Skip to main content
Coaching professionnel et de vie par un coach habilité de 27 ans d’expérience

Coaching professionnel et de vie par un coach habilité de 27 ans d’expérience

By Patrick Krzyzosiak

Un ton volontairement différent du podcast qui vanterait l’effort, la course ou la gagne comme quête permanente de l’amélioration de soi et comme clé de succès et de réalisation dans la vie professionnelle et personnelle. Ici vous allez entendre que nous sommes des êtres humains avant tout, avec des besoins de reconnaissance à combler, et comment nous jouons avec nous même et avec les autres pour nous sentir reconnus, et comme nous pensons que nous aimerions l’etre. En comprenant que beaucoup de choses viennent de la, notre image de nous s’améliore ainsi que nos relations
Where to listen
Google Podcasts Logo

Google Podcasts

RadioPublic Logo

RadioPublic

Spotify Logo

Spotify

Épisode 18 : l’ Authenticité au service de nos relations
Épisode 18 : l’ Authenticité au service de nos relations
Que seraient nos relations avec les autres si nous développions plus d’authenticité dans nos échanges avec eux ? Vous allez entendre dans ce podcast la puissance de l’authenticité mais que cela nous demande d’abord d’être plus conscient de ce qui se passe en nous : se relier à son ressenti, à ses émotions et à ses besoins. C’est une clé importante pour ne pas faire de l’autre la source exclusive de nos difficultés. Pour un manager, le « jeu en vaut la chandelle » pour sortir des malentendus, des tensions comme des interprétations souvent inefficaces. Bonne écoute !
17:31
October 25, 2022
Épisode 17 : « Manager, fais aux autres ce que tu as envie qu’on te fasse ! »
Épisode 17 : « Manager, fais aux autres ce que tu as envie qu’on te fasse ! »
Dans cette épisode 17 je reviens sur la situation actuelle pour rebondir sur un acte managérial fondamental qui est celui de l’inclusion : on peut être angoissé par ce qui se passe dans le monde et c’est préoccupant mais l’hypothèse que je fais dans ce podcast c’est que tout ce que nous disons subir venant du dehors m’apparaît nettement n’être en fait que le reflet démultiplié de nos propres agissements quotidiens. des jugements faciles, de la jalousie, du dénigrement, de nos préférences marquées pour des films à la gâchette facile … quand allons nous accepter d’ ouvrir les yeux sur le fait que nous faisons tous aux autres ce que nous n’aimerions pas qu’il nous fassent ?
26:47
March 22, 2022
Comment réussir un entretien avec un collaborateur difficile ? A base d’exemples vécus en entreprise
Comment réussir un entretien avec un collaborateur difficile ? A base d’exemples vécus en entreprise
C’est sans doute la période qui vaut car j’ai de plus en plus de sollicitations pour venir en aide à des collaborateurs confrontés à des personnalités dites « difficiles ». Les « recadrages » ne donnent rien et il y a des tensions montantes, les collaborateurs n’hésitant pas à saisir les partenaires sociaux pour leur venir en aide comme prévu par la loi et c’est légitime de le faire car souvent la vérité est au milieu. Il existe des outils simples et des règles à suivre qui ouvrent le débat au lieu de le réduire mais une remise en cause des comportements et de la culture managériale est nécessaire car sans elle ces outils ne fonctionnent pas. La vérité est que au sein des entreprises la pression des chiffres et la culture du reproche a pris le pas sur la culture de l’échange, de l’ouverture er de la collaboration. Tout le monde craint tout le monde. Tous les entretiens de recadrage auxquels j’assiste sont représentatifs d’une culture du reproche ou du manque de clarté de la part du manager car c’est la peur qui prend le dessus. La clé d’un « recadrage » réussit comme on dit réside dans le fait de souligner les qualités de l’autre pour lui donner envie de nous écouter. Mais ça ce n’est pas si commun. La bonne nouvelle ? C’est que cela s’apprend. Bonne écoute à vous et peut être bonne découverte. Merci
29:23
February 07, 2022
Épisode 15 Le mental VS la joie pour obtenir ce que nous voulons
Épisode 15 Le mental VS la joie pour obtenir ce que nous voulons
