J'ai peur, donc j'y vais

J'ai peur, donc j'y vais

By Stef Bluelips
"J'ai envie, mais j'ai peur".

C'est la phrase que je dis souvent. Ou que je pense inconsciemment, avant de passer à autre chose.

Mais plus maintenant. Maintenant, j'y vais !
Where to listen
Apple Podcasts Logo
Breaker Logo
Google Podcasts Logo
Overcast Logo
Pocket Casts Logo
RadioPublic Logo
Spotify Logo
Currently playing episode

#6 Je suis multi-passionnée

J'ai peur, donc j'y vais

Go to next audioGo to next audio
Go to prev audioGo to prev audio
1x
#7 La zone de confort, c'est tout sauf confortable
Rester dans ta zone de confort c'est comme manger ta pizza préférée tous les jours : y'a plus de surprise et elle finira peut être même par te dégouter. Suite à cette métaphore de grande qualité, tu peux venir déposer une réclamation ici: stefbluelips.com Ou sur mes réseaux sociaux : bluelipsworldtour Quelques articles pour te motiver et passer à l'action sur le blog : stefbluelips.com/category/agir/
13:00
May 19, 2020
#6 Je suis multi-passionnée
Avant de mettre un mot là dessus, c'était une réelle souffrance pour moi. J'avais l'impression de ne jamais aller au bout des choses, de papillonner, d'être indécise. J'étais incapable de faire des choix, car choisir c'est renoncer. Et puis j'ai entendu ce mot : multi-passionné. C'était puissant. J’ai enfin abandonné la quête vaine de “ma” passion. J’ai accepté que j’en aurai toujours plein et chaque fois des nouvelles. J’ai accepté d’adorer quelque chose un jour et de m’en désintéresser le lendemain. J’ai accepté que peut-être que j’aurais plusieurs métiers, plusieurs vies. Car tout ça, c’est ok. De malédiction, c'est devenu une force. Le blog : stefbluelips.com L'article sur le sujet Mes réseaux sociaux : bluelipsworldtour 
07:30
May 19, 2020
#5 Survivre à la déprime post-voyage
Quand le retour est difficile, qu'on a l'impression d'avoir changé mais qu'autour de nous, tout est toujours pareil. Quand la vie « d'avant » ne nous correspond plus et qu'on ne pense qu'à une chose : repartir. C'est la déprime du retour du voyage, et je la connais bien... Dans le voyage, il n'y a pas que le décollage qui est important, il y a aussi l’atterrissage. Alors je te partage quelques tips pour qu'il se fasse le plus en douceur possible. J'espère que cet épisode te plaira, n'hésite pas à le partager si tu penses qu'il pourra aider d'autres personnes :) Quelques articles pour te motiver et passer à l'action sur le blog : stefbluelips.com/category/agir/ Pour échanger et partager, écris-moi sur Facebook et Instagram @ bluelipsworldtour :)
12:15
May 17, 2020
#4 Mon expérience chamanique dans la forêt amazonienne (ayahuasca)
Pour mes 26 ans, j'ai décidé de prendre de l'Ayahusca. L'aya, ou yagé, est une liane aux propriétés hallucinogènes consommée par les chamans de la forêt amazonienne. Considérée comme la "plante mère", la guérisseuse, elle engraisse aussi des charlatans prêts à faire payer le prix fort à des touristes en quête de l'expérience qui changera leur vie. J'ai eu la chance de vivre cette expérience au sein d'une communauté indigène, Santa Rosa de Huacaria. Dans l'épisode d'aujourd'hui, je t'emmène revivre avec moi cette nuit intense au coeur de l'Amazonie péruvienne. Ce podcast n'a pas pour but d'inciter d'autres personnes à tenter l'expérience ni à en faire la promotion. Prenez soin de vous. Pour échanger, débattre ou me partager ton avis, écris-moi sur Facebook et Instagram @ bluelipsworldtour :) Pour retrouver ta dose d'inspiration et de motivation... lire le blog  Et pour recevoir des petites graines de réflexion directement dans ta boîte mail, c'est ici ! Disclaimer : ce podcast n'a pas pour but de t'inciter à tester.
28:55
May 16, 2020
#3 Je ne suis pas créative
