Skip to main content
Les pieds dans demain

Les pieds dans demain

By Alexia Lefeuvre
Je m’appelle Alexia et vous souhaite la bienvenue dans « Les pieds dans demain », le podcast où nous découvrirons à quoi pourrait ressembler demain dans notre quotidien.
Les pieds dans demain sont des conversations avec des personnes de tous horizons afin de décrire comment elles envisagent concrètement demain. L’objectif de ce podcast ? Donner la parole à des personnes pleines de bon sens, que l’on a trop peu l’habitude d’entendre afin de penser l’après de manière réaliste et authentique.


Allez, venez, on va mettre les pieds dans demain.

Illustration: Camille Laloux
Montage: Karl moreaux
Listen on
Where to listen
Apple Podcasts Logo

Apple Podcasts

Breaker Logo

Breaker

Castbox Logo

Castbox

Google Podcasts Logo

Google Podcasts

Overcast Logo

Overcast

Pocket Casts Logo

Pocket Casts

RadioPublic Logo

RadioPublic

Spotify Logo

Spotify

Currently playing episode

#9 : Zaza, 88 ans, retraitée : « Pour préparer demain, je préfère aider plutôt qu’assister »

Les pieds dans demain

1x
#14 Géraldine, 31 ans, orthophoniste : « Demain, il est primordial de ne pas négliger le soin et la santé psychique des gens »
Après le bac, Géraldine hésitait entre devenir comédienne ou orthophoniste. Vous l’aurez compris, elle a aura pris le second choix car elle appréciait l’idée de pouvoir lier le théâtre au soin. J’ai voulu interviewer Géraldine car elle parle avec passion et douceur de son métier et son parcours l’amène à se questionner sur demain. Un sujet qui m’anime beaucoup comme vous le savez 😉 J’en profite pour vous donner rapidement quelques détails pour mieux appréhender l’orthophonie et comment et quand elle est suivie. Une orthophoniste est une thérapeute spécialisée dans les troubles de la communication, lesquels peuvent être en lien avec la voix, la parole et le langage. Les troubles les plus connus sont : le bégaiement, les problèmes de prononciation ou encore, la dyslexie, les difficultés de calcul et d'écriture. Mais ce n’est évidemment pas tout, et Géraldine se fera une joie de le développer. Elle exerce dans un CMPP (Centre Médico-Psycho-Pédagogique) qui accueille des enfants de 0 à 20 ans et en IMP (Institut Médico-Professionnel) afin de suivre des jeunes qui ne peuvent pas suivre un cursus ordinaire où des soins et un enseignement adapté sont dispensés. En parallèle, elle suit une psychanalyse pour aller plus loin dans la connaissance d’elle-même et donc de pouvoir exercer son métier dans de meilleures conditions et prodiguer des soins encore plus adaptés. Charité bien ordonnée commence par soi-même comme on dit. ET pour couronner le tout, elle termine sa 4ème et dernière année de formation au shiatsu, une discipline japonaise vieille de plusieurs millénaires qui s'inspire de la médecine traditionnelle chinoise. Il s’agit d’une technique de massothérapie dont l'objectif est de permettre le bien-être physique et psychologique. Toutes ces formations lui ont permis d’évoluer sa vision de la vie mais aussi du soin qu’elle prodigue à ses patients. Géraldine fait les choses en accord avec elle-même et je trouve qu’elle peut être un exemple pour beaucoup qui se perdent entre le être, le faire et le avoir. Allez, venez, on va mettre les pieds dans demain avec Géraldine ! Si vous appréciez le podcast Les Pieds dans Demain, ce qui m'aide le plus pour le faire connaître au plus grand nombre, c'est que vous preniez un peu de votre précieux temps pour me laisser une note sur Apple Podcasts, Castbox ou Podcast addict. Vous voulez me soutenir et continuer de me donner la motivation pour faire grandir Les Pieds dans Demain ? Alors, vous pouvez : 🎙Vous abonner au podcast sur votre plateforme favorite 📩 M'écrire un mail pour me dire ce que vous avez pensé de l'épisode, me proposer un article ou une personne pleine de bon sens trop peu entendue (hélas) pour une prochaine conversation, lancer un sujet de discussion ou m'envoyer des gifs cools (#PassionGifs)... c'est par ici : lespiedsdansdemain@outlook.com 🎥Vous abonner à la chaine YouTube Les Pieds dans Demain 📸 Suivre le compte Instagram du podcast 💬Partager votre épisode préféré à des personnes que cela peut intéresser ou pour les aider à ouvrir leurs chakras. Montage : Karl Moreaux : https://karlhandball.wixsite.com/moreauxkarl Illustration : Camille Laloux : https://www.camillelaloux.fr/
45:16
November 13, 2020
#13 Christiane, 54 ans, infirmière : « Demain, je veux que la vieillesse soit perçue comme une chance »