Et si le moteur de notre existence n’était pas le mental mais la joie pour que la vie soit plus facile ? Le mental analyse et dissèque et nous fait douter et nous concentrer sur ce qui va mais aussi sur ce qui ne va pas, surtout sur ce qui ne va pas. Nos cerveaux sont puissants pour que notre attention soit focalisée sur les mauvaises nouvelles et que nous anticipions demain par le négatif. On craint le pire. On évalue les risques. On crée un futur désiré sous pression de la famille des collègues des amis de l’éducation de ce qui est bien ou pas bien de faire. Tout notre mental et tout notre corps sont crispés sur la prévention pour obtenir malgré les obstacles ce que nous voulons. Mais les obstacles c’est d’abord que ce beaucoup de ce que nous désirons nous le voulons sous la contrainte. Réfléchissez à ca. Pourquoi avez vous voulu ceci ou cela ? Notre perception de la réalité créant notre type de réalité ( cf les neurosciences ), tout se met en place pour que des contraintes nous entourent de plus en plus, ceci venant confirmer notre perception souvent pessimiste de la réalité. C’est comme un filet qui se referme et nous piège dans nos propres croyances. L’effort rapporte plus que le rêve dit on ! Faux ! On analyse les faits et on se met la pression : « je dois. il faut, je ne suis pas à la hauteur, ce projet est bien mais il y a une part de risques, cette personne est dans le projet donc ce sera difficile ». A l’opposé on a le cœur et le cœur émotionnel qui est le siège de la joie ( ne dit-on pas que tomber amoureux permet de soulever des montagnes ?). Désirer ardemment une chose, parce qu’on la sent, parce que l’on ressent de la joie à l’idée de l’avoir et pas de la peur, démultiplie tous les phénomènes de synchronicité et de coïncidences pour vous permettre de l’obtenir. A l’inverse, plus vous luttez pour obtenir et moins vous serez transporté, plus cela mettra du temps à arriver dans votre vie. La lutte et le combat seront la. La meilleure façon de connecter son cœur est de se poser. Se relaxer et de réfléchir à son présent et à son avenir. Désirez avec joie et voyez la réponse du cœur. Parfois il dira non. Alors laissez et passez à autre chose. Bonne écoute de ce podcast.
28:11
February 03, 2022
Épisode 14 : la motivation par l’attention montrée à autrui …
Épisode 14 : la motivation par l’attention montrée à autrui …
Dans la situation sanitaire actuelle contraignante et qui dure, il est difficile pour une entreprise d’entretenir une motivation par des moyens habituels. Une alternative intéressante est de parier sur le développement personnel, c’est à dire la conscience personnelle qu’on est tous responsables de notre communication. Nous pouvons utiliser des mots durs et démotivant comme tout l’inverse, des mots qui donnent envie et galvanisent notre interlocuteur.
22:54
February 02, 2022
Comment nos petits gestes quotidiens peuvent ré-orienter la motivation des équipes ? 1
Comment nos petits gestes quotidiens peuvent ré-orienter la motivation des équipes ? 1
1 ère série sur la motivation au travail. On m’a demandé comment je ferais pour remotiver les équipes qui reviennent au travail après les périodes de confinement alors que nous sommes toujours dans un contexte d’incertitude sanitaire mais aussi économique ? à cette question la phrase de Gandhi «  c’est en nous que doit se faire le changement que nous voulons voir dans le monde » m’ apporte quelques idées. Et si nos comportements et nos gestes quotidiens en tant que manager ou collaborateur nous permettaient de maintenir l’envie et donc au final la motivation ? Ce podcast est le 1 er d’une série qui en compte plusieurs et qui vient reprendre ma publication du 15 novembre 2021 : https://patrickkrzyzosiakcoaching.com/2021/11/15/nos-petits-gestes-sont-des-dons-pour-maintenir-la-motivation-des-equipes-dans-ce-contexte-de-transformation-et-de-crise-sanitaire/
20:43
November 24, 2021
« Je pense que », « j’imagine que ce ». L’interprétation, source de nos tensions relationnelles.
« Je pense que », « j’imagine que ce ». L’interprétation, source de nos tensions relationnelles.
