le silence obstiné était une preuve de culpabilité. Elle  devait donc parler : avouer ses crimes et dénoncer ceux des autres.  Aucun acquittement au tribunal inquisitorial ! Hormis quelques  “endurcis” qui périrent sur le bûcher, les autres se sont soumis.  Pourtant, leur obéissance apparente dissimulait une âpre résistance. En  quoi consista-t-elle ? Quels en furent les enjeux ? Peut-elle encore  nous éclairer sur des luttes inégales actuelles ? Pour répondre à ces questions, nous plongeons dans l’histoire  étonnante de Montaillou, petit village éloigné dans le temps… et  cependant proche. L’époque n’est plus la même, mais le courage et la  résistance de cette communauté villageoise prise entre les mailles du  pouvoir nous interpellent encore aujourd’hui. Description de la séance 1 - Dissidence religieuse, répression et résistance  Ils écoutaient les pasteurs que l’Église persécutait. Elles  discutaient des choses de la foi. Ceux et celles qui ne croyaient pas  « comme il faut » se considéraient bons chrétiens. L’Église, elle, les  accusait d’hérésie. À partir du XIIIe siècle, elle les soumit à l’Inquisition. Dressons d’abord un portrait de la dissidence religieuse et de sa  répression à l’époque médiévale. Le mot Inquisition évoque plusieurs  images…, sont-elles justes ? Comment se déroule un procès ? Quelle  relecture des textes révèle les stratégies, invisibles à première vue,  de celles et de ceux qui se sont soumis et ont néanmoins réussi à éviter  les peines les plus lourdes et à protéger les leurs ? Danielle Laurendeau Historienne,  diplômée de l’UQAM et de l’Université de Paris1 Panthéon-Sorbonne, elle  étudie l’histoire religieuse sous l’angle de l'hétérodoxie. Elle  s’intéresse au doute, à l’incroyance et à l’hérésie. Spécialiste du  tribunal de l’Inquisition, son attention se porte sur la résistance de  celles et de ceux que l’Église cherchait à soumettre. Elle étudie leurs  stratégies de défense, particulièrement au cours de leur procès  d’Inquisition. Elle partage sa passion pour l’histoire dans différents  contextes : musée, radio, école, Université du troisième âge. Un peu  résistante elle-même, elle est engagée dans sa communauté. Télécharger le diaporama de la séance 1
53:01
April 19, 2019
Les structures ne descendent pas dans la rue - Précaire est le corps selon Judith Butler - 4 de 5
Présentation du cours : Les structures ne descendent pas dans la rue. Le postructuralisme aujourd'hui Ce cours vise à donner une vue d’ensemble du post structuralisme, de ses origines à ses évolutions contemporaines. Il abordera ainsi la déconstruction de Derrida, la pensée de Deleuze, celle de Foucault, le féminisme de Judith Butler et le postmatérialisme qui puise ses racines dans le poststructuralisme. Le cours tentera de comprendre en quoi le poststructuralisme permet de saisir les sociétés contemporaines et sa richesse pour penser les résistances actuelles au capitalisme néolibéral. Le cours vise à fournir du contenu historique et théorique sur le poststructuralisme, mais aussi des outils.  Présentation de la séance 5 : Précaire est le corps selon Judith Butler La philosophe américaine Judith Butler est surtout connue pour ses travaux sur le genre, le sexe et la sexualité dans lesquels elle s’interroge quant à la possibilité pour un sujet de contester et de subvertir les normes en place. Elle a récemment prolongé cette analyse des mécanismes d’exclusion en se demandant quels sont les fondements éthiques qui permettent que nous restions aveugles et sourds face à la souffrance d’autrui. Par-là même cette réflexion ouvre la voie à une politique des corps précaires qui revendiquent le droit d’apparaître dans l’espace public et de vivre une vie digne d’être vécue. Cours offert par Sklaerenn Le Gallo et Lisiane Lomazzi Session Hiver / Printemps 2019
01:40:31
April 11, 2019
Les structures ne descendent pas dans la rue - What the Foucault? - 3 de 5