Christiane est fière d’être surnommée par ses voisins « la mère allemande à vélo ». Fière de penser différemment des Français. Fière d’apporter ce que sa culture lui a enseigné. Fière de pouvoir participer à ce multiculturalisme. Choisir, c’est renoncer et ça Christiane a su le faire dans des moments clés de sa vie. Sans regretter. Christiane a aussi et surtout une énergie de folie à revendre. Le sourire jusqu’aux oreilles et des envies dans tous les sens. Elle positive tout et fait en sorte que chaque minute compte. Clairement, Christiane est là pour vivre (au maximum) et pas survivre. Son parcours de vie l’explique peut-être : Elle a fait un an de jeune fille au pair à Paris où elle gardait deux enfants dont une en situation de handicap avant d’entrer dans son école d’infirmière en Allemagne. Pour pouvoir aller travailler à Genève où elle avait vécu pendant son enfance, elle devait passer un diplôme en langue française. LE deuxième jour de son arrivée à Paris où elle allait pour décrocher son sésame, elle a rencontré son futur mari (hispano-marocain) et son avenir. Elle a fait le choix de chambouler son destin. Son demain. Elle a décidé de rester en France et d’y fonder une famille (4 enfants en 4 ans et demi pour être plus précise). En parallèle de son métier d’infirmière en service gériatrie, elle a décidé de suivre une formation d’éducatrice. Elle a toujours été certaine qu’elle était venue sur Terre pour éduquer. Que ce soit ses enfants ou les enfants des autres. Vous allez voir, enfourcher le vélo de la vie, ne jamais regarder en arrière, et tout mettre en œuvre pour que ça roule, c’est ça mettre les pieds dans demain avec Christiane. Notes pour aller plus loin : Coliving : Né dans les années 2000, sur la côte ouest des États-Unis, le coliving est un nouveau mode de vie en collectivité. Le terme coliving vient de l’anglais « co » (ensemble) et « living » (vivre). L’habitation, meublée, se décompose en espaces privatifs (chambre d’une superficie de 20 à 30m2, salle de bain, petite cuisine) et partagés (salon, salle de sport, bibliothèque, SPA, espace de coworking, terrasse…). A cela s’ajoute un large panel de services mutualisés. Le coliving permettrait également de réaliser des économies et de lutter contre la solitude, dont un nombre croissant de personnes souffrent dans les grandes villes. Il vise également à fluidifier l'accès au logement. Intergénérationnel : L'intergénérationnel se définit comme la transmission d'expérience et de savoirs entre personnes d'âges différents, au bénéfice de l'entreprise, de la famille et de la société dans son ensemble. L’intergénérationnel, c’est le maintien avec l’extérieur : une stimulation pour les uns et une découverte pour les autres. Les plus jeunes entraînant leurs aînés en les sortant de leur routine et les plus âgés partageant leurs expériences et connaissances. "Traduire, c’est trahir" : vient de l’italien (Traduttore, traditore : Traducteur, traître) mais semble avoir été inspirée par Joachim du Bellay Wax : mot anglais signifiant " cire ". Tissu recouvert d'une cire végétale protectrice, résistant ainsi aux agressions naturelles, la poussière et les liquides salissants notamment. Si vous appréciez le podcast Les Pieds dans Demain, ce qui m'aide le plus pour le faire connaître au plus grand nombre, c'est que vous preniez un peu de votre précieux temps pour me laisser une note sur Apple Podcasts, sur Castbox ou sur Podcast addict. Pour me contacter : lespiedsdansdemain@outlook.com   Montage : Karl Moreaux : https://karlhandball.wixsite.com/moreauxkarl Illustration : Camille Laloux : https://www.camillelaloux.fr/
40:14
October 30, 2020
#12 Mathieu, 29 ans, responsable associatif : Demain, je veux qu’on arrête d’opposer engagement citoyen et business
Mathieu est né et a grandi à Cergy dans le Val d’Oise (95). D’une famille modeste, il a fait une classe préparatoire (où nous nous sommes rencontrés), a réussi à entrer dans une école de commerce du Top 10 (parce les classes prépa adooooorent les classements d’écoles). Il s’est spécialisé dans la finance d’entreprise et a travaillé pendant 3 ans dans le conseil pour des banques et des assurances. Il a ensuite travaillé 2 ans au siège de La République en Marche (LREM) afin de piloter les projets citoyens et favoriser l’engagement des Français sur des projets près de chez eux. Ça, c’est pour la partie « CV officiel ». Mais Mathieu fait beaucoup plus que ça et vous allez comprendre qu’en fait, tout est assez lié et logique dans son parcours. Dès l’âge de 18 ans il crée sa propre association « Les enfants de la réussite » qui fait du soutien scolaire auprès de jeunes collégiens ou lycéens et organise des sorties pour les enfants de familles défavorisées.  "La réussite scolaire, c’est avoir le choix". Voilà une phrase qui m'a fait réfléchir quand Mathieu l'a dite pendant notre conversation.  