Épisode 12 : « Je pense que », « j’imagine que ce ». L’interprétation, source de nos tensions relationnelles. J’entends en entretien de coaching des personnes me confier leur malaise avec un collègue, un collaborateur ou un manager suite à un refus de communiquer. Comme si la porte était fermée à double tour. Souvent le dépit y est associé. Ils m’expliquent qu’ils ont essayé de rétablir le lien mais « ils pensent que » l’autre s’obstine dans ses revendications. Sauf que je constate que ce n’était pas un échange basé sur l’écoute mais un déballage d’argumentaires respectifs sans dialogue, sans écoute, voué à l’échec et à confirmer les croyances, obstinations, interprétations ou imagination respectives. C’est presque comme si nous préférions rester sur nos croyances « que l’autre est vraiment ce que nous croyons qu’il est » plutôt que de trouver ensemble une solution en allant creuser du côté de notre part de responsabilité dans cette non communication : en demandant tout simplement « qu’aurais-je pu te faire ou te dire qui nous a éloigné? ». Quelles en sont les raisons ?. Que ressens tu ? « De quoi aurais tu besoin pour sortir de notre situation de non communication ? » Trouve t’il une situation injuste ? Et aussi posons nous ces mêmes questions : Qu’est ce ce ça fait en moi cette situation ? Quelle émotion cela me fait remonter ? S’intéresser à l’autre c’est s’intéresser d’abord à ce que je ressens en moi et à ce que l’autre ressent et Vit dans sa tête, et même dans son corps : tourments, sentiment de dévalorisation, d’être exclu… souffrances physiques…en portant un intérêt à cela, c’est lui montrer de l’intérêt. S’en parler à cœur ouvert c’est le premier pas vers la réconciliation car c’est un geste emphatique apprécié qui rapproche. Souvent cela débouche sur des confidences qui permettent le début d’un dialogue. A l’opposé je constate trop que nous avons tous une grande capacité à interpréter et à imaginer et pas toujours pour le meilleur. Chacun campe sur ses positions et ne fait pas l’effort de vérifier ce que l’autre vit ou ressent et vice versa. Cela finit par créer des situations d’éloignement et d’évitement que l’on voit tous les jours au travail, abîmant le climat de collaboration et générant de l’inefficacité. Je vous souhaite une bonne écoute et toujours d’appendre et de vous développer À Tours, le 22 11 2021
21:15
November 22, 2021
Podcast 11 : le manager fusionnel et le risque de protection de son territoire collaborateurs ?
Podcast 11 : le manager fusionnel et le risque de protection de son territoire collaborateurs ?
J’attire l’attention dans ce 11 ème podcast sur les situations managériales dites fusionnelles qu’on pourrait décrire comme « trop protectrices » de son équipe au détriment des relations avec les autres départements et services. Le management demande de la précaution et du discernement dans sa pratique quotidienne du fait des tensions possibles entre services. Soutenir sans condition ses propres collaborateurs dans votre intérêt n’est pas sans risques. Vous entendrez ici que créer des relations de proximité avec ses pairs a un triple avantage : celui d’anticiper des risques de tensions, faire grandir les collaborateurs de sa propre équipe et devenir un manager « ressource » pour vos collaborateurs.
22:42
October 15, 2021
Et si les difficultés de communication trouvaient leur origine dans le désir de perfection ?
Et si les difficultés de communication trouvaient leur origine dans le désir de perfection ?
Et si les difficultés de communication trouvaient leur origine dans le désir de perfection ? J’ai souvent entendu dire que la communication et les échanges au sein d’une entreprise étaient du ressort de l’entreprise. Autrement dit quand les échanges sont peu spontanés c’est aussi parce que le système n’en favoriserait pas l’émergence. De mon point de vue, cela est en partie vrai car j’ai souvent découvert que les personnes qui ont des difficultés à prendre leur place car peu communicantes sont avant tout des perfectionnistes. Et cela freine leur spontanéité et leurs aptitudes à être visible. Je vous en dis plus dans ce 10 eme podcast. Je souhaite une bonne écoute.
19:07
October 10, 2021
Mon point de vue sur « l’évolution nécessaire » d’un management trop « top down »…
Mon point de vue sur « l’évolution nécessaire » d’un management trop « top down »…
A chaque fois que l’on me parle de la fin du management « top down » j’ai un peu de mal à le croire entièrement car on ne change pas des habitudes comme ça rapidement. Car malgré les coaching, les formations, ou les grandes écoles, de réseaux sociaux et de conférence qui parlent « d’écoute active » ou « d’intelligence collective en action », la pression économique des résultats et d’autres pressions donnent encore de beaux jours à ce type de management. En outre, l’être humain dans son ensemble est toujours en quête du « chef protecteur » ou du « chef qui me reconnaît pour la qualité de mon travail  » et il est « admiratif de l’homme qui sait tout et qui dans ce sens est un leader ». Qui plus est, sans le savoir, les