“Je ne suis pas une personne créative” “Je n’ai pas d’idées” “Je ne suis pas assez douée” J’ai longtemps pensé ça de moi. Mais en vérité, la créativité, ce n’est pas un don, mais un muscle : plus tu le travailles, plus ça devient facile. Dans l’épisode d’aujourd’hui, je te parle de ce que la créativité peut apporter à ta vie et surtout, comment lui y faire un peu plus de place. J’espère qu’il te plaira, c’est le 3ème de ce défi de 7 jours que je me suis lancée pour prendre la parole et sortir de ma zone de confort.  Pour échanger, débattre ou me donner ton avis, écris-moi sur Facebook et Instagram @ bluelipsworldtour Si tu as aimé ce podcast, tu aimerais sans doute ce post sur blog. Des articles pour ralentir et prendre le temps d’être soi : ralentir. Et pour recevoir des petites graines de réflexion et de motivation directement dans ta boîte mail, c'est ici !
12:30
May 16, 2020
#2 Se lancer avant d'être prêt
En temps normal, avant de lancer ce podcast, j’aurais commencé par regarder les micros sur Amazon pendant 1h, comparer les hébergements de podcast et j’aurais passé l’aprem à choisir une musique de jingle. J’aurais regardé ce qui se fait chez les autres (forcément mieux qu’une débutante) et les bonnes pratiques en la matière. Pour te dire la vérité, ça m'aurait évité les problèmes techniques de hier, et la qualité du podcast aurait été meilleure dès le premier épisode. Ou bien... J’aurais attendu d’être prête, et le podcast n’aurait jamais vu le jour. Alors hier, j’ai lancé ce podcast sans trop réfléchir, avant que la réflexion ne prenne le pas sur l’action. Dans ce deuxième épisode, je te parle des bénéfices énormes que j’ai trouvé à surmonter la peur et le perfectionnisme pour me lancer... avant même d’être prête. Des articles pour te motiver et passer à l'action : https://stefbluelips.com/category/agir/ Pour recevoir des petites graines de réflexion et de motivation directement dans ta boîte mail, c'est ici ! Et pour échanger, débattre, me donner ton avis, c'est sur Facebook et Instagram @ bluelipsworldtour 
09:29
May 15, 2020
#1 J'ai peur, donc j'y vais - Concilier slow life et productivité ?
Je vais être honnête avec toi. Quand je poste une story sur instagram, je dois recommencer plusieurs fois. À chaque fois. C’est toujours le démarrage qui est difficile, quand je lance mon “hellooo !”. Je suis trop enthousiaste mais stressée, je bafouille et puis je recommence. Alors quand on me demande si je n’aimerais pas faire des vidéos, ça me fait sourire. Je réponds que mon truc, c’est l’écriture, c’est comme ça que je sais le mieux raconter des histoires. Mais au fond, je me dis : s’ils savaient… Si tu savais la trouille que j’ai. Quand je parle, j’ai peur de ne pas exprimer parfaitement l’idée que j’ai en tête. D’être confuse, de ne pas pouvoir rectifier. J’ai peur que ce que je raconte ne sois pas intéressant. Du coup, je commence à parler vite ou je mange la fin de la phrase. En témoigne ma dernière intervention sur le podcast Voyage en solo. Mais tu sais quoi, quand on a peur, c’est qu’il faut y aller. C’est qu’il y a là une occasion de se dépasser. Alors j’ai eu une idée un peu folle : enregistrer un audio. Parler au lieu d’écrire. Juste une seule prise, 0 montage. Pas le droit à l’erreur. Pas un podcast de la BBC avec un jingle et des transitions. Juste une note vocal, comme une discussion avec une copine. J’ai pris mon téléphone et je me suis promis que quoi qu’il en ressorte, je le publierai à la place du texte d’aujourd’hui. J’ai enregistré, avec une boule dans le ventre. J’ai choisi un thème qui me passionne. C’est tout de suite plus facile quand on est passionné. J’ai intitulé le projet : “J’ai peur, alors j’y vais”, et je me suis mise au défi de le faire pendant 7 jours (dans quoi je me lance, moi encore…). Il dure exactement 9 minutes et 59 secondes, voici le premier épisode. J'attends ton retour avec impatience. À bientôt, Stef Lire les articles quotidiens : http://stefbluelips.com Me contacter : hello@stefbluelips.com
09:59
May 14, 2020