Cela peut faire du bien de changer de prisme pour aider autrement les écoliers et étudiants à voir autrement le succès par exemple. Il crée ensuite une association de quartier afin de défendre les intérêts des habitants vis-à-vis des bailleurs sociaux mais aussi pour créer du lien social et de l’entraide au sein des quartiers. Selon Mathieu, la politique, c’est la vie de la cité. Il était donc logique que cet engagement associatif le mène à s’inscrire sur une liste électorale pour les municipales de 2014 puis à être lui-même candidat en 2020. Vous allez entendre comme son engagement et son enthousiasme se ressentent bien dans l’interview et, qui sait, dans 10 ans, si vous habitez à Cergy, vous voterez pour lui. Allez, venez, on va mettre les pieds dans demain avec Mathieu ! On continue la discussion ? Rendez-vous sur Instagram ! https://bit.ly/InstaLesPiedsDansDemainPodcast Retrouvez aussi les précédents épisodes sur votre plateforme préférée de podcast ou sur YouTube : https://bit.ly/PlaylistPodcastLesPiedsDansDemain Montage : Karl Moreaux : https://karlhandball.wixsite.com/moreauxkarl Illustration : Camille Laloux : https://www.camillelaloux.fr/
28:11
October 16, 2020
#11 Victoire, 32 ans, naturopathe : « Demain, il faudra avoir des gestes drastiques pour sauver la planète. »
Victoire fait partie de ces personnes qui choisissent leur destin. Elle a décidé de ne pas suivre la voie toute tracée après son école de commerce. Après quelques années en tant que commerciale dans différents groupes, elle est allée chercher le sens ailleurs. Le sens pour elle et au service des autres. Le sens du aller mieux. Elle s’est donc dirigée vers une carrière de naturopathe afin de prendre soin d’elle en premier lieu pour ensuite mieux s’occuper des autres. Et c’est là que l’envie d’entreprendre est venue frapper à sa porte. Elle s’est lancée dans la création d’une marque de cosmétiques qui réduit le nombre de composants pour se concentrer sur l’essentiel et donc suivre un rituel beauté qui maximise les effets sur la peau. Victoire vit à Marseille et ouvre d’ailleurs son showroom là-bas. C’est impressionnant de voir tout le chemin qu’elle a parcouru depuis notre rencontre, il y a … 10 ans. J’ai voulu interroger Victoire sur demain car elle, son demain, elle y a pensé maintes et maintes fois. Elle l’a choisi. Quitte à tout quitter et prendre de vrais risques. Tout ce que j’admire et apprécie. Sa vision holistique du corps, de la vie en général sont autant d’éclairages utiles pour penser demain. Et ça fait du bien d’avoir quelqu’un qui vous dit de ralentir, de prendre le temps, de profiter du présent pour apprécier encore mieux demain. Le tout avec respect et… bienveillance. Oui, je l’ai dit. Mais vous verrez, avec Victoire, ce mot prend tout son sens 😉 Etirez-vous (c’est Victoire qui le recommande pour une meilleure vie), installez-vous confortablement et c’est parti pour un nouvel épisode des Pieds dans Demain. Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente écoute ! Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur la belle aventure que l'on souhaite jalonnée de succès de Victoire : @jalon_rituels On continue la discussion ? Rendez-vous sur Instagram ! https://bit.ly/InstaLesPiedsDansDemainPodcast Retrouvez aussi les précédents épisodes sur votre plateforme préférée de podcast ou sur YouTube : https://bit.ly/PlaylistPodcastLesPiedsDansDemain Notes pour aller plus loin : Naturopathie : Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, “la naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques.” Médecine holistique, son principe est que les maladies sont souvent déclenchées par une alimentation inadaptée, un stockage de toxines dans l'organisme, un déséquilibre de l'énergie vitale et des carences. Aux côtés de la médecine traditionnelle chinoise et de l’ayurvéda, la naturopathie est reconnue comme la troisième médecine traditionnelle. Holisme : Théorie selon laquelle l'homme est un tout indivisible qui ne peut être expliqué par ses différentes composantes (physique, physiologique, psychique) considérées séparément. Montage : Karl Moreaux : https://karlhandball.wixsite.com/moreauxkarl Illustration : Camille Laloux : https://www.camillelaloux.fr/
32:19
October 2, 2020
#10 : Estelle, 52 ans, attachée de presse : « Demain, écologie devra rimer avec économie et travail avec passion. »
Estelle est une passionnée de tout : de la vie, de sa vie, de son travail, de ses amis, des idées, des humains… Estelle ne fait rien à moitié. En plus de son rythme de vie effréné, elle a une idée à la minute et un gâteau dans chaque main. Elle a commencé à travailler à l’âge de 20 ans et aime toujours autant apprendre et créer. Il y a quelque chose qui me frappe chez Estelle, c’est sa capacité à toujours voir le verre à ¾ plein, à rebondir en toute situation et à ne JAMAIS perdre espoir. Tout cela en restant positive, souriante et enthousiaste. Estelle fait partie de ces personnes jamais blasée même quand la vie semble s’acharner. C’est pour moi une vraie leçon de vie. Combien d’entre nous avons déjà pensé à tout envoyer bouler, raccrocher les gants, les laisser