managers qui disent subir et craindre un style managérial autoritaire trop « top down » agissent également comme eux : à la place de l’écoute, on a des managers qui ont tendance à argumenter brillamment mais longuement et à imposer leur point de vue. Ils sont aussi exigeant avec leurs collaborateurs que leurs leaders le sont avec eux. De mon point de vue le management « top down » n’est pas le meilleur système de management car même s’il garantit les résultats, il a un coût humain, il désapprend et ne motive pas. Il tire sur la corde et ne satisfait que les «  compétiteurs ». Il freine la créativité et fait fuir les cerveaux et les potentiels en quête d’une organisation plus souple et plus collaborative. Pour aider une entreprise à ajuster son système de management «  trop top down » il sera important d’agir sur les dirigeants habitués au « top down » afin de les amener à plus d’écoute de fluidité de souplesse ( en développant leur soft Skills ) mais aussi d’agir sur les managers «  middle » car les résistances ne sont pas seulement la on on le pense. Bonne écoute de ce 9 eme podcast
22:54
October 09, 2021
Le symptôme de l’imposteur, le fantasme de son N +1 et la peur
Le symptôme de l’imposteur, le fantasme de son N +1 et la peur
Dans cette épisode 8, je vais vous parler des complexes des uns et des fantasmes des autres en entreprise qui aboutissent à de la non collaboration à des conflits ouverts et à creuser l’écart entre les niveaux hiérarchiques avec beaucoup de rancune et de non-dits. Je vous expliquerai aussi qu’à l’origine de tout ça se trouve la peur de ne pas être à la hauteur. J’ai constaté au fil des années que l’authenticité et le courage peuvent permettre de dépasser ces appréhensions communes pour retrouver de l’efficacité au travail et beaucoup plus de sérénité entre les uns et les autres.
49:37
April 16, 2021
Épisode 7 : Réussir sa reconversion : les minimas à savoir
Épisode 7 : Réussir sa reconversion : les minimas à savoir
Dans ce podcast vous découvrirez que la reconversion est tout à fait possible et qu’elle se réalise avec succès et avec une plus belle réussite encore lorsque l’on a fait le point sur les raisons de vouloir changer de métier car souvent des personnes épuisées par leur travail veulent tout quitter et tout changer alors qu’elles y sont toujours attachées. L’avantage avec un coaching de transition de carrière est que la décision sera mûrie et qu’on observera alors un élan et une dynamique avec les bonnes rencontres comme si tout se mettait en place pour vous dire : oui c’est bien vers là que tu dois aller ! Vous entendrez aussi dans ce podcast qu’il ne faut pas hésiter à vous former en parallèle pour réussir une reconversion ! Je vous souhaite une bonne écoute. Patrick krzyzosiak, coach professionnel au 0662186573
25:05
March 29, 2021
Comment créer l’équilibre en entretien de recrutement dans les 3 à 4 premières minutes ?
Comment créer l’équilibre en entretien de recrutement dans les 3 à 4 premières minutes ?
C’est parce que j’entends beaucoup de personnes en recherche d’emploi me dire qu’elles ont l’impression d’avoir été effacées en entretien, qu’elles n’ont pas su prendre leur place, que j’ai créé les 3 minutes de présentation pour ré-équilibrer les forces en présence. Le résultat : un impact plus positif pour la suite. Bonne écoute à vous !
27:32
March 09, 2021
La communication passe par la clarification. Et la bonne nouvelle, c’est que ça nous appartient.
La communication passe par la clarification. Et la bonne nouvelle, c’est que ça nous appartient.
La clarification, c’est une responsabilité individuelle que nous avons tous pour entretenir de meilleures relations avec les autres. C’est éviter de tomber dans les pièges souvent trop faciles du malheureux triangle dramatique du sauveur persécuteur et de la victime. Très souvent nous pensons être clair avec les autres mais ce n’est pas le cas et c’est la source de tous nos malentendus et de tous nos conflits et nos tensions. Mais voulons-nous réellement le voir ? À cette question énigmatique je vous laisse écouter ce podcast et peut-être trouver une clé ou deux qui pourraient vous faire du bien. Bonne journée ou bonne soirée
24:49
March 04, 2021
N’oubliez pas 3 essentiels si vous souhaitez trouver un nouvel emploi. Je vous en parle ici.
N’oubliez pas 3 essentiels si vous souhaitez trouver un nouvel emploi. Je vous en parle ici.