Présentation du cours : Les structures ne descendent pas dans la rue. Le postructuralisme aujourd'hui Ce cours vise à donner une vue d’ensemble du post structuralisme, de ses origines à ses évolutions contemporaines. Il abordera ainsi la déconstruction de Derrida, la pensée de Deleuze, celle de Foucault, le féminisme de Judith Butler et le postmatérialisme qui puise ses racines dans le poststructuralisme. Le cours tentera de comprendre en quoi le poststructuralisme permet de saisir les sociétés contemporaines et sa richesse pour penser les résistances actuelles au capitalisme néolibéral. Le cours vise à fournir du contenu historique et théorique sur le poststructuralisme, mais aussi des outils.  Présentation de la séance 3 : What the Foucault? Alors que le structuralisme des années 1960 est en plein essor et s’impose dans des cercles intellectuels influents, de la psychanalyse à la sociologie, en passant par l’ethnographie, la philosophie et la linguistique, Michel Foucault propose une lecture nouvelle de la société contemporaine. Puisant non pas dans les « sciences naturelles » des postulats aux prétentions universelles, mais s’inspirant plutôt de la conception spinoziste et nietzschéenne des rapports au monde, il pose certaines bases de ce que deviendra le « poststructuralisme ».  En étudiant les rapports sous les angles du savoir, du pouvoir et de l’éthique, tout en développant une méthodologie généalogique, archéologique et l’étude des stratégies, Foucault propose un cadre théorique poststructuraliste pour comprendre le monde actuel et, plus particulièrement, les formes de résistance qui s’y manifestent. Cours offert par Maude Bonenfant Session Hiver / Printemps 2019
01:52:28
April 08, 2019
Les structures ne descendent pas dans la rue - Derrida: Tout le monde en parle, pourquoi pas moi? 2 de 5
Présentation du cours : Les structures ne descendent pas dans la rue. Le postructuralisme aujourd'hui Ce cours vise à donner une vue d’ensemble du post structuralisme, de ses origines à ses évolutions contemporaines. Il abordera ainsi la déconstruction de Derrida, la pensée de Deleuze, celle de Foucault, le féminisme de Judith Butler et le postmatérialisme qui puise ses racines dans le poststructuralisme. Le cours tentera de comprendre en quoi le poststructuralisme permet de saisir les sociétés contemporaines et sa richesse pour penser les résistances actuelles au capitalisme néolibéral. Le cours vise à fournir du contenu historique et théorique sur le poststructuralisme, mais aussi des outils.  Présentation de la séance 2 : Derrida: Tout le monde en parle, pourquoi pas moi?  La présentation sera structurée en trois parties (qui déploieront les trois objectifs). La première partie restituera les intuitions de base du structuralisme, en particulier le caractère différentiel de la langue et cherchera à montrer comment cette intuition est fondamentale pour le projet de la déconstruction. Je mettrai en évidence deux dimensions corrélatives au caractère différentiel de la langue : une dimension oppositionnelle (le sens des mots se détermine par contraste) et une dimension hiérarchisante (tout discours s’organise autour d’un réseau d’oppositions linguistiques ; cette mise en réseau crée des chaînes de valorisation/dévalorisation implicites qui semblent naturelles). Je travaillerai à partir de quelques exemples tirés chez Derrida pour illustrer mon propos. Cours offert par Maxime Plante Session Hiver / Printemps 2019
01:53:17
April 07, 2019
Les structures ne descendent pas dans la rue - Deleuze : Langue, pouvoir, magie - 1 de 5
Présentation du cours : Les structures ne descendent pas dans la rue. Le postructuralisme aujourd'hui Ce cours vise à donner une vue d’ensemble du post structuralisme, de ses origines à ses évolutions contemporaines. Il abordera ainsi la déconstruction de Derrida, la pensée de Deleuze, celle de Foucault, le féminisme de Judith Butler et le postmatérialisme qui puise ses racines dans le poststructuralisme. Le cours tentera de comprendre en quoi le poststructuralisme permet de saisir les sociétés contemporaines et sa richesse pour penser les résistances actuelles au capitalisme néolibéral. Le cours vise à fournir du contenu historique et théorique sur le poststructuralisme, mais aussi des outils.  Présentation de la séance 4 : Deleuze : Langue, pouvoir, magie  Nous verrons dans cette présentation comment le travail de philosophie de Gilles Deleuze s’inscrit dans le « poststructuralisme », en abordant la question du lien. Nous procéderons à partir d’une série de réflexions sur le rôle de l’imaginaire littéraire dans l’élaboration de plusieurs de ses concepts clefs. Nous développerons certains de ces concepts, dont les plus célèbres, ceux de devenir et de rhizome. Nous en viendrons aussi à distinguer deux axes de pensée, l’immanence et la transcendance, pour penser un troisième terme, hors binarisme. Cela nous mènera aussi sur le terrain de la magie, dont on parle abondamment aujourd’hui, particulièrement par la mise à la mode, et par l’emploi comme machine de guerre, de la figure de la sorcière. Cours offert par Patrick Poulin Session Hiver / Printemps 2019
01:48:57
April 06, 2019