se débrouiller. Estelle, jamais. En tout cas, pas que je sache. Et c’est une des raisons pour lesquelles je voulais l’interroger dans le podcast. Je souhaite moi aussi vous donner accès à son enthousiasme communicatif, sa passion, ses convictions, je suis certaine que vous en ressortirez galvanisé-e. Je serai même capable de vous dire de garder cet épisode pour un lundi matin afin de vous donner de la force. #MondayMotivation. On a parlé Sharon Stone, apprivoisement du temps, Jean-Pierre Pernault, télépathie… Vous allez voir, les sujets ne manquent pas et la fougue d’Estelle est fortement communicative ! Mettre les pieds dans demain avec Estelle, je peux vous assurer que vous n’allez pas vous ennuyer 😉 Pour aller plus loin dans ce qui a été évoqué avec Estelle : Formation « Performance sous haute intensité » : https://adngroup.com/fr/masterclass/ Cohérence cardiaque : La cohérence cardiaque permet d'apprendre à contrôler sa respiration afin de réguler son stress et son anxiété. Cette technique simple permettrait de réduire aussi la dépression et la tension artérielle. Le Raid : Le RAID est une unité d'élite de la Police nationale française. Le nom est choisi en référence au mot « raid », désignant un assaut militaire, mais a reçu par rétroacronymie le sens Recherche, Assistance, Intervention, Dissuasion PriceMinister (devenu Rakuten France) : site de e-commerce français avec des vendeurs particuliers et des professionnels racheté par le japonais Rakuten en 2010. Doctolib : Doctolib est une entreprise franco-allemande fondée en 2013 qui propose un service de gestion en ligne des consultations pour les professionnels de santé et un service de prise de rendez-vous en ligne pour les patients. Hoppen : Hoppen participe à la digitalisation de l’hôpital via le développement de solutions multimédia, l’intégration réseau de ces solutions et l’exploitation de ces services. Télépathie : La télépathie désigne un hypothétique échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle connue Télékinésie (ou psychokinésie) : faculté métapsychique hypothétique de l'esprit qui permettrait d'agir directement sur la matière, mais qui n'a pas de fondement scientifique On continue la discussion ? Rendez-vous sur Instagram ! https://bit.ly/InstaLesPiedsDansDemainPodcast  Retrouvez aussi les précédents épisodes sur votre plateforme préférée de podcast ou sur YouTube : https://bit.ly/PlaylistPodcastLesPiedsDansDemain Montage : Karl Moreaux : https://karlhandball.wixsite.com/moreauxkarl Illustration : Camille Laloux : https://www.camillelaloux.fr/
35:46
September 18, 2020
#9 : Zaza, 88 ans, retraitée : « Pour préparer demain, je préfère aider plutôt qu’assister »
Zaza a 88 ans, est une femme retraitée et surtout pétillante comme on en voit peu. Son parcours, son expérience, sa vision de la vie m’ont grandement donné envie de les partager avec vous. Cette introduction sera plus longue que les autres car j’estime qu’il est important de parler d’histoire avant de parler de demain. Zaza fait partie de ces témoins d’une période sombre de notre histoire et il est important de garder une trace. De se servir de la sagesse et du vécu de nos aînés pour ne pas réitérer les erreurs et avancer vers une meilleure société. Utopiste me direz-vous ? Ceux qui ne font rien sont priés de laisser tranquilles ceux qui y croient et qui essaient. C’est aussi ça Les Pieds dans Demain, savoir regarder en arrière pour mieux comprendre notre présent et orienter du mieux que l’on peut notre futur. Le monde d’après ne peut pas être qu’une réaction au monde d’avant. Une femme qui a connu la guerre étant petite ne peut être que pleine de bons conseils quant à demain afin que cela ne se reproduise pas. Car, elle, l’enfer, elle l’a déjà vécu. Née à Levallois-Perret en mars 1932, bretonne dans le sang, « petite fille de guerre » comme elle se surnomme, Zaza avait 7 ans quand la guerre a été déclarée en 1939. Elle a perdu son père 1 mois après la mobilisation. En tant qu’enfant, vivant à Paris, elle s’est adaptée à la vie de l’époque. Quand je lui ai demandé ce qui l’avait le plus marqué pendant cette période, elle m’a répondu du tac au tac : « le froid : j’ai eu plus froid que faim. Et, petite, je me suis toujours demandé pourquoi c’était pendant les guerres que l’on avait aussi froid. » Elle voulait être architecte mais a fait le choix d’être toujours là pour sa mère et de s’en occuper toute sa vie du fait de l’absence de son père. Elle a donc bifurqué vers des études de commerce. Elle a commencé à travailler à 16 ans comme sténo-dactylographe. De nature vendeuse, on lui a toujours dit qu’elle pourrait même vendre sa mère et elle répondait à chaque fois : « ça se voit que vous ne la connaissez pas ! ». Elle a fait une carrière dans le commerce international et a beaucoup voyagé (Québec, Yémen, Japon, Inde, Chine…). Elle