La recherche d’emploi est un peu un marathon ou un coup de chance. Je vous évoque ici des situations vécues que j’ai accompagnées de cadres en recherche. Outre les bons conseils pour avoir un argumentaire et un CV moderne et convaincant mais aussi un bon alignement marketing sur les réseaux sociaux, je vous explique que c’est votre état d’esprit qui va vous permettre de faire la différence. Il y a 3 clés qui feront la différence. Une 1 ère, avoir un argumentaire qui fasse ressortir un véritable désir ardent pour ne pas dire brûlant de vos convictions. Avec ça en poche vous pourrez même gravir un échelon supplémentaire. Les 2 autres je vous en parle ici. Bonne écoute. Je suis Patrick Krzyzosiak, coach habilité individuel et d’équipe, professionnel du retour à l’emploi et du traitement du stress et des conflits.
23:08
February 24, 2021
La culture des strokes, une clé essentielle de la trousse du manager et des leaders.
La culture des strokes, une clé essentielle de la trousse du manager et des leaders.
L’isolement prolongé peut conduire à des problèmes de concentration, de sommeil et de stress. Dans ces temps difficiles, le stroke, qui est un signe de reconnaissance managerial, a plus que jamais son importance pour tirer vers le haut vos collaborateurs...et vous même. Pour cela il vous faudra dépasser vos propres craintes et habitudes à ne pas en faire. Pour ceux qui ne connaissent pas : le stroke reconnaît les qualités et les faits positifs spontanés de chacun. Êtes vous prêts à dépasser vos préjugés en la matière et à avoir plus d’impact auprès des autres ? Bonne écoute !
24:04
February 19, 2021
Le sentiment d’être ignoré comme cause de nos tensions et de nos conflits ?
Le sentiment d’être ignoré comme cause de nos tensions et de nos conflits ?
Et si l’impression de ne pas assez compter et d’être ignoré était la cause de nos tensions et de nos conflits ? Ce sentiment de ne pas être important, de donner et encore donner sans retour, tout le monde connaît. A force, on aboutit à un « je me sens ignoré » et la seule possibilité pour nous en sortir est d’utiliser la colère face à l’injustice. La colère c’est le ton qui monte et qui me permet d’exister car on m’a ignoré. On m’évoque souvent des difficultés relationnelles entre des collaborateurs que l’on classe dans des sujets flous de « communication » et qu’ils auraient l’un ou l’autre des difficultés avec la communication. Communiquer vient du Latin Communicare qui veut dire Partager. Après une formation à la communication, chez certains, je vois des résultats positifs car l’écoute active leur a été enseignée comme une clé pour mieux communiquer. Si j’écoute je renvoie à l’autre le sentiment qu’il est important. Mais ce n’est pas suffisant. Il faut explorer ce qui se cache derrière l’écoute active. Je vous le dis ici, c’est la non clarté qui est LA cause de problèmes de communication. Découvrez le dans ce podcast. Je suis Patrick Krzyzosiak, 27 ans d’expérience en coaching professionnel, basé à Paris. www.spkenergycoaching.com / 0662186573
22:13
February 16, 2021
Coaching : et si le leadership n’était pas ce qu’on en dit ?
Coaching : et si le leadership n’était pas ce qu’on en dit ?
Dans ma déjà longue carrière de coach Professionnel, je suis souvent confronté à des leaders qui peuvent avoir bénéficié de très beaux cycles de renforcement de leur leadership mais qui malgré tout sont sous pression. La pression des attendus de ce qu’un leader doit être, fait d’eux des professionnels qui pensent qu’ils doivent être parfaits. Mais ça c’est moi qui le dit. Quand je les rencontre ce n’est pas ce qu’ils me disent. Or, leur comportement de devoir être parfait sans le savoir consciemment est le début de la coupure avec leur base car certains d’entre eux par crainte de l’échec ont tendance à en faire trop, à devenir directif et moins inclusif. Mais ils n’ont pas toujours conscience que ce sont eux mêmes qui se mettent la pression. Certains se disent qu’ils doivent représenter le comportement attendu du leader qui est un comportement parfait et polyvalent. Et si la recette pour alléger tout ça était d’être juste moins compliqué qu’il n’y parait et d’être plus naturel ? Et si justement le leader c’était un homme ou une femme qui se permettait d’être plus authentique ? A quelle condition ? Découvrez le dans ce podcast. Je suis Patrick Krzyzosiak, 27 ans d’expérience en coaching professionnelle, basé à Paris. www.spkenergycoaching.com / 0662186573
19:07
February 15, 2021