a refusé de faire des enfants car elle ne se sentait pas capable d’élever un enfant, mener une carrière professionnelle et gérer sa mère. Elle a une grande passion pour l’Asie et vous comprendrez pourquoi dans l’épisode. Enfin, cerise sur le gâteau d’une vie déjà bien remplie, elle a géré une librairie de cinéma quelques années avant sa retraite. Depuis sa retraite, elle fait du bénévolat pour s’occuper des enfants des autres et apprendre à lire et parler aux migrants. En parallèle, elle a décidé de visiter la France, son pays, qu’elle n’estime pas encore assez bien connaître. Elle vit à Marly le Roi dans les Yvelines (78). Sa hantise ? le fauteuil roulant et le déambulateur. Alors, elle fait tout pour s’entretenir afin de ne « pas trop mal vieillir » Vous allez voir, son entrée en matière est tranchée mais cela fait du bien d’avoir des personnes capables d’assumer leurs idées et convictions. J’espère que vous aimerez autant que moi cette discussion convaincue saupoudrée d’espièglerie et de malice. Et n’oubliez pas si vous souhaitez soutenir ce podcast, parlez-en autour de vous, mettez des étoiles sur Apple Podcasts et suivez-moi sur IG : @lespiedsdansdemain_ : https://bit.ly/InstaLesPiedsDansDemainPodcast Notes : sténodactylographe (pour celles et ceux nés après 1980 😉) : « l'art d'écrire aussi vite que la parole », relie sténographie et dactylographie. La sténo est un moyen de prendre des notes aussi rapidement que lorsqu'une personne parle. Il ne s’agit pas seulement d’abréviations : l'orthographe est oubliée en faveur de la phonétique, les lettres sont remplacées par des signes.
33:20
September 4, 2020
#8 : François, 60 ans, entrepreneur : « Demain, il faudra penser la cohabitation homme-machine »
François a 60 ans, il vit à Paris et est, comme il le dit, toujours entrepreneur. Et en effet, vous allez vous rendre compte qu’il mène plusieurs vies de front en même temps et c’est une des raisons pour lesquelles je voulais l’inviter dans le podcast. Il peut parler de n’importe quel sujet et y apporte toujours une note singulière ce qui fait que, même si vous n’êtes pas toujours d’accord avec lui, il invite toujours au débat et à la réflexion. Un vrai bonheur. Du fond des mers au plus haut dans le ciel, François a hâte de découvrir demain et le transmet très bien. Nous avons discuté de nombreux sujets et j’ai moi-même beaucoup progressé dans ma réflexion. Il propose des pistes que je vais prendre le temps d’explorer de mon côté et apporter ma part à ce monde de demain en construction. Je vous laisse découvrir cette discussion pleine d’idées inspirantes et ouvrir un peu plus vos chakras 😊 Vous trouverez dans les notes tous les notions abordées par François et qui ne sont pas toujours très connues ou encore les termes anglais que ma grand-mère aime tant mais qu’elle comprend rarement. Tu seras bilingue d’ici 10 épisodes promis 😉 ) : Board : conseil d’administration Mindset : état d’esprit Sérendipité : (serendipity en anglais) : Capacité, aptitude à faire par hasard une découverte inattendue et à en saisir l'utilité « fixed mindset » : à opposer à "growth minset": Les « fixed mindset » pensent que nos facultés sont inscrites dans le marbre une fois pour toute, alors que les « growth mindset » pensent que ces mêmes facultés peuvent être cultivées et croître. Yuval Noah Harari :  est un historien et professeur d’histoire israëlien. Il est l'auteur du best-seller international de Sapiens : Une brève histoire de l'humanité et de sa suite Homo Deus : Une brève histoire de l'avenir. Le livre auquel fait référence François est : 21 leçons pour le XXIème siècle Les 150 propositions pour le climat : La Convention Citoyenne pour le climat a réuni 150 personnes, toutes tirées au sort afin de proposer au gouvernement 150 propositions de loi afin penser des mesures permettant d’atteindre une baisse d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990), dans un esprit de justice sociale. Business owner : chef de projet Passions tristes de Spinoza : désigne les affects qui sont liés à une imperfection de mon être, à une diminution de puissance ou de liberté, comme la haine, la peur, l'anxiété, l'acédie et autres dégradations physiques ou mentales. Ces passions tristes font partie de ces émotions qui détruisent l’être. Demain, le film : Documentaire réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent afin de recenser des initiatives dans dix pays, face aux défis environnementaux et sociaux du XXIème siècle, qu'il s'agisse d'agriculture, d'énergie, d'économie, d'éducation ou de gouvernance Bullshit jobs : expression d’anglais-américain signifiant littéralement « emplois à la con ». Elle désigne des tâches inutiles, superficielles et vides de sens effectuées parfois dans le monde du travail. Bertrand Piccard : il est l’initiateur de Solar Impulse, le premier avion 0 carburant à l’autonomie perpétuelle.  Son ambition est de promouvoir l’esprit pionnier en faveur des énergies renouvelables et des technologies propres. Rendez-vous sur Instagram : https://bit.ly/InstaLesPiedsDansDemainPodcast
49:25
August 21, 2020
#7 Julie, 33 ans, notaire : « Pour demain, j’aimerais que les gens passent d’une solidarité forcée à une solidarité consentante. »
Julie a 32 ans bientôt 33, elle est notaire, mais pas que comme elle aime le souligner. ET en effet, même si beaucoup s’amusent à l’appeler JLN (Julie La Notaire) du fait de son amour pour son métier et son envie de le transmettre, Julie a de nombreuses facettes que j’ai voulu explorer à travers la découverte de son demain. Julie réfléchit à de nombreux sujets notamment au moyen de mieux apprendre à se connaître elle-même et comment elle peut changer la vision que les personnes ont de son métier. Pour le moment, c’est la seule à m’avoir parlé de fiscalité et de finance pour rendre demain plus transparent et accessible, et c’est aussi ça que j’aime dans les Pieds dans Demain : explorer des sujets qui, de prime abord, ne nous intéressent pas voire nous font peur et profiter de l’expertise de certains pour commencer à y réfléchir et à se les approprier. J’ai, pour ma part, eu droit pendant cette conversation à un cours offert de notariat et de fiscalité et cela m’a beaucoup apporté. Après tout, tout sujet est intéressant à discuter tant que c’est fait avec bienveillance et pédagogie. Exactement la manière dont Julie voit son métier et sa vie. Je vous laisse découvrir cette discussion riche en notions trop peu abordées mais passionnantes (et qui font partie de notre quotidien aujourd’hui) mais aussi découvrir aussi toute l’humanité de Julie en une seule personne 😉 Bonne écoute. On continue la discussion ? Rendez-vous sur Instagram ! https://bit.ly/InstaLesPiedsDansDemainPodcast Retrouvez aussi les précédents épisodes sur votre plateforme préférée de podcast ou sur YouTube : https://bit.ly/LesPiedsDansDemainPlaylistYouTube Montage : Karl Moreaux : https://karlhandball.wixsite.com/moreauxkarl Illustration : Camille Laloux : https://www.camillelaloux.fr/
41:57
August 7, 2020
#6 Maria, 57 ans, employée de maison : « Nous découvrons que nous sommes tous pareils alors pour demain, il faut arrêter d’être égoïstes » #LPDD
Maria a 57 ans et est employée de maison. Je la connais depuis ma naissance et elle me rappelle souvent cette phrase que j’aurais dite alors que j’avais 4 ans et que je faisais du repassage avec mon fer et ma table à repasser en plastique à côté d’elle : « un jour Maria, je ferai le même métier que toi ». Si elle savait à quoi ressemble mon appartement aujourd’hui… J’ai voulu faire parler Maria sur un podcast car j’ai toujours été frappée par son bon sens, sa positivité et ténacité en toute situation et son réalisme. Maria est arrivée en France à l’âge de 19 ans sans parler un mot de français et sans métier et, aujourd’hui, elle est fière de tout le chemin qu’elle a parcouru et elle a raison. Elle a eu 2 filles qui sont épanouies dans leur vie et cela fait partie des choses les plus importantes pour Maria. Son sens de la famille et de la loyauté sont des piliers pour elle. Je tiens à préciser que cet épisode a été réalisé 3 jours après le début du déconfinement d’où peut-être la crainte très présente de Maria qui a mal vécu cette période (comme vous avez pu le ressentir). J’ai été frappée de voir à quel point elle avait peur de demain. Je dois avouer que je ne m’y attendais pas. Comme quoi, même les gens qui ont vécu des choses difficiles dans leurs vies, qui sont toujours positifs en toutes situations ont leurs limites. La limite de Maria, c’est de penser à demain. Penser à aujourd’hui est déjà un défi selon elle. Je vous laisse découvrir le parcours de Maria et comment ce dernier a influencé sa vision de demain. On continue la discussion ? Rendez-vous sur Instagram ! https://bit.ly/InstaLesPiedsDansDemainPodcast Retrouvez aussi les précédents épisodes sur votre plateforme préférée de podcast ou sur YouTube : https://bit.ly/LesPiedsDansDemainPlaylistYouTube Montage : Karl Moreaux : https://karlhandball.wixsite.com/moreauxkarl Illustration : Camille Laloux : https://www.camillelaloux.fr/
29:43
July 24, 2020
#5 Charlotte, 32 ans, cheffe d'entreprise : « Pour demain, je veux une entreprise plus flexible » #LPDD
Charlotte a 32 ans et est cheffe d’entreprise. Veillez bien à l’écrire avec 2 f e car elle y tient. J’ai rencontré Charlotte sur les bancs de l’école quand nous nous formions à la communication. Après avoir travaillé dans des entreprises de plus ou moins grande taille et dans des associations, Charlotte a décidé de monter sa propre entreprise en 2015. Je me souviens de la fierté que j’ai eue quand j’ai vu qu’elle menait sa barque comme une cheffe avec une ténacité impressionnante. Aujourd’hui, Charlotte est maman et a décidé de quitter Paris pour partir vivre à Bordeaux rejoindre son associée Cécile et s’offrir une meilleure qualité de vie. De par son entreprise spécialiste en conseil RH, elle a la capacité de prendre du recul par rapport au sujet du travail de l’entreprise libérée et de l’équilibre vie pro et vie perso. Aussi, depuis quelques temps déjà, son engagement pour défendre et valoriser la cause des femmes s’est amplifié. Elle aborde aussi désormais la vie autrement depuis qu’elle est maman et réfléchit à ce que ses actions soutiennent la société qu’elle laissera à sa fille. Et oui, les « mumpreneures » comme on les appelle (contraction de mum et entrepreneurs) existent bel et bien et ont plein de choses très intéressantes à nous partager. Je vous laisse découvrir la discussion que j’ai eu avec Charlotte pour le confirmer. Je vous souhaite une très bonne écoute. On continue la discussion ? Rendez-vous sur Instagram ! https://bit.ly/InstaLesPiedsDansDemainPodcast Retrouvez aussi les précédents épisodes sur votre plateforme préférée de podcast ou sur YouTube : https://bit.ly/LesPiedsDansDemainPlaylistYouTube Montage : Karl Moreaux : https://karlhandball.wixsite.com/moreauxkarl Illustration : Camille Laloux : https://www.camillelaloux.fr/
33:04
July 10, 2020
#4 Edouard, 27 ans, ingénieur : « Demain, je veux que l’optimisme l’emporte sur le cynisme »
Edouard a 27 ans, il est franco-malgache, ingénieur dans un grand groupe, bénévole dans une association pour sans-abris, catholique, homosexuel fier, parisien, et a une « face de chocolat » comme il le dit. J’ai souhaité interviewer Edouard car je trouvais déjà que sa double nationalité pouvait permettre à chacun ou chacune de réfléchir un peu autrement au présent et au futur. Mais quand je lui ai demandé de se présenter, j’ai découvert, à travers sa somme d’attributs qu’il avait beaucoup plus de sujets qui le touchaient et l’influençaient dans son quotidien.  J’ai adoré discuter avec lui et voir comment cette somme d’attributions forgeait sa vision de la vie. Même si le destin lui a fait apparaître cette équation d’attributs comme antinomiques voire comme des contradictions, il a su évoluer au mieux avec et en faire un magnifique mélange qui font qu’il sait où il va et comment il va y aller. Nous avons parlé travail, politique, religion… bref que des thèmes qui pourraient mettre une sacrée ambiance à un dîner de famille.  La bienveillance et la réflexion d’Edouard en font des sujets hyper agréables à traiter et qui apportent une vraie profondeur à cette discussion (cela n’engage que moi mais c’est déjà pas mal 😉 ) Je vous laisse découvrir les multiples facettes d’Edouard et réfléchir avec nous à un meilleur demain. On continue la discussion ? Rendez-vous sur Instagram ! https://bit.ly/InstaLesPiedsDansDemainPodcast Retrouvez aussi les précédents épisodes sur votre plateforme préférée de podcast ou sur YouTube : https://bit.ly/LesPiedsDansDemainPlaylistYouTube
31:08
June 26, 2020
#3 Marion, 32 ans, vidéaste-photographe : « J’ai envie que demain, on soit plus ouvert à l’autre et à ses différences »
Marion a 32 ans, elle s’est reconvertie dans la photographie et la vidéo après avoir fait de la recherche sur les politiques qui luttent contre le réchauffement climatique. De par son parcours, Marion allie une forte sensibilité à l’écologie au sens large du terme et de par son métier apporte une sensibilité qui permet de parler de demain en se posant des questions de fond. Avec Marion, nous avons parlé de l’importance du vivre ensemble à une échelle locale, de l’importance d’avoir le « luxe du temps » mais aussi d’arrêter d’opposer le savoir être au savoir faire et combiner les deux pour être des personnes plus épanouies demain. Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente écoute. Pour aller plus loin, voici quelques informations en plus pour mieux comprendre les sujets auxquels Marion fait référence : - Le peuple Kogi : Il s’agit d’un peuple amérindien de Colombie. En 2013, on recense 20 000 Kogis en Colombie. Ils sont surtout agriculteurs et possèdent quelques animaux, principalement des porcs et des vaches. Ils vivent en totale autarcie intellectuelle et économique. Subissant les différentes guérillas en Colombie et après le désarmement de mars 2018, le peuple kogi continue d'être victime d'agressions de paramilitaires Source : wikipedia - Ice Breaker : - Effondrement de Jared Diamond : écrit en 2006,  ce livre reste un rappel très détaillé sur la disparition de civilisations, de sociétés, d’hommes et de femmes qui les composaient, en un laps de temps, une étincelle à l’échelle de l’histoire. https://bit.ly/EffondrementLesPiedsDansDemain - Ice breaker : Un Icebreaker peut se définir comme étant une activité assez courte (entre quelques minutes et quelques heures) qui prend généralement la forme d’un jeu, utilisé pour initier le dialogue entre plusieurs participants pour mieux se connaître. l’icebreaker permet en effet de “briser la glace” qui sépare généralement les gens qui ne se connaissent pas ou peu. - Bottom-up : On parle d’une démarche « bottom-up » lorsque l’on prend des données élémentaires pour remonter ensuite vers des formes d’organisation plus globales. C’est un mouvement du bas vers le haut, une méthode dite ascendante. Elle s’oppose directement à la méthode dite du « top-down » où l’on part d’un système global afin de le décomposer en ses éléments constituants. C’est un mouvement du haut vers le bas. Source : soft-concept.com On continue la discussion ? Rendez-vous sur Instagram ! https://bit.ly/InstaLesPiedsDansDemainPodcast
34:39
June 12, 2020
#2 Florence, 55 ans, institutrice : " Transmettre des valeurs à mes élèves me semble clé pour les préparer à demain"
Florence, 55 ans est professeure des écoles en école primaire. Elle explique sa vision de demain à travers son quotidien d'enseignante et comment, à son niveau, elle transmet à ses élèves des valeurs pour qu'ils et elles puissent être des adultes respectueux et épanouis demain. Elle estime que le "tout numérique" peut être un chance (et l'a été pour garder la continuité pédagogique et le lien avec ses élèves) mais ne souhaite pas que cela devienne une norme. Pour ma part, j'adore toujours autant entendre des personnes employer le terme "à brûle-pourpoint" avec un si grand naturel. Si vous aussi vous aimez les personnes qui utilisent des mots de plus de trois syllabes, aiment le français et sont adeptes d'une vie simple, alors cet épisode est fait pour vous ! Afin d'aller plus loin sur les thématiques abordées pendant la discussion : Définition de la "classe inversée" selon wikipedia (Bien joué Florence, tu as bien compris le concept) : La classe inversée (ou « renversée », en anglais : « flipped classroom ») est une approche pédagogique qui inverse la nature des activités d'apprentissage en classe et à la maison. Les rôles traditionnels d'apprentissage sont modifiés selon l'expression « les cours à la maison et les devoirs en classe ». Autrement dit, les élèves doivent impérativement étudier leurs cours chez eux, pour que les activités en classe deviennent plus concrètes pour eux. Durant les heures d' « apprentissages », ces derniers ne feront que des exercices d’applications et de découvertes. Ce n'est plus l'enseignant qui apporte des connaissances d’un nouveau chapitre, mais il aidera l’élève pour la compréhension des notions importantes et aura plus de temps pour suivre l’élève au cas par cas. L'enseignant jouera donc le rôle de guide dans les apprentissages de l'élève. Définition de précepteur (selon Larousse) :  Personne chargée de l'éducation d'un enfant ou d'un adolescent à domicile. Illustration : Camille Laloux : https://www.camillelaloux.fr/ Montage : Karl Moreaux Musique : Cjbeards - Timeless
34:25
May 29, 2020
#1 Esther, 47 ans, productrice, formatrice et podcasteuse : " Tout faire pour croire en la génération de demain"
Esther a 46 ans, presque 47,  productrice de contenus, formatrice et podcasteuse nous parle de son rapport au temps qui a complètement été bouleversé du fait du confinement. Le temps devient son luxe et elle réfléchit justement à le mettre à profit en formant les enfants à devenir des adultes respectueux et tous avec la même chance. Dans cet épisode, Esther nous parle de sa vision de l'éducation, d'aujourd'hui versus demain, de son envie d'apporter patte au mammouth. Je vous laisse découvrir ce témoignage d'une femme énergique et touche à tout qui a bien envie de botter les fesses de demain ;) Bonne écoute ! Musique : Timeless - cjbeards - Mixage par Filipe Goncalves Montage son : Karl Moreaux Illustration : Camille Laloux https://www.camillelaloux.fr/
47:14
May 15, 2020
Bande Annonce : Les pieds dans demain
Je m’appelle Alexia Lefeuvre et vous souhaite la bienvenue dans « Les pieds dans demain », le podcast où nous découvrirons à quoi pourrait ressembler demain dans notre quotidien. Les pieds dans demain sont des conversations avec des personnes de tous horizons afin de décrire comment elles envisagent concrètement demain. L’objectif de ce podcast ? Donner la parole à des personnes pleines de bon sens, que l’on a trop peu l’habitude d’entendre afin de penser l’après de manière réaliste et authentique. Allez, venez, on va mettre les pieds dans demain. Musique : Timeless - cjbeards - Mixage par Filipe Goncalves Montage son : Karl Moreaux Illustration : Camille Laloux https://www.camillelaloux.fr/ Un grand merci à Sophie et Charlotte qui y ont cru depuis le début, m'ont soutenue et poussée plus loin. On continue la discussion ? Rendez-vous sur Instagram ! https://bit.ly/InstaLesPiedsDansDemainPodcast
00:55
May 8, 2020